Drapeau de la Jamaïque

Drapeau de la Jamaïque
Drapeau
Utilisation Drapeau national et pavillon marchand Version officielle
Caractéristiques
Proportions 1:2
Adoption
Éléments croix de Saint-André jaune sur fond vert et noir
Proposition 1.
Proposition 2.

Le drapeau jamaïcain présente une croix de Saint-André, dite en « sautoir », dont les extrémités échouent aux quatre coins du drapeau. Les diagonales jaunes forment ainsi quatre triangles : de couleur verte dans les parties supérieure et inférieure et de couleur noire près de la hampe et du battant. La croix aurait été rajoutée afin de distinguer la version première du drapeau (bandes horizontales verte, jaune et noire) du drapeau du Tanganyika, région constituant aujourd'hui la majeure partie de la Tanzanie.

Adopté en 1962 lorsque le pays accède à l'indépendance dans le cadre du Commonwealth britannique, le drapeau de la Jamaïque exprime officiellement son symbolisme dans la phrase « Hardships there are but the land is green and the sun shineth », c'est-à-dire : « Nous connaissons les privations, mais la terre est verte et le soleil brille ».

La couleur noire traduit en effet les difficultés du passé mais aussi celles à venir. La couleur jaune représente les richesses naturelles et la splendeur du soleil. La couleur verte symbolise à la fois les ressources naturelles et l'espoir.

Pavillon de guerre

FIAV 000001.svg pavilon de guerre

Le pavillon utilisé par la marine de guerre jamaïcaine est calqué sur le White Ensign, hérité de l'époque coloniale.

Il est composé d'une croix de St Georges rouge sur un fond blanc avec dans le canton le drapeau de la Jamaïque.

Drapeaux coloniaux

La Jamaïque fut longtemps une colonie anglaise. Son premier drapeau date de 1875. De façon classique, celui-ci est basé sur le Blue Ensign avec sur le battant, les armoiries simplifiées dans un disque blanc. Le premier blason est constitué d'un écu surmonté d'un crocodile. Celui-ci évoluera en 1906 où apparaissent de chaque côté deux indiens Arawaks.

Après 1957, la Jamaïque fait partie de la Fédération des Indes occidentales et seules des modifications mineures seront apportées (heaume et changement de devise).

Le Mot de l'année 2017

En décembre 2017, la Gesellschaft für deutsche Sprache choisit Jamaïka-aus comme expression de l'année. Sous ce vocable, on désigne en Allemagne l'échec de la coalition politique entre le CSU, le SPD et les écologistes représentés en Allemagne respectivement par les couleurs noire, jaune et vert, qui sont aussi les trois couleurs du drapeau jamaïcain[1].

Notes et références

  1. (de) « Gesellschaft für deutsche Sprache: "Jamaika-Aus" ist Wort des Jahres », Die Zeit,‎ (ISSN 0044-2070, lire en ligne)

Liens externes