Deadringer

Deadringer

Album de RJD2
Sortie
Durée Drapeau des États-Unis 67:16, Drapeau de l'Europe 59:19
Genre Hip-hop instrumental, electronica
Format CD, vinyle LP[1], digital[2]
Auteur RJD2
Producteur RJD2
Label Definitive Jux

Albums de RJD2

Notation des critiques

Compilation des critiques
PériodiqueNote
AllMusic4,5/5 étoiles[3]
The Boston Phoenix3/4 étoiles [4]
HipHopDX4.5/5 [5]
Muzik 4/5 étoiles[6]
NME8/10 [7]
Pitchfork8.8/10 [8]
Rolling Stone3/5 étoiles[9]
Spin9/10 [10]
StylusB+ [11]
Tiny Mix Tapes 4/5 étoiles[12]

Deadringer est le premier album studio et la seconde réalisation du disc jockey, compositeur et producteur de hip-hop américain RJD2, sorti en sur le label Definitive Jux[13].

L'album présente des contributions vocales de Blueprint , Jakki da Motamouth  et Copywrite [14].

Les premières copies comprennent une chanson cachée sur la dernière piste, intitulée Here's What's Left[5].

Le titre Ghostwriter est présenté dans les publicités pour la Washington's Lottery [réf. nécessaire] et le groupe financier américain Wells Fargo[réf. nécessaire] , ainsi que dans le film La Plus Belle Victoire (en anglais : Wimbledon).

Liste des titres

Toutes les chansons sont écrites et composées par RJD2.

No Titre Durée
1. The Horror 4:11
2. Salud 0:38
3. Smoke and Mirrors 4:26
4. Good Times Roll, Pt.2 4:57
5. Final Frontier (feat. Blueprint) 4:26
6. Ghostwriter 5:18
7. Cut out to FL 3:43
8. F.H.H. (feat. Jakki tha Motamouth) 4:31
9. Shot in the Dark 1:21
10. Chicken-Bone Circuit 3:54
11. The Proxy 2:15
12. 2 More Dead 5:18
13. Take the Picture Off 1:02
14. Silver Fox 3:31
15. June (feat. Copywrite) 6:04
16. Work 3:43
'Piste cachée'
17. Here's What's Left 5:58
67:16
Note
  • Work dure 3:38 et est suivi par un silence jusqu'à 5:41 lorsque le morceau caché Here's What's Left commence. La piste n'est pas mentionnée sur l'édition elle-même.
  • Cette piste cachée n'est pas incluse dans l'édition originale publiée en Europe et au Royaume-Uni par Definitive Jux et Play It Again Sam[16].
Titres bonus - Réédition remastérisée (RJ’s Electrical Connections, )[17]
No Titre Durée
17. Thine Planetarium 9:21
18. Before or Since 3:21
71:58

Samples

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Caractéristique de ce genre de musique, RJD2 utilise un grand nombre de samples, c'est-à-dire des morceaux d'autres musiques, pour la conception des siennes.

Voici les cas notables (liste non exhaustive) :

The Horror
Smoke and Mirrors
Final Frontier
Ghostwriter
F.H.H.
  • Mystic Moods Orchestra  - Universal Mind
Shot in the Dark
2 more Dead
Silver fox
  • The Manhattans  - Follow Your Heart
June
  • The Sylvers  - I Wish That I Could Talk To You
  • Brian Eno - 2-1
  • Steppenwolf - Earschplittenloudenboomer
Work
The Proxy

Notes et références

  1. (en) Deadringer sur Discogs et Deadringer sur MusicBrainz - Édition 2 × vinyle LP (États-Unis, Definitive Jux, 23/07/2002)
  2. (en-US) Écoute et téléchargement, « RJD2: Deadringer (réédition remastérisée) », sur iTunes.com, AppleStore (consulté le 29 octobre 2017)
  3. (en) Nic Kincaid, « RJD2: Deadringer - AllMusic Review », sur AllMusic.com (consulté le 29 octobre 2017)
  4. (en) Joseph Patel, The Boston Phoenix (29/08-05/09/2002), « RJD2: Dead Ringer - Music - Off the record » (version du 3 mars 2016 sur l'Internet Archive)
  5. a et b (en-US) J-23, « RJD2 – Dead Ringer - Album Review », sur HipHopDX, (consulté le 29 octobre 2017)
  6. (en-US) Will Ashon, « RJD2: Deadringer (Def Jux) », Muzik, no 88,‎ , p. 79
  7. (en-US) « RJD2: Deadringer », New Musical Express,‎ , p. 34
  8. (en-US) Sam Chennault, « RJD2: Deadringer - Album Review », sur Pitchfork, (consulté le 29 octobre 2017)
  9. (en) Peter Relic, Rolling Stone (no 905, 19/09/2002), « RJD2: Dead Ringer - Music: Album Reviews » (version du 30 octobre 2009 sur l'Internet Archive)
  10. (en-US) Chris Ryan, « Reviews - RJD2, "Deadringer" (Definitive Jux) », Spin (magazine), vol. 18, no 10,‎ , p. 118 (lire en ligne, consulté le 29 octobre 2017)
  11. (en) Tony Van Groningen, Stylus Magazine (01/09/2003), « RJD2 – Deadringer – Review » (version du 3 mars 2016 sur l'Internet Archive)
  12. (en-US) Jean-Pierre, « RJD2: Deadringer - Music Review », sur Tiny Mix Tapes, (consulté le 29 octobre 2017)
  13. (en-US) sbittrand, « RJD2: Deadringer - Album review », sur Prefixmag.com, (consulté le 29 octobre 2017)
  14. (en) Daniel Thomas-Glass, Dusted (25/07/2002), « Dusted Review: RJD2 – Dead Ringer » (version du 22 mars 2015 sur l'Internet Archive)
  15. (en) Deadringer sur Discogs et Deadringer sur MusicBrainz - Édition originale Europe et Royaume-Uni (Definitive Jux, PIAS, 07/2002)
  16. (en) Deadringer sur Discogs et Deadringer sur MusicBrainz - Réédition remastérisée inclus 2 titres bonus (RJ’s Electrical Connections, 03/11/2009)

Liens externes