Dounia Coesens

Dounia Coesens
Description de cette image, également commentée ci-après
Dounia Coesens en 2013, lors du défilé de mode du
Salon du chocolat.
Naissance (30 ans)
Aix-en-Provence,
Bouches-du-Rhône
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Actrice
Films notables Poids plume
La Disparue du Pyla
Séries notables Plus belle la vie
Site internet www.douniacoesens.com

Dounia Coesens, née le à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), est une actrice française.

Biographie

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Née le 20 septembre 1988, Dounia Coesens passe son enfance à Aix-en-Provence. C'est la fille d'Antoine Coesens (acteur-réalisateur).

Elle commence très jeune des études de musique, dès l'âge de 10 ans, elle prend des cours privés de piano puis intègre le conservatoire d'Aix-en-Provence. Elle se perfectionne en tant que pianiste avant d'y étudier également le violon.

En parallèle elle suit des cours d'art dramatique à la MJC d'Aix-en-Provence. Portée par l'envie d'approfondir son expérience dans ce domaine, elle fait rapidement ses premiers pas à l'écran, enchaînant courts-métrages et téléfilms.

Carrière

En 2004, elle se fait connaître grâce à la série Plus belle la vie, alors qu'elle n'est âgée que de quinze ans. Elle y interprète le rôle principal de Johanna Marci, au départ adolescente capricieuse, elle devient ensuite une femme d'affaires embourgeoisée. En 2014 elle quitte la série puis revient en 2018 toujours en femme d'affaires embourgeoisée enceinte cette fois-ci.

Elle joue ensuite dans Nos chers voisins et Camping Paradis sur TF1, Si on recommençait, la pièce d'Éric-Emmanuel Schmitt avec Michel Sardou au théâtre de la Comédie des Champs-Élysées[1]. Elle se voit confier le rôle principal dans La Disparue du Pyla, téléfilm diffusé en avril 2014 où joue également Véronique Genest[2].

En 2015 (jusqu'au 2 janvier 2016) elle joue au théâtre du Palais-Royal pour le pièce Des souris et des hommes. Elle rejouera la pièce au théâtre de la Michodière jusqu'à l'été 2017. Puis au théâtre Hébertot du 14 au 23 mai 2016 pour la pièce Le plus beau jour.

En 2017, elle fait ses premiers pas au cinéma dans le film Vive la crise de Jean Francois Davy.

Elle fera ses premiers pas en tant que réalisatrice discrètement.

Engagement associatif

Elle s'est engagée auprès de l'association ELA, dont elle est marraine depuis 2009.

Tout le monde chante contre le cancer, la compte également parmi ses membres depuis 2013.

En 2011, elle apparaît dans un spot de publicité pour la prévention du SIDA.

Elle participe à Fort Boyard en 2008, 2012 et 2014.

Par ailleurs, Dounia Coesens devient ambassadrice de la Fondation Claude Pompidou en avril 2018. Créée en 1970, la Fondation Claude Pompidou vient en aide aux personnes rendues vulnérables par la maladie, le handicap et le grand âge.

Filmographie

Cinéma

Séries télévisées

Téléfilms

Web série

Court-métrage

  • 2005 : Un esprit sain de Florian Thomas
  • 2010 : Poids plume : La jeune fille
  • 2008 : Survivor : Claire
  • 2010 : Tears in the rain : Maya
  • 2010 : Les Paysages du crime : Muriel
  • 2011 : Itw Uncut : Elle-même
  • 2011 : Variation : Maria
  • 2011 : En attendant Longwood : Pauline Bonaparte
  • 2011 : Intérêt général : Valérie
  • 2012 : Un autre monde : Blanche
  • 2012 : Déconnexion : Léa
  • 2015 : Lilou de Sébastien Magianni
  • 2016 : Les Âmes sœurs de Marion Filloque : Rose
  • 2016 : Dehors tu vas avoir si froid : Pauline
  • 2016 : Hasard et sérendipité sont dans un bateau : Serena
  • 2018 : Publicité pour la région Sud avec Kad Merad

Roman-photo

  • 2016 : Le Secret du L.Y.S : Melizenn, de Antoine Besson et Claude Defresne

Théâtre

Récompense

Le , le public l'élit « jeune comédienne de l'année » lors de la cérémonie des Jeunes Talents[3].

En 2018, elle reçoit le prix du festial Oniros en tant que meilleure actrice dans le court-métrage "Les âmes sœurs" de Marion Filloque.

Notes et références

Liens externes