Deventer

Deventer
Blason de Deventer
Héraldique.
Drapeau de Deventer
Drapeau.
Deventer
Vue du centre-ville de Deventer et de l'église de Lébuin depuis la rive occidentale de l'IJssel.
Administration
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Province Drapeau de la province de Overijssel Overijssel
Bourgmestre
Mandat
Ron König (intérim, D66)
Code postal 7400-7438
Indicatif téléphonique international +(31)
Démographie
Population 99 630 hab. (2018)
Densité 741 hab./km2
Géographie
Coordonnées 52° 15′ 00″ nord, 6° 09′ 00″ est
Altitude m
Superficie 13 438 ha = 134,38 km2
Localisation
Localisation de Deventer

Géolocalisation sur la carte : Overijssel

Voir sur la carte administrative de la zone Overijssel
City locator 14.svg
Deventer

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte administrative des Pays-Bas
City locator 14.svg
Deventer

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte topographique des Pays-Bas
City locator 14.svg
Deventer
Liens
Site web www.deventer.nl

Deventer (du bas saxon Deaventer) est une ville et commune néerlandaise, située en province d'Overijssel.

Deventer reçoit la charte de cité en 956 et à partir de cette date, des fortifications de défense sont construites. Entre 1000 et 1500, la ville se développée grâce à son port, situé sur le fleuve IJssel, accessible aux gros navires. Deventer est membre de la ligue hanséatique et compte aujourd'hui environ 100 000 habitants.

Histoire

Deventer en 1550.
Deventer en 1615 par Claes Jansz Visscher.

Point de passage sur le fleuve IJssel, fondée selon la tradition par le missionnaire anglo-saxon Lébuin dans les années 760, saccagée par les Vikings en 882, Deventer reçoit le statut de cité en 956. Elle fait partie pendant le Bas Moyen Âge de la Ligue hanséatique.

Au XIVe siècle, elle voit naître Gérard Groote, fondateur du mouvement religieux des Frères de la vie commune, à l'origine de la Devotio moderna. Elle est aussi le siège d'une Latijnse School renommée, et devient dès la seconde moitié du XVe siècle un foyer d'humanisme (avec notamment la classe d'Alexander Hegius von Heek, suivie entre autres par Érasme).

Deventer en 1698 selon l'atlas de Frederik de Wit.

Deventer est l'une des premières villes des Pays-Bas à introduire l'imprimerie, dès 1477. À partir du XVIe siècle, le port fluvial et la ville déclinent quelque peu, avant que Deventer ne devienne un centre industriel au XIXe siècle.

Lors de la Guerre de Hollande, en 1672, les troupes allemandes alliées de la France et menées par François-Henri de Montmorency-Luxembourg, s'emparent de la ville ainsi que d'autres places le long de l'IJssel[1]. En 1865, la gare de Deventer ouvre sur la ligne reliant Zwolle à Arnhem. En 2014, elle est la vingt-huitième gare la plus fréquentée du pays.

Le , la commune de Deventer fusionne avec la commune de Bathmen, en conservant le nom de la première. La nouvelle commune résultant de la fusion comprend en plus de Deventer et Bathmen, les villages de Colmschate, Diepenveen, Lettele, Okkenbroek et Schalkhaar et les quartiers d'Apenhuizen, Averlo, Dortherhoek, Linde, Loo, Oude Molen, Pieriksmars, Tjoene et Zuidloo. Lors du recensement de 2004, la commune de Deventer compte 89 142 habitants ; la commune de Bathmen en compte 5 328.

Culture

Deventer compte plusieurs sites à voir, notamment dans son centre-ville historique ; elle est l'une des villes les plus visités d'Overijssel avec Zwolle et Kampen, toutes deux situées au nord de la province.

Attractions touristiques

  • Le Brink (place du marché) avec ses maisons, magasins et cafés construits entre la fin du XVIe siècle et le XIXe siècle[réf. nécessaire]. Le Brink est aussi le centre de la vie nocturne de Deventer. Le long de la place se trouve la Bussink "Koekhuisje", où on peut acheter du Deventer Koek (pain d'épices). Des marchés se tiennent sur la place chaque vendredis (celui du vendredi Saint est particulièrement important, suivant une tradition médiévale) et samedis.
  • Le Waag (maison de la pesée) sur la place centrale du Brink, construit en 1550 et restauré en 2003[réf. nécessaire]. Le Musée de la ville de Deventer est situé à l'intérieur du Waag. Les collections du musée comprennent l'histoire industrielle et commerciale de la ville, des peintures de Gerard Terborch et Han van Meegeren, de l'argenterie et des vestiges préhistoriques. Le Waag est décrit dans le roman Het wonder van Frieswijck (Le Miracle de Frieswijck) de Thea Beckman.
    • Sur le mur extérieur du Waag pend une grande marmite qui a plus de 500 ans[réf. nécessaire]. Elle est selon les dires utilisée pour une exécution publique à la fin du Moyen Âge. Un homme qui produit de fausses pièces y est ébouillanté ; la légende veut que les habitants de Deventer, devant la mise à mort, décident de ne plus jamais utiliser la marmite.
  • La Lebuïnuskerk (également connue sous le nom de Grootekerk ; église Saint-Lebuin ou Grande Église) en style gothique, possède un orgue. Sa tour, haute d'une soixantaine de mètres[réf. nécessaire], est ouverte au public certains jours en été. Sur rendez-vous, il est aussi possible d'avoir accès à la tour.
  • Le Speelgoedmuseum (musée du jouet) se situe derrière le Waag dans une des vieilles maisons les plus pittoresques de la ville[non neutre].
  • Le Bergkwartier (quartier de la colline) propose une promenade dans une architecture médiévale parmi les rues les plus anciennes de la ville. Au sommet de cette colline se situe la Bergkerk (église de la montagne) qui est désormais un musée d'art moderne. Des concerts gratuits ont lieu tous les premiers samedis du mois.

Événements et festivals

La ville est le théâtre de trois événements d'ampleur nationale et internationale :

  • Deventer op Stelten (Deventer sur échasses) Le premier week-end de juillet, le festival transforme le temps d'un week-end le Brink, la place de l’Église Saint-Lebuin et les rues en un spectacle de rue. Les troupes et artistes donnent des représentations gratuites.
  • Au mois d'août, Deventer abrite la plus grande foire aux livres d'Europe[réf. nécessaire], attirant environ 125 000 personnes chaque année[réf. nécessaire][2].
  • Le Dickens Festival en décembre voit les rues du Bergkwartier revenir à l’époque victorienne, décor des histoires de Charles Dickens. Cet événement attire aussi plus de 120 000 personnes par an[réf. nécessaire].

Galerie

Personnalités nées à Deventer

Notes et références

  1. John A. Lynn in "Les Guerres de Louis XIV 1667-1714" Ed. Le Grand Livre du Mois (2010) p. 127.
  2. Record de 130 000 visiteurs en 2008 voir bezoekers voor boekenmarkt Deventer (édition du Trouw du 3 août 2008).

Liens externes