Famille de Montgommery

(Redirigé depuis De Montgommery)
Famille de Montgommery
Armes de la famille.
Armes de la famille : Famille de Montgommery

Blasonnement D’azur, au lion d’or armé & lampassé d’argent
Période XIe-
Pays ou province d’origine Drapeau du Duché de Normandie Duché de Normandie
Fonctions militaires Seigneur de Bellême
Comte d'Alençon
Comte de Ponthieu
Fonctions ecclésiastiques Abbesse d'Almenêches

La famille Montgommery (ou Montgomery, Montgomeri) est une famille normande originaire du Calvados.

Histoire de la famille

Roger (I) de Montgommery fait partie de l'entourage du duc de Normandie Robert le Magnifique. Son fils Roger (II) de Montgomery, accompagne Guillaume le Bâtard en Angleterre en 1066 avec un contingent. Pour son service rendu, il reçoit en plus des terres, le titre de comte de Shrewsbury. La puissance de Roger (II) est d'autant plus importante qu'il s'est allié matrimonialement avec la famille de Bellême, ce qui lui permet d'acquérir les titres de seigneur de Bellême, de comte d'Alençon et de Ponthieu.

À sa mort, en 1094, les Gallois profitent d'un conjonction d'événements favorables pour reprendre aux Montgommery toutes leurs conquêtes au Pays de Galles, et dévaster le Shropshire[1]. Seul le château de Pembroke résiste encore.

Membres remarquables

  • Roger (I) († av. 1048), se voit nommer vicomte d'Hiémois par le duc Robert le Magnifique. Il s'enrichit principalement en dépouillant l'église de ses terres. Après la mort du duc, en 1035, il est exilé à la cour de France, probablement après s'être rebellé.
  • Guillaume († ap. 1040[2]), assassin du sénéchal Osbern de Crépon, alors que celui-ci était l'un des gardiens du duc Guillaume le Bâtard (plus tard le Conquérant) pendant sa minorité[3],[2]. Il est lui-même assassiné par le prévot Barnon de Glos, par vengeance[4].
  • Roger (II) (né avant 1034-† 1094), épouse dame de Bellême, comte d'Alençon et de Ponthieu
  • Robert (II) de Bellême († v. 1130)
  • Hugues († 1098), hérite de son père la plupart de ses terres anglaises et galloises, et lui succède comme comte de Shrewsbury en 1094[5]. Il passe les dernières années de sa vie à combattre au Pays de Galles[5]. Il est tué en 1098 à Anglesey lors d'un raid norvégien[5].
  • Roger le Poitevin († v. 1122/40), seigneur d'Eye et Lancastre en Angleterre. Il n'hérite d'aucune des terres familiales. Avant 1086, il épouse Almodis, fille d'Aldebert II, comte de la Marche, et sœur et héritière de Boson III, son frère célibataire et sans descendance. Il devint finalement comte de la Marche en droit de sa femme. Quelque temps avant la rédaction du Domesday Book en 1086, il acquiert, probablement grâce à l'influence de son père, un grand domaine en Angleterre, avec des terres dans les comtés de Yorkshire, Lincolnshire, Est-Anglie et autres. La partie principale de l'honneur était entre ce qui était appelé alors inter Mersam et Ripam, c'est-à-dire entre la Mersey et la Ribble. Ce territoire est aujourd'hui connu comme le Lancashire, et on appela a posteriori ses possessions l'honneur de Lancastre. Il a un statut étrange dans le Domesday Book, qui semble indiquer qu'il était en train de perdre des terres au moment de sa rédaction. Il est rapidement réinstallé en 1087. Peu après, il obtient l'important honneur d'Eye dans le Suffolk. Il soutient peut-être Robert Courteheuse durant la rébellion de 1088 contre le roi Guillaume le Roux. On ne connaît rien de ses activités entre 1094 et 1100. Il est dit ne s'occuper que des affaires du comté de la Marche à partir de 1102.
  • Philippe dit Grammaticus ou Clericus († 1097/98), était destiné à une carrière ecclésiastique[6]. Il est emprisonné en 1088 pour avoir soutenu le duc Robert Courteheuse face à son frère, le roi Guillaume le Roux[6]. Il l'accompagna en Terre sainte pour la première croisade en 1096, et mourut à Antioche en 1097 ou 1098[6]. On ne lui connaît aucune épouse, mais sa fille Mathilde succède à sa tante Emma comme abbesse d'Almenêches en 1113[6].
  • Arnoul († v. 1118/22), seigneur de Pembroke et d'Holderness en Angleterre, est peut-être capturé avec ses frères à Rochester en 1088. Aux alentours de 1090, allié avec son frère aîné Robert, il s'empare du comté gallois de Pembrokeshire, puis fait bâtir un château dans la ville de Pembroke. Peu après 1093, le roi Guillaume le Roux l'aurait créé comte de Pembroke[7]. En 1094, un soulèvement gallois lui fait perdre toutes ses conquêtes à part le château de Pembroke[8]. En 1096, le roi lui donne l'important honneur d'Holderness[8]. Il est probable qu'il aurait dû héritier des possessions et du titre de son frère Hugues, mais son frère Robert réussit à l'écarter de l'héritage[8]. Il soutient toutefois avec lui le duc Robert Courteheuse contre le nouveau roi Henri Ier, en 1101. Ce dernier décide de se débarrasser des Montgommery, et Arnoul s'exile en Irlande[8]. Il y épouse Lafrocoth, la fille du roi suprême d'Irlande Muircheartach Ua Briain[8], et combat pour lui le roi Magnus III de Norvège. Il meurt entre 1118 et 1122[8].

Généalogie

 Roger (I) († av. 1048)
│ × Josceline, nièce de Gunnor
│
├─> Hugues 
│
├─> Robert
│
├─> Roger (II) († 1094)
│   │ × Mabile de Bellême († v. 1077)
│   │ ×(2) Adélaïde du Puiset
│   │
│   ├─> Roger  († avant 1062)
│   │
│   ├─> Robert (II) de Bellême († v. 1130), comte de Ponthieu, emprisonné dès 1112
│   │   │ × Agnès de Ponthieu
│   │   │
│   │   └─> Guillaume († 1170), comte de Ponthieu
│   │       └─> comtes de Ponthieu jusqu'en 1221.
│   │
│   │
│   ├─> Hugues de Montgommery († 1098), comte de Shrewsbury 
│   │
│   ├─> Roger le Poitevin († v. 1122/40), seigneur de Lancastre
│   │
│   ├─> Philippe dit Grammaticus († 1097/98), mort à Antioche
│   │
│   ├─> Arnoul († v. 1118/22), seigneur de Pembroke et d'Holderness
│   │
│   ├─> Emma († 1113), abbesse d'Almenêches (v. 1074-1113)
│   │
│   ├─> Mathilde († entre 1082 et 1084)
│   │   × Robert de Mortain, comte de Mortain, comte de Cornouailles,
│   │     demi frère du Conquérant
│   │
│   ├─> Mabile × Hugues Ier, seigneur de Châteauneuf-en-Thymerais
│   ├─> Sybille × Robert FitzHamon, seigneur d'Évrecy, seigneur de Gloucester, conquérant de Glamorgan
│   │
│   │   Par sa seconde épouse :
│   └─> Éverard († v. 1135), clerc à la chapelle d'Henri Ier
│
├─> Guillaume († entre 1040 et 1048)
│
└─> Gilbert († v. 1064)

Voir aussi

Notes et références

  1. Lynn H. Nelson, Normans in South Wales,1070-1171, Austin et Londres: University of Texas Press, 1966, chapitre 6. [(en) Lire en ligne]
  2. a et b David C. Douglas, William the Conqueror, University of California Press, 1964, réédition 1992, p. 40.
  3. Guillaume de Jumièges, Robert de Torigni, M. Guizot, Histoire des Normands, Caen : Librairie Mancel, 1826, p. 168.
  4. David C. Douglas, op. cit., p. 42.
  5. a, b et c J. F. A. Mason, « Montgomery, Hugh de, second earl of Shrewsbury (d. 1098) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.
  6. a, b, c et d J. F. A. Mason, « Montgomery, Roger de, first earl of Shrewsbury (d. 1094) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004. Philip de Montgomery (d. 1097/8): DOI:10.1093/ref:odnb/22098.
  7. Frank Barlow, William Rufus, Yale University Press, 1983, (ISBN 0300082916) citant Handbook of British Chronology, p. 322.
  8. a, b, c, d, e et f Kathleen Thompson, « Montgomery, Arnulf de (c.1066–1118x22) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.

Articles connexes

Sources