Dragan Pantelić

Dragan Pantelić
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Situation actuelle
Numéro 1
Biographie
Nationalité Drapeau : Serbie Serbe
Naissance (65 ans)
Lieu Lešnica (Serbie)
Taille 1,85 m (6 1)
Période pro. 1971-1985
Poste Gardien de but
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1971-1981 Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Radnički Niš 261 (15)
1981-1983 Drapeau : France Bordeaux 47 (3)
1983-1984 Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie FK Timok Zaječar 5 (0)
1984-1985 Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Radnički Niš 12 (1)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1979-1984 Drapeau : République fédérale de Yougoslavie RF Yougoslavie 19 (2)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1989-1990 Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Radnički Niš
2011- Drapeau de la Serbie Serbie -17
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Dragan Pantelić (né le à Lešnica en Serbie) est un footballeur serbe, qui évoluait au poste de gardien de but.

Biographie

Dragan Pantelić n’a pas de lien de parenté avec Ilija Pantelić, autre gardien de but international yougoslave. Il effectue la majeure partie de sa carrière au Radnički Niš. Il a pour habitude de tirer les penalties, il en marque 18 durant sa carrière en club et 2 lors de sa carrière internationale.

Gardien fantasque, souvent très brillant, voire génial. Car doté d'une souplesse hors du commun, de réflexes exceptionnels à la « Yachine ». Il écœure alors les attaquants adverses. Lors d'une rencontre de championnat à Bordeaux, il cueille à l'horizontale un ballon convoité par l'avant-centre adverse alors en pleine extension. Mais, comme pas mal de joueurs yougoslaves de l'époque, il était doté d'un tempérament trop impulsif. Dans le civil, pourtant, c'était un homme charmant.

Il est à noter que lors de son passage en France, avec les Girondins de Bordeaux, il est exclu, puis suspendu pendant un an pour avoir bousculé un arbitre. En signe de protestation, le 7 mai 1982, ses coéquipiers jouent à Nantes contre le FC Nantes avec un gardien volant. Alain Giresse et Marius Trésor s'occupent de cette tâche, leur club encaissant au passage un 6-0 sans appel. Pantelić marque deux buts, sur penalty toujours, lors de son passage en France. Après son exclusion, il s'en retourna dans son pays purger la sentence. Il s'essaya alors dans les buts… d'une équipe de hand-ball.

Durant sa carrière, il dispute, avec l'équipe de Yougoslavie de football, les Jeux olympiques de Moscou en 1980, où l'équipe termine quatrième, puis le Mondial 1982, où les Yougoslaves sont éliminés au premier tour.

Après sa carrière de joueur, il devient président du Radnički Niš. Il est actuellement député à l’Assemblée Nationale serbe.

Équipe nationale

Annexes

Bibliographie

  • Marc Barreaud, Dictionnaire des footballeurs étrangers du championnat professionnel français (1932-1997), L’Harmattan, 1997.

Liens externes

Voir aussi