Dieudonné Dubois

Dieudonné Dubois
Fonctions
Député
Maire
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
Membre de

Dieudonné Dubois, né le 20 novembre 1759 à Saint-Dié dans les Vosges et mort le 14 mai 1804 (24 Floréal, An XII) dans la même ville, est un administrateur et homme politique français. Il est député, président du Conseil des Cinq-Cents, puis préfet et conseiller d'État.

Biographie

Ce fils de marchand est avocat dans sa ville natale lorsqu'éclate, en 1789, la Révolution française[1]. Nommé administrateur du district de Saint-Dié[1], il est selon certains le deuxième maire de la ville.[réf. nécessaire]

Le 22 vendémiaire an IV (14 octobre 1795), il est élu député au Conseil des Cinq-Cents par le département des Vosges à une très large majorité de 101 voix sur 135 votants[1],[2]. Au cours de son mandat, il se signale dans les discussions relatives aux finances[2] et est notamment à l'origine de la future Inspection générale des finances[1],[2].

Mandats et fonctions au plus haut niveau de l'État

Mandats locaux

Notes et références

  1. a b c et d Robert et Cougny 1889
  2. a b et c Séguin 1995, p. 634

Voir aussi

Bibliographie

  • « Dieudonné Dubois », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition] [texte sur Sycomore]
  • Philippe Séguin, « Dieudonné Dubois », dans 240 dans un fauteuil : la saga des présidents de l'assemblée, Seuil, (ISBN 2-02-025670-3), p. 634
  • « Dubois, Dieudonné » dans Jean Tulard (dir.), Dictionnaire Napoléon, vol. A-H, Fayard, (ISBN 2-213-60485-1)
  • Thierry Lentz, Le grand Consulat : 1799-1804, Fayard, (ISBN 2-213-60498-3)
  • Camille Rougier, « Au service du maintien de l'ordre. L'armée et la surveillance politique des départements : le cas de la Gironde », dans Guerre et armées napoléoniennes : Nouveaux regards, Nouveau monde éditions/Fondation Napoléon, (ISBN 978-2-36583-851-1), p. 367-380

Articles connexes

Liens externes