Drapeau de La Réunion


L'île de la Réunion étant un DROM (Département et Région d'Outre-Mer), territoire régi par l'article 7 de la Constitution de la Cinquième République, son drapeau national est le drapeau français.

Plusieurs drapeaux existent néanmoins à La Réunion.

Blason historique

Le plus ancien pavillon, qui a une certaine légitimité historique, est constitué par les armoiries de l’île Bourbon devenue le département de l’île de La Réunion en 1946.

Les armoiries de l’île de La Réunion évoquent les différentes étapes des statuts successifs de cette île : colonie de la couronne de France, puis de l’Empire, puis successivement colonie et enfin département d’outre-mer de La République française.

Le Volcan Rayonnant

Drapeau régional de La Réunion
"Volcan Rayonnant"
"Volcan Rayonnant"
Utilisation FIAV 000000.svg FIAV proposal.svg
Caractéristiques
Proportions 2:3
Adoption Non officiel
Éléments Triangle rouge (volcan et force), fond bleu (ciel et la douceur), rayons jaunes (soleil, populations de la Réunion et clarté)

Le plus connu est certainement celui du "Mavéli", ou "Volcan Rayonnant" comme l'a appelé son créateur Guy Pignolet[1].

Le Volcan Rayonnant[1] est souvent présenté comme « drapeau régional » et utilisé par plusieurs communes de l'île. Il a notamment été officialisé par les communes de Saint-Denis[2], Saint-Joseph[3], et Saint-Philippe après une consultation populaire en 2014[4].

Le volcan rayonnant a été dessiné en 1975 par Guy Pignolet, un ingénieur de Sainte-Rose. Il est composé de trois éléments[5] :

  • un triangle rouge qui représente le Piton de la Fournaise et symbolise la force ;
  • le bleu représente le ciel et la douceur ;
  • le jaune représente le soleil et la clarté, les rayons symbolisant les populations venues peupler la Réunion au fil des siècles.
Pièce « Réunion » de la série « 10 euros des régions ».

Le volcan rayonnant a remporté en 2003 un concours de l'Association réunionnaise de vexillologie[5] et il est fréquemment utilisé comme drapeau régional par de nombreuses communes de l'île ainsi que des sportifs ou marques de la Réunion. Il ne dispose cependant pas d'une reconnaissance officielle[6].

Ce drapeau est également connu sous le nom de "Lo mahavéli", pourtant Guy Pignolet affirme ne pas être à l'origine de ce nom ni savoir d'où il vient.[1] :

"Personnellement, je n'utilise jamais le nom de " lo mavéli " et je ne sais pas d'où sort cette appellation. Le seul nom que j'utilise, en dehors de l'appellation "Drapeau régional de La Réunion" est celui de " Volcan rayonnant "...Mais cette appellation, pas plus que l'autre, n'a rien d'officiel, et le drapeau appartient à tous les Réunionnais qui l'ont adopté ...Arthur Koestler disait que les guerres étaient un artefact du langage. Le drapeau est dans le domaine du visuel, pas celui du langage."[1]

"Lo mahavéli" viendrait du malgache et signifie « l'étoile qui te mène au beau péi »[7].

Drapeau de l'APDR

Drapeau proposé par l'Association pour le drapeau de la Réunion.

L'Association pour le drapeau de la Réunion (APDR) a proposé en 1996 un drapeau composé du drapeau français et de cinq couleurs:

  • orange pour les Indiens et le soleil
  • bleu pour les Européens et l'océan
  • vert pour les Africains et la nature
  • rouge pour les Chinois et le volcan
  • blanc pour la paix et l'harmonie.

Drapeau du MLK

Drapeau culturel.

Le Mouvman Lantant Koudmin a adopté un drapeau en 1997 pour symboliser « la force de l'identité culturelle de la Réunion ». Ses cinq couleurs représentent les cinq continents dont sont issus les Réunionnais[5] :

  • le triangle rouge représente le volcan
  • le cercle jaune représente le soleil
  • le bleu symbolise le ciel et l'océan Indien
  • le vert symbolise la végétation et l'espoir
  • le noir symbolise la période de l'esclavagisme.

Drapeau indépendantiste

Drapeau indépendantiste.

Bernard Grondin de Lorganizasyon popilèr po libèr nout peï (LPLP) a créé en 1986 un drapeau pour les partis indépendantistes réunionnais. Ce drapeau a été reconnu comme drapeau indépendantiste en 2008[5] :

  • le rouge symbolise la souffrance du peuple réunionnais marqué par l'esclavage et l'engagisme ;
  • le jaune symbolise ceux qui ont construit la Réunion (agriculteurs, éleveurs, etc.) ;
  • le vert symbolise le marronnage, la liberté ;
  • les cinq branches de l'étoile jaune correspondent aux cinq populations qui sont venues peupler la Réunion (Kaf, Yab, Malbar, Zarab, Chinois).

Références

  1. a, b, c et d Maloyab, « Le drapeau réunionnais ne s'appelle pas "lo mavéli" », Guide Réunion,‎ , p. 1 (lire en ligne)
  2. « Ça s'est passé un 26 avril : 2014 - Le drapeau de La Réunion flotte à Saint-Denis », Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos,‎ (lire en ligne)
  3. « Les drapeaux de La Réunion », sur habiter-la-reunion.re, (consulté le 7 novembre 2017)
  4. « Drapeau réunionnais : Saint-Philippe dit oui à Lö Mahavéli », Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos,‎ (lire en ligne)
  5. a, b, c et d « Drapeaux de la Reunion », sur iledelareunion.net (consulté le 5 décembre 2015)
  6. « Jeux des Îles : Lo Mahavéli en berne », sur Clicanoo (consulté le 5 décembre 2015)
  7. « Histoire d’un drapeau pour l’île de La Réunion », sur reunionnaisdumonde.com (consulté le 5 décembre 2015)

Voir aussi