Digitick

See Tickets
logo de Digitick

Création 02/06/2004
Forme juridique SA à conseil d'administration
Slogan La billetterie de vos sorties !
Siège social Paris 75008
Drapeau de France France
Direction M Robert Wilmshurst (Président)

M Karim Ayari (Directeur général)

Actionnaires Vivendi
Activité Autres services de réservation et activités connexes

APE 7990Z

Produits Billetterie : distribution, logiciels et contrôle d’accès
Société mère Vivendi
Effectif 126 en 2017
SIREN 453 942 948
Site web www.digitick.com

Fonds propres 5 827 900 € fin 2017
Chiffre d'affaires 111 180 500 € en 2017
Résultat net 1 679 100 € en 2017

See Tickets, anciennement Digitick, est une entreprise française spécialisée dans la vente de billets électroniques et de billets mobiles.

See Tickets propose des billets de spectacles, d'évènements sportifs et culturels, et de loisirs. See Tickets est aussi un éditeur de solutions technologiques logicielles et matérielles pour la gestion, l’émission et le contrôle d’accès de billetterie.

Historique

Digitick (2004-2019)

La société Digitick est créé en 2004 par Emmanuel Guyot à Marseille[1]. Le 28 mai 2009, Digitick entre au capital de la société lyonnaise Zepass.com, place de marché leader en France de la revente légale de billets[2].

En septembre 2009, Digitick boucle son troisième tour de table et rassemble désormais au sein de son actionnariat les fonds SFR Développement, Partech, CM-CIC Capital Privé et Innovacom.

Le 22 décembre 2009, Digitick annonce l'acquisition de 100 % de Satori Billetterie, éditeur nantais de logiciels de gestion des publics et de billetterie pour les établissements culturels, lieux de visite et de loisirs[3] qu'il radie du RCS en mai 2014[4].

Au mois de décembre 2010, Vivendi, déjà présent dans le capital de Digitick via SFR Développement, renforce sa participation et devient actionnaire majoritaire, en rachetant les parts des investisseurs financiers partants[5].

En décembre 2016, Digitick lance la vente de billets sur l'application Facebook Messenger grâce au développement de dialogueurs dédiés[6],[7].

See Tickets (depuis 2019)

En vue d'une harmonisation de la marque au niveau mondial, Digitick a changé de dénomination sociale en août 2019 pour la marque unique See Tickets SA.[8]

Les entités Digitick, en France, Paylogic aux Pays-Bas, en Allemagne, en Belgique, et See Tickets dans les pays anglo-saxons, sont désormais fédérés sous le label commun See Tickets[9].

Activités

Les activités du groupe See Tickets intègrent l’ensemble des secteurs de la billetterie :

En 2017, Digitick compte 125 collaborateurs.

See Tickets est une filiale à 100 % du groupe Vivendi et fait partie de Vivendi Ticketing. En 2013, le groupe Digitick a généré un chiffre d’affaires de 75,5 millions d’euros, soit une hausse de 35 % par rapport à 2012.

Références

  1. La Provence : "Les Marseillais de Digitick rois de la billetterie électronique"
  2. Les Echos : « Vente de billets par Internet : Zepass se met dans l’orbite de Digitick »
  3. « BILLETTERIE : SATORI BILLETTERIE REJOINT LE GROUPE DIGITICK »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) (consulté le 16 mai 2017)
  4. Entreprise radiée du RCS le 28-05-2014
  5. Geneviève Van Lede, Avec le groupe Digitick Vivendi tire le billet gagnant, Laprovence.com, 17 janvier 2011 (consulté le 16 mai 2017)
  6. Digitick : « Vos billets en 2 minutes avec Facebook Messenger », Live-arena.com, 21 novembre 2016 (consulté le 16 mai 2017)
  7. Thomas Horst, Digitick lance son chatbot, Strategies.fr, 9 décembre 2016 (consulté le 16 mai 2017)
  8. « SEE TICKETS S.A. (PARIS 8) Chiffre d'affaires, résultat, bilans sur SOCIETE.COM - 453942948 », sur www.societe.com (consulté le 20 août 2019)
  9. https://www.lesechos.fr/industrie-services/services-conseils/vivendi-federe-ses-activites-de-ventes-de-billets-sous-la-marque-see-tickets-1140020
  10. Digitick : Revente de billets entre particuliers sur Internet, Lesechos.fr, 21 mars 2016 (consulté le 16 mai 2017)
  11. Digitick propose une revente légale de billets au festival des Vieilles Charrues, Lesechos.fr, 18 juillet 2013 (consulté le 16 mai 2017)
  12. Carole Soussan, L'OM veut choyer ses supporters avec Digitick, Cbnews.fr, 1 septembre 2014 (consulté le 16 mai 2017)

Lien externe