Dorinel Munteanu

Dorinel Munteanu
Image illustrative de l'article Dorinel Munteanu
Dorinel Munteanu en 2013
Biographie
Nom Dorinel Ionel Munteanu
Nationalité Drapeau : Roumanie Roumain
Naissance (49 ans)
Lieu Grădinari
Taille 1,69 m (5 7)
Poste Milieu offensif puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
00001985 Drapeau : Roumanie Minerul Oraviṭa
1985-1986 Drapeau : Roumanie Metalul Bocșa
Parcours professionnel1
Saisons Club 0M.0(B.)
1986-1987 Drapeau : Roumanie Metalul Bocșa 013 0(0)
1987-1988 Drapeau : Roumanie CSM Reșița 005 0(0)
1988-1989 Drapeau : Roumanie FC Olt 033 0(2)
1989-1991 Drapeau : Roumanie Inter Sibiu 047 0(7)
1991-1993 Drapeau : Roumanie Dinamo Bucarest 067 (27)
1993-1995 Drapeau : Belgique Cercle Bruges 068 (13)
1995-1999 Drapeau : Allemagne FC Cologne 133 (18)
1999-2003 Drapeau : Allemagne VfL Wolfsburg 101 (11)
2004-2005 Drapeau : Roumanie Steaua Bucarest 032 0(2)
2005-2006 Drapeau : Roumanie CFR Cluj 026 0(0)
2006-2007 Drapeau : Roumanie Argeș Pitești 003 0(0)
2007-2008 Drapeau : Roumanie FC Vaslui 016 0(0)
Sélections en équipe nationale2
Années Équipe 0M.0(B.)
1991-2007 Drapeau : Roumanie Roumanie 134 (16)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2005-2006 Drapeau : Roumanie CFR Cluj
2006-2007 Drapeau : Roumanie Argeș Pitești
2007-2008 Drapeau : Roumanie FC Vaslui
2008 Drapeau : Roumanie Univ. Cluj
2008 Drapeau : Roumanie Steaua Bucarest
2009 Drapeau : Roumanie Univ. Cluj
2009-2012 Drapeau : Roumanie Oțelul Galați
2012 Drapeau : Roumanie Dinamo Bucarest
2012-2013 Drapeau : Russie Mordovia Saransk
2013 Drapeau : Russie Kouban Krasnodar
2014-2015 Drapeau : Azerbaïdjan Qəbələ FK
2015 Drapeau : Roumanie Astra Giurgiu
2016-2017 Drapeau : Irak Zakho FC
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Dorinel Ionel Munteanu, né le à Grădinari, est un joueur de football roumain, qui évoluait comme milieu de terrain offensif axial. Après sa carrière sportive, il est devenu entraîneur. Il dirige depuis 2009 le club d'Oțelul Galați, remportant le premier titre de champion de Roumanie de l'Histoire du club en 2011. Il est également le joueur roumain ayant disputé le plus de rencontres internationales, 134, entre 1991 et 2007, au cours desquelles il inscrit 16 buts.

Carrière

Débuts et ascension en Roumanie

Après avoir fait ses classes au Minerul Oraviṭa, Dorinel Munteanu rejoint le noyau espoirs du Metalul Bocșa en 1985. Après une saison, il est promu dans le groupe de l'équipe première, qui évolue en deuxième division roumaine. Après une saison, il est transféré par le CSM Reșița, un autre club de deuxième division, mais il ne parvient pas à y devenir titulaire. En 1988, il rejoint le FC Olt Scornicești, club de première division, basé dans la ville d'origine du dictateur Nicolae Ceaușescu. C'est également la première fois qu'il s'éloigne de sa ville natale et de sa famille, ses trois premiers se trouvant tous proches de son domicile.

Il s'impose comme titulaire dans la ligne médiane du FC Olt, et participe à 31 matchs lors de sa première saison au club. La saison suivante, il est transféré après deux matchs à l'Inter Sibiu, club dirigé par un des fils du dictateur roumain, Nicu. Munteanu y devient un joueur clé en milieu de terrain, auteur de 7 buts et de nombreuses passes décisives en 47 matchs de championnat. Il réalise une excellente saison 1990-1991 avec son club, qui termine quatrième du championnat et remporte la Coupe des Balkans face au Budućnost Titograd. Ces bonnes prestations lui rapportent sa première sélection internationale le face à la Norvège.

Devenu une valeur sûre du championnat roumain et international, Dorinel Munteanu est recruté durant l'été 1991 par le Dinamo Bucarest, un des grands clubs de la capitale et du championnat roumain. Il franchit un nouveau palier dans sa carrière en participant activement à la conquête du titre de champion de Roumanie en 1992, remporté sans concéder la moindre défaite. Il inscrit 12 buts en 33 matchs disputés, et délivre plusieurs passes décisives. Il améliore encore ses statistiques la saison suivante, marquant à 15 reprises, mais le club termine deuxième derrière leurs rivaux du Steaua.

Carrière à l'étranger

Dorinel Munteanu à l'entraînement au 1.FC Cologne
Munteanu à l'entraînement au FC Cologne en 1996

Désormais âgé de 25 ans, Dorinel Munteanu envisage de poursuivre sa carrière à l'étranger. Il est transféré durant l'été 1993 vers le club belge du Cercle de Bruges, qui évolue en première division. Il arrive au club en même temps que son ancien coéquipier du Dinamo, Tibor Selymes. En Belgique, il est rapidement reconnu comme un excellent passeur, formant un duo offensif redoutable avec le buteur Josip Weber durant sa première saison au club. Il est d'ailleurs élu « meilleur joueur du club » par les supporters lors du traditionnel Pop-poll d'Echte[1]. Il joue deux saisons au Cercle, durant lesquelles il joue 65 matchs de championnat et 3 matchs de Coupe, inscrivant 13 buts, dont un en Coupe[2].

En 1995, il est recruté par le FC Cologne, club de Bundesliga, où il signe un contrat de quatre ans. Toujours titulaire, il ne peut éviter la rétrogradation en 2. Bundesliga au terme de la saison 1997-1998, que le club termine à l'avant-dernière place. Désireux de quitter la cité du Dôme en fin de saison, il est déclaré « intransférable » par la direction du club. Forcé de prester la dernière année de son contrat, il joue néanmoins presque tous les matchs de la saison, inscrivant 7 buts.

En juillet 1999, Dorinel Munteanu revient en Bundesliga, cette fois au VfL Wolfsburg. Le club est engagé en Coupe UEFA, compétition que le joueur n'avait plus connue depuis qu'il avait quitté le Dinamo Bucarest. Très souvent titularisé, il doit néanmoins faire face à une rude concurrence dans le noyau. Lors des trois premières saisons qu'il passe à Wolfsbourg, il est le titulaire attitré comme milieu de terrain offensif, mais il perd sa place durant la saison 2002-2003. N'entrant plus dans les plans de son entraîneur lors de la saison 2003-2004, il décide de rentrer en Roumanie lors du mercato hivernal.

Retour en Roumanie

Dorinel Munteanu revient dans son pays natal et s'engage au Steaua Bucarest, où il termine la saison 2003-2004. Redevenu la plaque tournante de l'équipe en milieu de terrain, il lui permet de remporter le titre de champion de Roumanie en 2005 et d'atteindre les huitièmes de finale de la Coupe UEFA la même année. En fin de saison, il est engagé comme joueur-entraîneur au CFR Cluj.

Il parvient à qualifier l'équipe pour la Coupe Intertoto, compétition où il atteint la finale, battu par le RC Lens. Lors de la saison suivante, malgré un bon départ en championnat (20 points sur 30), il annonce qu'il démissionne de son poste en raison des interférences de la direction dans ses choix sportifs et du manque de support de leur part. Il s'engage alors ensuite pour Argeș Pitești, dernier du championnat après 10 journées, avec pour objectif d'éviter la relégation. N'ayant pu remplir cette mission, il est licencié en fin de saison, et rejoint alors le FC Vaslui, toujours comme joueur-entraîneur. Il met un terme à sa carrière de joueur en fin de saison.

Statistiques par saison

Statistiques individuelles[3],[4]
Saison Club Pays Niveau Championnat Coupe Europe Total
  Matchs Buts Matchs Buts Matchs Buts Matchs Buts
1986-1987 Metalul Bocșa Drapeau : Roumanie Liga II 13 0 0 0 0 0 13 0
1987-1988 CSM Reșița Drapeau : Roumanie Liga II 5 0 0 0 0 0 5 0
1988-1989 FC Olt Drapeau : Roumanie Liga I 31 2 ? ? 0 0 31* 2*
1989-1990 FC Olt Drapeau : Roumanie Liga I 2 0 ? ? 0 0 2* 0*
1989-1990 Inter Sibiu Drapeau : Roumanie Liga I 14 0 ? ? 0 0 14* 0*
1990-1991 Inter Sibiu Drapeau : Roumanie Liga I 33 7 ? ? ? ? 33* 7*
1991-1992 Dinamo Bucarest Drapeau : Roumanie Liga I 33 12 ? ? 4 1 37* 13*
1992-1993 Dinamo Bucarest Drapeau : Roumanie Liga I 34 15 ? ? 4 0 38* 15*
1993-1994 Cercle Bruges Drapeau : Belgique Pro League 34 7 1 0 0 0 35 8
1994-1995 Cercle Bruges Drapeau : Belgique Pro League 31 5 2 1 0 0 33 6
1995-1996 FC Cologne Drapeau : Allemagne Bundesliga 33 4 ? ? 0 0 33* 4*
1996-1997 FC Cologne Drapeau : Allemagne Bundesliga 31 4 ? ? 0 0 31* 4*
1997-1998 FC Cologne Drapeau : Allemagne Bundesliga 33 3 ? ? 0 0 33* 3*
1998-1999 FC Cologne Drapeau : Allemagne 2.Bundesliga 32 7 ? ? 0 0 32* 7*
1999-2000 VfL Wolfsburg Drapeau : Allemagne Bundesliga 22 3 ? ? 3 0 25* 3*
2000-2001 VfL Wolfsburg Drapeau : Allemagne Bundesliga 24 3 ? ? 0 0 24* 3*
2001-2002 VfL Wolfsburg Drapeau : Allemagne Bundesliga 33 3 ? ? 0 0 33* 3*
2002-2003 VfL Wolfsburg Drapeau : Allemagne Bundesliga 18 2 ? ? 0 0 18* 2*
2003-2004 VfL Wolfsburg Drapeau : Allemagne Bundesliga 4 0 ? ? 0 0 4* 0*
2003-2004 Steaua Bucarest Drapeau : Roumanie Liga I 5 1 ? ? 0 0 4* 0*
2004-2005 Steaua Bucarest Drapeau : Roumanie Liga I 28 1 ? ? 11 0 39* 1*
2005-2006 CFR Cluj Drapeau : Roumanie Liga I 21 0 ? ? 0 0 21* 0*
2006-2007 CFR Cluj Drapeau : Roumanie Liga I 5 0 ? ? 0 0 5* 0*
2006-2007 Argeș Pitești Drapeau : Roumanie Liga I 3 0 ? ? 0 0 3* 0*
2007-2008 FC Vaslui Drapeau : Roumanie Liga I 16 0 ? ? 0 0 16* 0*
Total 538 79 3* 1* 22* 1* 563* 81*

* = statistiques totales incomplètes

Carrière en équipe nationale

Dorinel Munteanu est appelé pour la première fois en équipe nationale roumaine le , pour disputer un match amical face à la Norvège[notes 1]. L'équipe roumaine fait partie à l'époque des meilleures équipes européennes, comptant dans ses rangs des joueurs tels que Gheorghe Hagi, Ilie Dumitrescu, Ioan Lupescu ou encore Bogdan Stelea. Plus tard, cette génération exceptionnelle de joueurs roumains sera appelée la « génération dorée ». Il ne quitte plus l'équipe nationale ensuite, jouant parfois milieu gauche, voire arrière gauche, quand le besoin s'en faisait sentir.

Avec l'équipe roumaine, il participe à deux Coupes du monde, en 1994 aux États-Unis, où la Roumanie atteint les quarts de finale, et en 1998 en France, que la Roumanie quitte au stade des huitièmes de finale. Munteanu fait également partie de l'équipe qui joue les phases finales des championnats d'Europe 1996, où la Roumanie subit trois défaites en trois matchs au premier tour, et 2000, où elle crée la surprise en éliminant l'Allemagne et l'Angleterre au premier tour, avant de buter en quarts de finale face à l'Italie. Il inscrit un but contre l'Angleterre lors de ce tournoi.

Le , Dorinel Munteanu dispute son centième match international, contre la Hongrie en qualifications pour la Coupe du monde 2002. Quatre ans plus tard, il joue son 126e match, battant le record détenu par Gheorghe Hagi depuis 2001. Il joue encore 8 matchs durant les deux années suivantes, pour porter le record à 134 sélections pour la Roumanie[5]. Il inscrit au total 16 buts sous le maillot national, le premier face à l'Égypte le , et le dernier contre le Danemark le .

Le , il est décoré par le président roumain Traian Băsescu de l'Ordre du Mérite 3e classe pour ses performances avec l'équipe nationale roumaine[6].

Buts internationaux

Les scores sont indiqués en plaçant toujours la Roumanie comme « première » équipe, sans tenir compte de l'ordre réel des rencontres.

Carrière d'entraîneur

Lorsqu'il quitte le Steaua Bucarest en 2005, Dorinel Munteanu devient joueur-entraîneur du CFR Cluj. Il parvient à qualifier l'équipe pour la Coupe Intertoto, et la mène jusqu'à la finale de cette compétition, qu'il perd face au RC Lens. Malgré les bons résultats obtenus, il démissionne après 10 journées, invoquant un manque de support de la direction du club et l'ingérence de celle-ci dans ses choix sportifs. Il accepte alors une offre émanant d'Argeș Pitești, dernier du championnat, avec pour mission de sauver le club de la relégation. Il ne parvient pas à atteindre cet objectif, et est licencié en fin de saison.

Munteanu s'engage alors au FC Vaslui, où il coiffe toujours la double casquette de joueur et d'entraîneur. Le club termine septième en fin de saison 2007-2008, se qualifiant pour la prochaine Coupe Intertoto.

En septembre 2008, il rejoint l'Universitatea Cluj, club relégué en deuxième division, où il est pour la première fois uniquement entraîneur. Après sept matchs, le président du Steaua Bucarest, George Becali, l'appelle pour remplacer Marius Lacatus[7]. Malgré quelques bons résultats, notamment une victoire contre le leader Unirea Urziceni, le Steaua stagne en milieu de classement, et Munteanu est licencié en décembre 2008, après seulement 8 matchs à la tête de l'équipe. Quatre mois plus tard, il retourne à Cluj[8], qu'il sauve de la relégation en troisième division.

Durant l'été 2009, Dorinel Munteanu est nommé entraîneur du club d'Oțelul Galați[9]. Après une première saison terminée à la huitième place, il mène le club au titre de champion de Roumanie 2011, le premier trophée majeur de l'Histoire du club[10]. En fin de saison, il prolonge son contrat pour deux saisons supplémentaires[11].

En novembre 2012, il est nommé entraineur du FC Dinamo Bucarest[12]. Il n'y reste qu'un mois et demi avant de partir en Russie, d'abord au Mordovia Saransk puis au Kuban Krasnodar depuis juillet 2013, où il entraine notamment D.Cissé, C.Kaboré ou M.Rabiu.

Palmarès

Joueur

Entraîneur

Annexes

Notes

  1. Il aurait déjà joué un match en 1988 contre la Yougoslavie, mais jusqu'à présent aucune trace fiable ne l'atteste.

Références

  1. Palmarès du Pop-poll d'Echte
  2. (nl) Fiche du joueur sur CercleMuseum
  3. Fiche de Dorinel Munteanu sur footballdatabase.eu
  4. (en) Fiche de Dorinel Munteanu sur national-football-teams.com
  5. (en) Dorinel Munteanu - Century of International Appearances, liste des matchs internationaux du joueur sur RSSSF.
  6. (ro) Decorarea unor personalități ale fotbalului românesc., site de la présidence roumaine, annonce de la décoration accordée au joueur.
  7. Munteanu nommé entraîneur du Steaua, sur UEFA.com, article datant du 27 octobre 2008.
  8. (ro) Dorinel Munteanu revine la Universitatea Cluj ca antrenor-jucator, site Hotnews.ro, article du 22 avril 2009.
  9. (ro) Dorinel Munteanu preia pe Oțelul, site prosport.ro, article du 1er juillet 2009.
  10. Oțelul champion de Roumanie, site officiel de l'UEFA, article du 18 mai 2011.
  11. (en) Dorinel Munteanu extends contract with Oțelul Galați, site Nine o'clock, article du 31 mai 2011.
  12. Munteanu dit oui au Dinamo Bucarest, francefootball.fr, 15 novembre 2012

Liens externes