Dien Chan

Le Dien Chan est une méthode de réflexologie faciale inventée au début des années 1980 par le professeur Bùi Quôc Châu au Vietnam[1],[2]. Elle n'utilise pas les aiguilles d'acupuncture et se base sur la stimulation de zones réflexes à l'aide de petits instruments. Le professeur Châu a établi une carte de points fixes sur le visage.

La méthode du professeur Châu est pratiquée dans son centre Vietydao de Hô-Chi-Minh-Ville. Les responsables du centre ainsi que lui-même se rendent en Europe pour diffuser l'enseignement du Dien Chan[1],[2].

Étymologie

En vietnamien, dien signifie le visage et chan le diagnostic[3].

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Quôc Châu 2009.
  2. 2,0 et 2,1 Quôc Châu 2011.
  3. Présentation du Dien Chan, multi-réflexologie faciale.

Annexes

Bibliographie

  • Bùi Quôc Châu, ABC du Dien Chan, Paris, Éditions Grancher, , 245 p. (ISBN 978-2733910825, OCLC 465089425) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Bùi Quôc Châu, Dien Chan : multiréflexologie BQC : version 3.0, École Internationale de Multiréflexologie, , 187 p.
  • Bùi Quôc Châu, Les schémas de similitude de forme et de multiréflexologie en Dien Chan : Se soigner soi-même et devenir thérapeute en peu de temps, Éditions Grancher, , 132 p. (ISBN 978-2733911549) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Bùi Quôc Châu, Les secrets du Dien Chan multiréflexologie BQC, Académie Dien Chan, , 55 p. (ISBN 2746637375 et 978-2746637375)

Liens externes

Cet article « Dien Chan » est issu de Wikimonde Plus.