Dialectes de la région de Voh-Koné

Dialectes de la région de Voh-Koné

Par le générique dialectes de la région de Voh-Koné, on entend un ensemble de langues kanak comprenant six entités ; à savoir :

  • le bwatoo (parlé sur l'îlot de Koniene, à Népoui, Baco, Oundjo et Gatope)
  • le haeke (à Koné et Baco)
  • haveke (à Oundjo, Gatope et Tiéta)
  • hmwaveke (Tiéta, Haute Tipindjé)
  • vamale (Teganpaïk, Tiouandé et Oué hava).

Ces langues, qui comprenaient aussi le waamang (commune de Voh), aujourd'hui éteint, sont classées dans la branche malayo-polynésienne centrale-orientale des langues austronésiennes.

Le waammwang

En 1930, Maurice Leenhardt estime le nombre de locuteurs à sept (7). La langue aurait disparu, selon la version 1983 de l'Atlas de la Nouvelle-Calédonie. Vers 1980, le Japonais Adada enregistre un des derniers locuteurs, moins qualifié. Jeanne Xhouty, de la tribu de Tiéta, est en 2016 l'unique locutrice[1](article consulté le 05 novembre 2016).

Notes et références

Liens internes