Donald Sutherland

Donald Sutherland
Description de cette image, également commentée ci-après
Donald Sutherland en 2013.
Nom de naissance Donald McNichol Sutherland
Naissance (85 ans)
Saint-Jean, Nouveau-Brunswick, Canada
Nationalité Drapeau du Canada Canadienne
Profession Acteur
Films notables L'invasion des profanateurs
M*A*S*H
Johnny s'en va-t-en guerre
Le Casanova de Fellini
Des gens comme les autres
Ne vous retournez pas
Hunger Games (saga)
Ad Astra
Séries notables Commander in Chief
Trust

Donald Sutherland, né le à Saint-Jean (Nouveau-Brunswick), est un acteur canadien.

Biographie

Jeunesse

Dans un premier temps disc-jockey pour les radios locales, Donald Sutherland fait ses premières armes sur la scène de l'université de Toronto. Encouragé par un critique local, Herb Whitaker, qui tenait alors la chronique théâtrale du Toronto Globe and Mail, il s'inscrit à la Royal Academy of Dramatic Arts de Londres et se produit dans de nombreux théâtres de répertoire en Grande-Bretagne, avant de donner la réplique à Rex Harrison et Rachel Roberts dans la pièce August for the People.

Carrière

Il tient son premier rôle au cinéma en 1964 dans un film d'horreur italien, Il castello dei morti vivi. C'est le début d'une carrière foisonnante et mouvementée, qui le verra alterner cinéma (il se voit confier son premier grand rôle par Robert Aldrich dans Les Douze Salopards), le théâtre et la télévision (on le voit dans Le Saint, Chapeau melon et bottes de cuir ou le téléfilm The Death of Bessie Smith). Le grand public le découvre véritablement en 1970 grâce à l'immense succès obtenu par la comédie M*A*S*H, où Sutherland tient le rôle de Ben Hawkeye Pierce, le médecin facétieux du camp militaire. Mais c'est le rôle de l'inspecteur dans Klute qui l'impose définitivement. À cette époque, Donald Sutherland soutient Jane Fonda dans sa campagne contre la guerre du Vietnam, et, dans cette perspective militante, participe au scénario et à la réalisation de F.T.A, réalisé par Francine Parker en 1972. Depuis, toujours très prolifique, ce comédien de très grande taille (1,93 m), accumule d'importants rôles de composition.

Donald Sutherland en .

La critique l'acclame en 1975 pour ses performances dans le rôle du père en conflit avec son fils du film épique 1900 de Bernardo Bertolucci, avec Robert De Niro et Gérard Depardieu [1], et surtout dans le rôle titre du Casanova de Federico Fellini, en 1976, puis dans Des gens comme les autres en 1980 avec Mary Tyler Moore et Timothy Hutton.

Il obtient le prix du Gouverneur général pour les arts de la scène en 2000.

Le , il est l'un des huit porteurs du drapeau olympique lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Vancouver au Canada.

Donald Sutherland et d'autres personnalités canadiennes portant le drapeau olympique des Jeux olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver.

En , il joue le rôle du démoniaque président de Panem, Coriolanus Snow dans l'adaptation du roman de Suzanne Collins Hunger Games. Rôle qu'il interprète ensuite tout au long de la saga.

En 2016, il est membre du jury du Festival de Cannes sous la présidence de George Miller aux côtés des actrices Kirsten Dunst et Valeria Golino, de la chanteuse Vanessa Paradis, de la productrice Katayoun Shahabi, de l'acteur Mads Mikkelsen et des réalisateurs Arnaud Desplechin et László Nemes.

En 2019, il reçoit le prix Donostia lors du 67e Festival international du film de Saint-Sébastien, au côté de Costa-Gavras et Penélope Cruz.

Vie privée

Il n'y a pas de liens filiaux avec Thomas Sutherland[2], les deux fils du banquier étant morts durant la Première Guerre mondiale. Mais il y a peut-être des liens familiaux du fait des ascendances écossaises des deux acteurs[réf. souhaitée].

Sa première femme est Lois Hardwick, actrice de la série Alice Comedies de Walt Disney. Il épouse en secondes noces Shirley Douglas, avec qui il a des jumeaux : une fille, Rachel, et un fils, Kiefer Sutherland (héros de la série 24 Heures chrono). De son troisième mariage avec l'actrice Francine Racette, il a eu trois enfants : l'acteur Rossif, Roeg et Angus Sutherland.

Il est reconnu comme un grand partisan de l’équipe de base-ball des Expos de Montréal de la MLB[réf. nécessaire]. Il apparait dans les célébrations d'après-match dans le vestiaire de l'équipe après la conquête du championnat de 1981. Il participe aussi à plusieurs documentaires sur l'histoire de l'équipe notamment en tant que narrateur. L'équipe de baseball de la MLB est transférée à Washington en 2005.

Filmographie

Années 1960

Années 1970

Années 1980

Années 1990


Années 2000

Années 2010

Années 2020

Télévision

Clips (apparition)

Jeux vidéo

  • 1992 : KGB (Conspiracy) cinématiques dans la version PC CD-ROM du jeu développé par Cryo Interactive. Il incarne le père du héros, un officier soviétique décédé, lui apparaissant et lui donnant des indices en cas de difficultés dans le jeu.

Voix françaises

En France, Bernard Tiphaine est la voix française régulière de Donald Sutherland depuis les années 90. Jean-Pierre Moulin, Léon Dony et Jean Amadou l'ont doublé occasionnellement chacun.

Au Québec, Ronald France[3] et Jean-Marie Moncelet[3] ont été les premières voix de l'acteur. Depuis, Vincent Davy[3] leur succède.

Notes et références

  1. couronné par un oscar du meilleur film
  2. [1].
  3. a b c d e f g h et i « Comédiens ayant doublé Donald Sutherland au Québec » sur Doublage.qc.ca.

Liens externes