Dialecte de transition

Faisceau d'isoglosses du ribagorcien, un dialecte de transition entre deux langues très proches : l'aragonais et le catalan.

Un dialecte de transition ou parler de transition est un dialecte qui est parlé dans une zone intermédiaire entre deux variétés langagières (langues ou dialectes) apparentées[1] et qui se caractérise par la présence de traits particuliers issus de chacune de celles-ci. La présence d'un dialecte de transition se traduit par une confluence d'isoglosses : plus le faisceau d'isoglosses est dense, plus le dialecte de transition tend à être différencié. En l'absence d'un faisceau clairement identifié (dans le cas d'un continuum dialectal étendu), on parle plus volontiers de zone ou d'aire de transition.

Lorsque les variétés adjacentes appartiennent à des langues différentes (mais apparentées), il y a souvent des controverses entre linguistes, hommes politiques et certains secteurs de la société sur la question du rattachement (langue de filiation) et de la qualification (langue ou dialecte) du parler de transition.

Exemples

Notes et références

  1. Si des variétés adjacentes appartiennent à des systèmes linguistiques différents, il n'y a pas d'isoglosse mais une frontière linguistique marquée.
  2. Zamora Vicente 1967, p. 336-338
  3. (es) Dialectología hispánica, Madrid, UNED, , chap. 7 (« Riojano »)
  4. Zamora Vicente 1967, p. 339

Bibliographie

  • (es) Alonso Zamora Vicente, Dialectología española, Madrid, Gredos, (réimpr. 6), 2e éd. (1re éd. 1960), 587 p. (ISBN 84-249-1115-6), p. 332-348

Articles connexes