Didier Masela

Didier Masela
Nom de naissance Didier Masela Ndudi Ntadilu
Naissance (54 ans)
Matadi, Drapeau de la république démocratique du Congo République démocratique du Congo
Activité principale musicien
Genre musical Ndombolo (musique africaine)
Années actives Depuis 1981
Labels Sonodisc (ex. Next Music), Air B. Mas Production, WIBE, Stern's Music, S.I.P.E

Didier Masela Ndudi Ntadilu, plus connu simplement comme Didier Masela, est un musicien congolais né le à l'Hôpital Kinzanza (Matadi). Il est connu pour avoir fondé en 1981 l'orchestre Wenge Musica à Kinshasa avec des membres comme Werrason, JB Mpiana et autres. Il est également père de famille et vit à Kinshasa.

Biographie

1966 à 1981 : Enfance et débuts de Wenge Musica

Né en janvier 1966 à Matadi, il deviendra musicien vers la fin des années 1970. Il cherchera le chanteur Noel Makanda dit Werrason, Alain Makaba, Zing Zong et il les aidera à créer l'orchestre Célio Stars (connu comme Wenge Musica à partir de 1986), le 16 juillet 1981[1],[2]. Ils joueront de la musique à chaque vacances et chaque fois que les classes reprennent, chacun rentrera vers son école. L'école de Masela était à Mbanza Boma.

1984 à 1992 : Succès

En octobre 1984, trois nouvelles arrivées vont apporter un nouveau souffle au jeune orchestre : Adolphe Dominguez (danseur de Choc Stars auprès de Defao, vedette zaïroise de l'époque), Blaise Bula (chant) et JB Mpiana (chant) ces trois derniers étudiant à l'Athénée de la Gombe. JB Mpiana qui réside donc à l'époque dans la commune de Gombe, est présenté à l'orchestre par Jean-Belis. Lors d'une répétition, Wenge Musica essaie d'interpréter la chanson Ngambelo de Kester Emeneya mais aucun des membres ne réussit à chanter le vocal du ténor Petit Prince. JB Mpiana présent dans la foule se propose, et séduit[non neutre] immédiatement Zing-Zong, qui cherchait un chanteur capable de chanter avec la tessiture de ténor. JB Mpiana va s'imposer peu à peu comme le lead chant du groupe. C'est lui qui apportera le surnom BCBG (Bon Chic Bon Genre) ; en effet, les jeunes de Wenge Musica ont toujours revendiqué être un orchestre de jeunes scolarisés avec une bonne éducation, contrairement à de nombreux groupes kinois composés de "musiciens de rue".

En 1987, ils sortent leur premier album Bouger Bouger et le fondateur signe le titre Dodo La Rose, aussi appelé Moni La Rose. La chanson Mulolo de JB Mpiana sera la chanson de l'année 1988. En 1991, il voyage pour la première fois en Europe, plus précisément à Bruxelles pour l'enregistrement de l'opus Kin é Bougé[3],[4]. Leur premier concert enregistré en Europe sera le 17 février 1991[5]. En 1992, ils entrent en studio pour l'album Pleins Feux qui ne sortira pas jusqu'à 1996.

1997 à 2003 : Dissolution de Wenge Musica

Dans la présentation de l'album solo de JB Mpiana, Feux de l'amour, le groupe Wenge Musica se bagarre devant Papa Wemba et se sépare. Le 7 décembre 1997, Werrason, Adolphe Dominguez et Didier Masela vont créer l'orchestre Wenge Musica Maison Mère, mais il le quittera en 2000 pour recréer l'orchestre Wenge Musica original qui va changer de nom en Wenge Musica 5/5.

Discographie

Avec Wenge Musica

  • 1988 : Bouger Bouger
  • 1991 : Kin é Bougé
  • 1992 : Pleins Feux
  • 1993 : Kalayi Boeing
  • 1994 : Les anges adorables (vol. I & II)
  • 1996 : Pentagone
  • 1997 : Feux de l'amour

Avec Wenge Musica Maison Mère

  • 1998 : Force d'intervention rapide
  • 1999 : Solola bien
  • 2000 : Terrain eza miné

Solo

  • 2003 : Zabala Bakulu

Références

  1. Messager, « L’HISTORIQUE DE WENGE MUSICA », sur MBOKAMOSIKA (consulté le 4 août 2020)
  2. « Les oubliés de Wenge Musica 4x4 BCBG », sur Musique, (consulté le 4 août 2020)
  3. « Wenge Musica - Kin É Bougé », sur Discogs (consulté le 4 août 2020)
  4. « wenge musica en concert a bruxelles de la bonne annee fin 1990 1991 » (consulté le 10 janvier 2020)
  5. « Kin E Bougé (17-2-1991) - Wenge Musica 1991 » (consulté le 10 janvier 2020)