Drapeau du Royaume-Uni

Drapeau du Royaume-Uni
Drapeau du Royaume-Uni
Drapeau du Royaume-Uni
Utilisation Drapeau national Version officielle
Caractéristiques
Création 12 avril 1606
Proportions 1:2
Adoption (première version)
(version actuelle)
Éléments 3 croix superposées

Le drapeau du Royaume-Uni, connu sous le nom d'Union Flag ou Union Jack, a été créé en 1606, après l'Union des Couronnes d'Écosse et d'Angleterre sous leur monarque commun Jacques Stuart (Jacques VI en Écosse et Jacques Ier d'Angleterre), laquelle survint une centaine d'années avant la création effective du royaume de Grande-Bretagne par l'Acte d'Union de 1707. Il combine la croix de saint Georges du drapeau anglais et la croix de saint André du drapeau écossais. Après l'Union de 1801, ce drapeau fut augmenté de la croix de saint Patrick pour représenter l'Irlande.

Histoire

Union Flag

Flag of Scotland.svg
Croix de saint André
XVIe s. (Écosse)
 
Flag of England.svg
Croix de saint Georges
XVIe s. (Angleterre)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Union flag 1606 (Kings Colors).svg
Union Flag de 1606
1707 (Grande-Bretagne)
 
St Patrick's saltire.svg
Croix de saint Patrick
Origine inconnue (Irlande)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Flag of the United Kingdom (3-5).svg
Union Flag de 1801
1801 (Royaume-Uni)
Évolution de l'Union Flag.

En 1603, Jacques VI d'Écosse hérite des trônes d'Angleterre et d'Irlande comme Jacques Ier, unissant les couronnes d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande en une union personnelle (avec cependant trois États différents). Le , un nouveau drapeau est créé par décret royal pour représenter l'union royale. Ce drapeau combine le drapeau de l'Angleterre (une croix rouge sur fond blanc, connue comme la croix de saint Georges) et le drapeau de l'Écosse (une croix en X blanche sur fond bleu, la croix de saint André) :

« By the King: Whereas, some differences hath arisen between Our subjects of South and North Britaine travelling by Seas, about the bearing of their Flagges: For the avoiding of all contentions hereafter. We have, with the advice of our Council, ordered: That from henceforth all our Subjects of this Isle and Kingdome of Great Britaine, and all our members thereof, shall beare in their main-toppe the Red Crosse, commonly called St George's Crosse, and the White Crosse, commonly called St Andrew’s Crosse, joyned together according to the forme made by our heralds, and sent by Us to our Admerall to be published to our Subjects: and in their fore-toppe our Subjects of South Britaine shall weare the Red Crosse onely as they were wont, and our Subjects of North Britaine in their fore-toppe the White Crosse onely as they were accustomed[1]. »

Le pays de Galles n'est pas représenté sur l'Union Flag car il a été annexé au Royaume d'Angleterre en 1282 et pleinement intégré au XVIe siècle[2].

Le drapeau royal est, d'abord, destiné au seul usage en mer pour les navires civils et militaires de l'Angleterre et de l'Écosse, alors que les forces sur terre continuent d'utiliser leurs bannières nationales[2]. En 1634, Charles Ier restreint son usage aux navires royaux[3]. Après l'Acte d'Union de 1707, le drapeau acquiert le statut de drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne, le nouvel État. Il est alors adopté par les forces à terre.

Union Flag écossais

Union Flag écossais

En protestation au dessin de l'Union Flag en 1606, dans lequel la croix de saint Georges passe devant celle de saint André, certains Écossais s'adressent à John Erskine, qui les encourage à se plaindre auprès de Jacques VI :

« [The flag's design] will breid some heit and miscontentment betwix your Majesties subjectis, and it is to be feirit that some inconvenientis sail fall oute betwix thame, for our seyfaring men cannot be inducit to resave that flage as it is set down[4]. »

On peut penser que des drapeaux ont existé au XVIIe siècle sur lesquels la croix de saint André est dessinée sur la croix de saint Georges[5],[6],[7].

Commonwealth

Entre 1649 et 1660, pendant le régime républicain du Commonwealth et du Protectorat, plusieurs drapeaux sont utilisés :

Drapeau de 1801

Le drapeau actuel date du , à la suite de l'Acte d'Union de 1800 qui fusionne le Royaume-Uni avec le royaume d'Irlande. Le nouveau dessin inclut la croix en X de saint Patrick, qui représente l'Irlande. Il est supposé que cette croix vient des armes des FitzGerald ; elle est peu utilisée pour représenter l'Irlande en dehors de l'Union Flag[8].

Propositions de modifications

Proposition d'Union Flag augmenté d'un dragon du drapeau du pays de Galles

Avec la création de l'État libre d'Irlande, la question s'est posée de savoir si la croix de saint Patrick devait rester sur l'Union Flag. Toutefois, le , le Secrétaire d'État à l'Intérieur a décliné toute modification.

En 2007, le député Ian Lucas a proposé d'ajouter un dragon à l'Union Flag, pour représenter le pays de Galles[9].

En 2014, dans les semaines qui précèdent le référendum sur l'indépendance de l'Écosse, plusieurs propositions de modification de l'Union Flag sont faites dans le cas où l'Écosse quitterait le Royaume-Uni, avec par exemple un retrait de la croix de saint André[10],[11].

Proportion et orientation

Diagramme de construction de l’Union Jack

Le drapeau n'est pas axialement symétrique: les bandes obliques rouges sont disposées différemment à gauche et à droite sur les bandes obliques blanches, donnant l'impression visuelle que la croix de Saint-Patrick (les bandes rouges obliques) est décalée vers le bas du côté attaché au mât et vers le haut du côté libre.

Quand le drapeau est représenté à plat (sur une feuille ou un écran), le mât est supposé être à gauche. Donc la partie gauche du drapeau doit présenter les bandes obliques rouges décalées vers le bas des blanches, et vers le haut sur la partie droite.

Protocole

Le drapeau peut être hissé verticalement ou horizontalement devant les bâtiments publics, les résidences privées, les commerces, les parcs ou encore durant les cérémonies officielles. Il ne devrait pas être utilisé sur les navires où ce sont les pavillons britanniques qui y sont frappés. Le drapeau ne doit pas être utilisé s'il est souillé ou endommagé[12].

En périodes de deuil, le drapeau est mis en berne — c'est-à-dire hissé au sommet du mât puis abaissé à hauteur du tiers du mât — après décision du département de la Culture, des Médias et du Sport et du monarque[13].

Il est requis de faire flotter le drapeau sur les bâtiments officiels lors des occasions suivantes :

Date Nom en français Notes et remarques
9 janvier Anniversaire de la duchesse de Cambridge
20 janvier Anniversaire de la comtesse de Wessex
6 février Anniversaire de l'accession au trône de la reine Élisabeth II en 1952
19 février Anniversaire du prince Andrew
1 mars Saint-David S'applique seulement au pays de Galles. Peut être hissé avec le drapeau gallois.
Deuxième lundi de mars Jour du Commonwealth
10 mars Anniversaire du prince Edward
17 mars Saint-Patrick S'applique seulement à l'Irlande du Nord
21 avril Anniversaire de la Reine
23 avril Saint-Georges S'applique seulement à l'Angleterre. Peut être hissé avec le drapeau anglais.
Variable, mais généralement en mai Cérémonie d'ouverture du Parlement S'applique seulement au Grand Londres. Le drapeau devrait être hissé même si la reine est absente de la cérémonie.
2 juin Anniversaire du couronnement de la reine Élisabeth II en 1953
Deuxième samedi de juin Anniversaire officiel de la reine
10 juin Anniversaire du duc d'Édimbourg
21 juin Anniversaire du prince William
15 août Anniversaire de la princesse Anne
15 septembre Anniversaire du prince Harry
21 octobre Anniversaire de la bataille de Trafalgar
Deuxième dimanche de novembre Remembrance Sunday, jour de deuil pour les victimes des guerres Malgré étant un jour de deuil, le drapeau est hissé toujours en haut de son mât, pas mis en berne.
14 novembre Anniversaire du prince Charles
21 novembre Anniversaire du mariage de la reine en 1947
30 novembre Saint-André S'applique seulement à l'Écosse. Peut être hissé avec le drapeau écossais.

Drapeaux apparentés

L’Union Flag est décliné en trois pavillons au Royaume-Uni : les Blue Ensign (pavillon d'État), Red Ensign (pavillon civil) et White Ensign (pavillon de la marine).

Les drapeaux des territoires britanniques d'outre-mer sont pour la plupart dérivés du Blue Ensign ainsi que les drapeaux de certaines anciennes colonies britanniques devenues indépendantes. Par exemple, les drapeaux de l'Australie ou de la Nouvelle-Zélande. Certains drapeaux sont dérivés du Red Ensign : le drapeau des Bermudes, l'ancien drapeau canadien ou le drapeau du Raj britannique. L'Union Flag figure aussi sur le drapeau d'Hawaï ou encore sur l'ancien drapeau de l'Afrique du Sud.

Notes et références

  1. Arthur Charles Fox-Davies, The Art of Heraldry: An Encyclopaedia of Armory, London, Bloomsbury Books, 1904 [1986] (ISBN 0-906223-34-2), p. 399.
  2. a et b « Union Jack Brief History », Know Britain (consulté le 10 juin 2008)
  3. "Proclamation appointing the Flag, as well for our Navy Royal as for the Ships of our Subjects of South and North Britain", 5 mai 1634.
  4. Edward. F. Hulme, The flags of the world : their history, blazonry and associations, F. Warne & co., , p. 152. Full text at 'The Internet Archive'
  5. Graham Bartram, British Flags & Emblems, Flag Institute/Tuckwell, , p. 122 Google books: "Unofficial 1606 Scottish Union Flag"
  6. William Crampton, Flags of the World,
  7. Whitney Smith, The Flag Bulletin, Flag Research Center, .
  8. Gerard Anthony Hayes-McCoy et Pádraig Ó Snodaigh (édition), A history of Irish flags from earliest times, Dublin, Academy Press, (ISBN 0-906187-01-X), p. 38.
  9. (en) « Welsh dragon call for Union flag », sur BBC News,‎
  10. (en) « What would the union jack look like if the Scottish bit were removed? », sur BBC News,‎
  11. (en) « Experts flag up end of union jack if Scotland votes for independence », sur The Guardian,‎
  12. (en) « British Flag Protocol », sur The Flag Institute (consulté le 23 février 2017)
  13. (en) Nick Groom, The Union Jack, The Story of the British Flag, Atlantic Books, (ISBN 978-1-84354-337-4), p. 329

Annexes

Articles connexes

Liens externes

  • Cyberflag : drapeau du Royaume-Uni

Bibliographie