Dhuis (rivière)

La Dhuis
(La Dhuys)
Illustration
La Dhuys à Pargny-la-Dhuys.
Caractéristiques
Longueur 21,4 km [1]
Bassin 160 km2
Bassin collecteur Seine
Nombre de Strahler 4
Régime Pluvial océanique
Cours
Source ravin de la Dhuis
· Localisation Janvilliers
· Altitude ~220 m
· Coordonnées 48° 53′ 47″ N, 3° 38′ 57″ E
Confluence Le Surmelin
· Localisation Celles-lès-Condé
· Altitude ~78 m
· Coordonnées 49° 00′ 40″ N, 3° 33′ 37″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Aisne, Marne
Régions traversées Grand Est, Hauts-de-France
Principales localités Corrobert, Dhuys-et-Morin-en-Brie, Pargny-la-Dhuys, Montlevon, Condé-en-Brie

Sources : SANDRE:« F6180600 », Géoportail

La Dhuys ou Dhuis (prononcé [yiz]) est une rivière dont le cours se situe à la limite des régions Grand Est et Hauts-de-France, dans les deux départements de l'Aisne de la Marne[1]. C'est un affluent de rive gauche du Surmelin, donc un sous-affluent de la Seine par la Marne.

Étymologie

Pont et cabanon de maintenance sur l'une des conduites forcées.

Pour d'autres, le nom s'expliquerait par duit, source puissante en langue d’oïl puis de doiz (conduit d’eau, canal), lequel vocable aurait donné naissance au verbe dhuir, conduire, du latin ducere[réf. nécessaire].

Géographie

La Dhuis est un cours d'eau de 21,4 km[1] de long qui fait partie du bassin de la Seine. Elle prend sa source au ravin de la Dhuis dans l'ouest du département de la Marne sur la commune de Janvilliers, territoire de Corrobert[2]. Elle se dirige tout d'abord vers le nord-ouest avant d'obliquer vers le nord au niveau d'Artonges, dans l'Aisne. Elle se jette dans le Surmelin au niveau de Celles-lès-Condé, en rive gauche, peu avant la confluence de celui-ci avec la Marne.

La Dhuis traverse successivement les communes de Janvilliers, Corrobert et Montmirail dans la Marne, puis Dhuys-et-Morin-en-Brie, Pargny-la-Dhuys, Montlevon, Montigny-lès-Condé, Condé-en-Brie pour confluer avec le Surmelin à Celles-lès-Condé, à proximité de Condé-en-Brie. C’est donc un sous-affluent de la Seine, via le Surmelin et la Marne.

À Pargny-la-Dhuys, la Dhuis est captée pour alimenter l'aqueduc de la Dhuis.

Affluents

La Dhuis possède les affluents suivant, depuis la source :

  • Ru des Rieux (rive gauche)
  • Ru de la Borde (rive droite)
  • Ru Malaine (rive droite)
  • Ru Bornet (rive gauche)
  • Ru Forget (rive gauche)
  • Ru du Cour Dimanche (rive gauche)
  • Ravin de Beulard (rive gauche)
  • Verdonnelle (rive droite)

L'aqueduc de la Dhuis

En 1863, l’Aqueduc de la Dhuis, parfois écrit Aqueduc de la Dhuys, entre en fonction. Le cours de la rivière est capté à Pargny-la-Duys afin d’alimenter Paris en eau potable. Il traverse de nombreuses vallées et parcourt les 131 km qui séparent Pargny de Paris presque à l’horizontale. Il fut construit pour apporter l’eau aux Parisiens, mais il sert également aujourd’hui à fournir en eau le Parc Disneyland et l’est de la région parisienne. Il traverse le sud du département de l’Aisne, la Seine-et-Marne, la Seine-Saint-Denis (Gagny, Le Raincy, Villemomble, Rosny-sous-Bois, Noisy-le-Sec, Romainville, Montreuil-sous-Bois et Bagnolet) avant d’accéder à Paris, par la Porte de Ménilmontant, et d’aboutir au réservoir de Ménilmontant, à proximité de la place Saint-Fargeau.

Cet aqueduc est l'œuvre de l'ingénieur Belgrand, responsable du Service des Eaux et des Égouts de Paris agissant sous l'autorité de Georges-Eugène Haussmann et à qui l'on doit aussi, entre autres, la dérivation des eaux de la Vanne, et le Réservoir de Montsouris.

Anecdotes

Selon une légende, sainte Eulalie, de passage à Corrobert, aurait ordonné à son bœuf, pour pallier le manque d'eau, de frapper le sol de sa corne, et l'eau jaillit. Ainsi serait née la Dhuis.[réf. nécessaire]

La Dhuis donne son nom à plusieurs voies françaises, le long de son parcours ou de celui de son aqueduc :

À Paris, la rue de la Dhuis est située dans le 20e arrondissement, à proximité du réservoir de Ménilmontant. À l'instar de la rivière éponyme qui se jette dans le Surmelin, la rue de la Dhuis conflue avec la rue du Surmelin.

Elle donne aussi son nom à une future station de métro, La Dhuys, sur la ligne 11, ainsi baptisée parce qu'elle se trouve à proximité de la rue de la Dhuys à Noisy-le-Sec.

Un bateau d'intervention (ESAV) des sapeurs-pompiers de Paris porte également ce nom.

Voir aussi

Notes et références

  1. a b et c Sandre, « Fiche cours d'eau - La Dhuis (F6180600) » (consulté le 18 juin 2013)
  2. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 6 mai 2012)