Diaolou de Kaiping

Diaolou de Kaiping

Diaolou et villages de Kaiping *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Diaolou Rui Shi
Diaolou Rui Shi
Coordonnées 22° 17′ 07,87″ nord, 112° 33′ 57,1″ est
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Type Culturel
Critères (ii) (iii) (iv)
Numéro
d’identification
1112
Zone géographique Asie et Pacifique **
Année d’inscription 2007 (31e session)

Géolocalisation sur la carte : Guangdong

(Voir situation sur carte : Guangdong)
Diaolou et villages de Kaiping

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
Diaolou et villages de Kaiping
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Les diaolou de Kaiping (en chinois 开平碉樓) sont des tours fortifiées de plusieurs étages, généralement faites de béton renforcé, que l'on trouve à Kaiping et dans les villes voisines, dans le centre du Guangdong. Ces premières diaolou furent construites au début de la dynastie Qing, l'apogée de leur construction étant les années 1920 et 1930, où il y en avait plus de trois mille. Il en reste 1 833 à Kaiping et environ 500 à Taishan.

On regroupe également sous le terme de diaolou, les Tours de l'Himalaya que l'on appelle en chinois Zàngmín gāodiāo (藏民高碉), littéralement, Haute constructions de pierre tibétaines et Qiang.

Si elles ont servi surtout de protection contre les pillards et voleurs, elles furent aussi, pour certaines, utilisées comme habitations.

Parmi les plus célèbres, on trouve la Ruishi diaolou (derrière le village de Jinjiangli, Xianggang), construite en 1921 et la plus haute de toutes, à neuf étages, puis la Fangshi Denglou, construite en 1920 et haute de cinq étages avec un projecteur au sommet, comme un phare, et Bianchouzhu Lou (« la tour penchee »), construite en 1903 dans le village de Nanxing à côté d'un étang et haute de sept étages.

Kaiping étant un secteur d'émigration vers l'étranger, beaucoup de membres de la diaspora chinoise y ont leurs racines ; ils ont influencé l'architecture de la région, dont les diaolou, en y ajoutant des détails étrangers.

Les diaolou de Kaiping et leurs environs sont sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2007.

Références

Liens externes