Dominique Bathenay

Dominique Bathenay
Dominique Bathenay en 1976.jpg
Dominique Bathenay en 1976.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Pont-d'Ain (Ain) Drapeau de la France France
Taille 1,81 m (5 11)
Poste Milieu défensif
Parcours junior
Saisons Club
1963-1967 Drapeau : France Granges-lès-Valence
1967-1971 Drapeau : France Tournon
1971-1973 Drapeau : France AS Saint-Étienne
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1973-1978 Drapeau : France AS Saint-Étienne 211 (32)
1978-1985 Drapeau : France Paris Saint-Germain 273 (35)
1985-1987 Drapeau : France FC Sète 67 (2)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1975-1982 Drapeau : France France 20 (4)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1987-1988 Drapeau : France FC Sète
1988-1989 Drapeau : France Stade de Reims
1989-1990 Drapeau : Tunisie Union Monastir
1990-1994 Drapeau : France AS Choisy-le-Roi
1995-1996 Drapeau : France AS Saint-Étienne
2000-2002 Drapeau : France Nîmes Olympique
2002-2003 Drapeau : Seychelles Seychelles
2003-2004 Drapeau : France CS Sedan-Ardennes
2005-2009 Drapeau : Émirats arabes unis Émirats arabes unis
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Dominique Bathenay est un footballeur international français reconverti en entraîneur né le à Pont-d'Ain, Ain.

Il acheva sa carrière de joueur en 1987 après avoir successivement joué à Granges-lès-Valence, Tournon, à l'AS Saint-Étienne, au Paris SG et au FC Sète.

Il a ensuite entraîné le FC Sète, le Stade de Reims, l'Union sportive monastirienne, l'AS Choisy-le-Roi, l'AS Saint-Étienne, le Nîmes Olympique, les Seychelles, le CS Sedan-Ardennes. Nommé en septembre 2008, sélectionneur des Émirats arabes unis il ne parvient pas à qualifier l'équipe pour la Coupe du monde 2010. Il est remplacé le par l'entraîneur slovène Srečko Katanec.

Il a également présidé la commission de la Coupe de France entre 1996 et 2000.

Il est également un des joueurs des verts à avoir tiré sur le poteau lors de la finale en 1976 contre le Bayern Munich, il avait en effet tiré de loin voyant son tir renvoyé par la barre, plus tard son coéquipier Jacques Santini verra également sa tête renvoyée par la barre.

Biographie

Formé à Granges-lès-Valence, Tournon puis à l'AS Saint Étienne, il fait partie de la jeunesse stéphanoise qui va mener le club au sommet du football français et européen: 3 titres de champion de 1974 à 1976, 3 coupes de France en 1974, 1975 et 1977 et une finale de coupe d'Europe des clubs champions en 1976. Lors de cette finale, Dominique Bathenay éliminera Beckenbauer et enverra un missile sur l'arrête de la barre transversale. Ces fameux poteaux carrés qui renverront la balle vers le sol et feront subir le même sort à la tête de Jacques Santini plus tard dans le match.

2e meilleur joueur français derrière l'intouchable Michel Platini en 1977, il sera nominé au ballon d'or 2 années de suite 1976-1977 avec pour meilleur résultat une 13e place.

International, ses 20 sélections lui permettront de disputer la coupe du monde 1978 en Argentine. Arrivé blessé, il ne disputera que les 2 derniers matchs de poule et ne pourra empêcher une élimination prématurée dans un groupe très relevé ( Argentine, Italie et Hongrie).

Capitaine du PSG pendant 7 ans de 1978 à 1985, il brandira ensuite 2 coupes de France en 1982 et 1983. Avec les 3 coupes récoltées avec Saint Étienne, il est ainsi le recordman de victoires en coupe de France. Pour l'anecdote, lors de sa dernière saison avec le PSG, le club disputera la finale avec Bathenay sur le banc...et la perdra.

À 31 ans, il rejoint pendant 3 ans le FC Sête en 2e division. Il profitera de cette expérience pour passer de joueur à entraîneur.

  • Le But : Impossible de penser à Dominique Bathenay sans évoquer le boulet de canon des 30 mètres marqué contre Ray Clemence, et toute son équipe de Liverpool en 1/4 de finale retour de la Coupe des clubs champions européens 1977. Un tir qui se logea dans la lucarne droite du goal (ce but a longtemps fait partie du générique de Téléfoot).

Or, si ce but spectaculaire a constitué un tournant lors du match retour, il n'a fait pourtant que suivre celui du match aller, but encore plus remarquable et déjà marqué par le même Bathenay, à la fois d'une façon et sous un angle des plus inhabituels : une frappe de 20 m, alors que Bathenay tournait le dos au but, déviant un tir excentré qui passe à proximité et à environ 1,60 m de hauteur. C'est de l'extérieur du pied que le joueur dévie le ballon et l'envoie au ras du second poteau. Le tir est aussi inattendu pour le gardien, qu'impossible à préméditer pour le joueur. C'est donc à la fois un tir réflexe et un geste très difficile aussi bien au plan physique (musculaire) qu'au plan technique. Ce tir rarissime envoie le même Ray Clemence dans les choux, tout comme il le sera 2 semaines plus tard à Liverpool par le même tireur. Ces deux très grands buts signés Bathenay furent les deux seuls que l'ASSE avait réussi à marquer contre Liverpool dans ce quart de finale.

En septembre 2008, il devient sélectionneur des Émirats arabes unis, succédant à Bruno Metsu dont il était l'adjoint[1]. Il est démis de ses fonctions en juin 2009[2].

Carrière de joueur

Palmarès de joueur

En Club

En Équipe de France

Record

Il est à ce jour, avec Marceau Somerlinck et Alain Roche, recordman des victoire en Coupe de France avec 5 victoires.

Carrière d'entraîneur

Carrière de dirigeant

Références

  1. Bathenay sélectionneur des Emirats, www.ladepeche.fr, 26 septembre 2008.
  2. Katanec remplace Bathenay, www.lequipe.fr, 22 juin 2009.
  3. Fiche de Dominique Bathenay sur footballdatabase.eu

Liens externes