DreamWorks SKG

(Redirigé depuis DreamWorks Pictures)
DreamWorks Pictures
logo de DreamWorks Pictures
Création 1994
Fondateurs David Geffen
Jeffrey Katzenberg
Steven Spielberg
Siège social Drapeau des États-Unis Glendale, États-Unis
Activité Cinéma
Produits Cinéma
programmes télévisés
Société mère Reliance ADA Group 50 % Steven Spielberg 49%
Effectif 1 940
Site web dreamworks.com
Chiffre d’affaires 17,3 milliard de dollars (2010)


DreamWorks Pictures (Plus connu aussi sous le nom de DreamWorks SKG ou DreamWorks Studios) est une société de production et de distribution américaine spécialisée dans le cinéma, la musique et les programmes télévisés.

Spielberg, Katzenberg et Geffen ne sont pas parvenus à créer le grand studio multimédia dont ils rêvaient, les activités musique et télévision de DreamWorks n'ayant que rarement rencontré le succès escompté. En revanche, la branche cinéma du studio est particulièrement active. Parmi ses productions, on peut citer Gladiator, American Beauty, Shrek, Gang de requins ainsi que tous les films de Spielberg depuis Amistad.

Histoire

La compagnie est créée en par Steven Spielberg, Jeffrey Katzenberg (l'ancien responsable de Walt Disney Feature Animation) et David Geffen (le fondateur de Geffen Records). Le mot SKG dans DreamWorks SKG est un acronyme qui signifie Spielberg, Katzenberg et Geffen. DreamWorks installe ses studios à Glendale, juste à côté des studios de ABC à Los Angeles et du campus de Walt Disney Imagineering. Le 5 mars 1996, DreamWorks achète 40% du studio d'animation numérique Pacific Data Images et projette un film d'animation commun pour 1998[1].

En 1998, DreamWorks SKG crée une nouvelle division, DreamWorks Animation, pour la production de films d'animation au cinéma. Cette société devient indépendante en 2004.

Le , Paramount Pictures rachète DreamWorks SKG pour 1,6 milliard de dollars.

En 2008, la société redevient indépendante, puis passe peu de temps après dans le giron du conglomérat indien Reliance Anil Dhirubhai Ambani Group.

Le , Steven Spielberg annonce achever la signature d'un contrat de 6 ans pour accorder à Disney la distribution de 30 films de DreamWorks SKG[2],[3]. La distribution des productions du studio désormais indépendant sera assurée par Walt Disney Studios Distribution.

Le 15 juillet 2009, la société indienne Reliance ADA Group annonce que DreamWorks pourrait recevoir un refinancement de 825 millions de $$ dont 175 de Disney et 325 de Reliance, les 325 millions restant provenant de banques[4].

Le , DreamWorks achète Classic Media pour 155 millions de $[5]. Classic Media est une société créée en 2000 pour regrouper les droits sur plusieurs séries dont Casper le gentil fantôme, Lassie, Rocky and Bullwinkle et The Lone Ranger[5]. , DreamWorks ne renouvelle pas son contrat de distribution international avec Disney au profit de Mister Smith Entertainment une nouvelle société fondée par David Garrett, cofondateur de Summit Entertainment[6].

En février 2013, Dreamworks annonce être déficitaire pour la première fois en neuf ans. À la suite de ces mauvaises performances, le groupe va devoir supprimer des postes. Le journal The Hollywood Reporter évoque le licenciement de 400 personnes des studios basés à Glendale en Californie[7].

Le , DreamWorks annonce rompre son contrat de distribution avec Walt Disney Studios en 2016 au profit d'Universal[8],[9],[10].

Logo de DreamWorks SKG avec le pêcheur et la Lune.

Steven Spielberg voulait comme logo un pêcheur assis sur la Lune et a réalisé que le meilleur moyen de le réaliser serait en peinture. Il demande donc cela à Robert Hunt, qui prend son fils William Comme modèle et le peintre a aussi imaginé la texture de sa lune .Le logo a été réalisé par le studio, Industrial Light & Magic . Le logo animée a été créé en 1995 et a été vu pour la première fois dans Le Pacificateur en 1997.

La version animée du logo de 1995, cela commence sur le reflet d'une Lune et de nuages dans l'eau, puis, un flotteur tombe et la caméra monte et traverse les nuages jusqu'à un jeune garçon assis sur le bord de la Lune. Peu à peu, La reine de la Nuit forme la lettre D puis d'autres lettres apparaissent (R,E,A,M et W) et un nuage se déplace, les lettre écrivant alors « DreamWorks SKG » dans la nuit (scène coupé : puis le Garçon et la Lune apparaissent aux dessus du texte.)

De 2004 à 2009 : La caméra monte dans un ciel bleu parcouru de nuages jusqu'à la lune en croissant. le jeune garçon entre alors dans le champ, tiré par une grappe de ballons contenant chacun une lettre . Il flotte ainsi jusqu'à la lune, sur laquelle il s'assoit. Puis il sort une canne à pêche et lâche les ballons, qui éclatent ensuite en écrivant "DreamWorks Animation SKG" dans le ciel (scène de temps en temps montré : puis le Garçon et la Lune apparaissent aux dessus du texte.)

De 2010 à aujourd'hui : La caméra recule légèrement pour montrer la jolie lune de nuit, qui passe de lune pleine à croissant. Le garçon à la canne à pêche apparaît alors dans l'ombre de la lune et lance sa ligne vers l'espace. L'hameçon est ainsi projeté vers le spectateur et chasse les nuages du ciel. Alors que la caméra recule, les lettres formant "DreamWorks Animation SKG" apparaissent.

Filmographie

DreamWorks Pictures produit son premier long-métrage avec Le Pacificateur en 1997, avec George Clooney et Nicole Kidman.

DreamWorks produit les films de Steven Spielberg (co-créateur de DreamWorks), en premier avec Amistad, en 1997 et plus récemment avec Le Bon Gros Géant, adaptation du livre éponyme de Roald Dahl, en 2016.

La société de Steven Spielberg produira par la suite, des films d'animation, en créant DreamWorks Animation et en collaboration avec PDI, pour concurrencer avec Disney, en faisant des films en image de synthèse avec le film Fourmiz en 1998, en passant par l'animation traditionnelle avec Le Prince d'Egypte, le même-année.

DreamWorks Animation a également produit des films du studio Aardman Animations, dont Chicken Run pour citer le plus connu.

DreamWorks a créé plusieurs franchises comme la saga Dragons, Shrek, Kung Fu Panda, Anchorman etc.

DreamWorks a fait d'autres collaborations avec les studios dans leurs productions comme Paramount, Universal, la Fox ou encore Touchstone.

Architecture informatique

DreamWorks utilisait jusqu'en juillet 2008 des processeurs AMD, remplacés par des Intel, pour ses serveurs de calculs[11].

Notes et références

Voir aussi

Liens externes