David Heurtel

David Heurtel
David Heurtel
Image illustrative de l'article David Heurtel
Fonctions
Député de Viau
En fonction depuis le
Prédécesseur Emmanuel Dubourg
Biographie
Date de naissance (44 ans)
Nationalité Drapeau du Canada Canadienne
Parti politique Parti libéral du Québec
Diplômé de Université de Montréal
Profession Avocat, consultant

David Heurtel (né en 1973 au Québec) est un fonctionnaire et homme politique québécois.

Ancien attaché politique du premier ministre péquiste Bernard Landry, ancien président-directeur général de la Régie des installations olympiques (RIO) il est député libéral de Viau depuis le . Il est ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la lutte aux changements climatiques depuis le 23 avril 2014.

Biographie

Après un baccalauréat en droit à l'Université de Montréal il débute comme avocat au sein du cabinet Lavery. Il devient ensuite directeur des Affaires gouvernementales (lobbyiste) au sein du groupe Juste pour rire, puis attaché politique au cabinet de Bernard Landry, alors ministre des finances. Il quitte le cabinet en 1998 et devient premier secrétaire général de la Société des événements majeurs internationaux du Québec un an plus tard. Il reviendra attaché politique au cabinet de Bernard Landry quand celui-ci deviendra premier ministre du Québec et quittera ces fonctions en 2002 pour devenir directeur général d’Annexe communications. Il revient ensuite au groupe Juste pour rire où il occupera le poste de directeur des ventes internationales-télévision pendant deux ans.

En 2005, il émigre aux États-Unis afin de devenir directeur adjoint de Seattle Center, un parc d'attraction, puis s'occupe du marketing du Festival international de films de Seattle. Parallèlement, il enseigne le marketing à l’Université de Seattle. De retour au Québec en 2009, il occupe de nouveau diverses fonctions au sein du Groupe Juste pour rire et chez Evenko. Le gouvernement du Québec le nomme président-directeur général du Parc olympique et de la RIO en 2011[1].

En 2013 il crée la surprise en annonçant être candidat à l'élection partielle du 9 décembre dans Viau pour le Parti libéral du Québec, alors qu'on le considérait jusqu'alors comme un proche du Parti québécois. Il invoque son malaise face au débat sur la Charte des valeurs québécoises afin de justifier son évolution vers le fédéralisme[2].

Durant la campagne son nom est évoqué dans le l'affaire du scandale d'Oxygène 9. En effet, il était lobbyiste pour cette structure après avoir quitté ses fonctions au ministère des Finances et c'est cette même structure qui gagnera le contrat visant à mettre en place la Société des événements majeurs internationaux du Québec, dont David Heurtel deviendra le premier secrétaire général en 1999[3]. Cela ne l’empêche pas d'être largement élu député le en obtenant 59,88 % des voix, un score cependant à nuancer face à une participation historiquement basse (à peine 17%)[4].

Il se représente quelques mois plus tard lors des élections générales de 2014 et est largement réélu. En effet, avec une participation dépassant les 63%, il obtient 62,02% des voix contre 14,71 % pour son plus proche rival.

Références

  1. Pour ces deux paragraphes, biographie sur le site du PLQ de Viau.
  2. Mélanie Marquis, « David Heurtel sera candidat libéral dans Viau », lapresse.ca, 9 novembre 2013, consulté le 21 décembre 2013.
  3. Robert Dutrisac, « Affaire Oxygène 9 - Le candidat libéral David Heurtel dans Viau était aux premières loges », Le Devoir, 9 novembre 2013, consulté le 21 décembre 2013.
  4. Simon Boivin, « Couillard et Heurtel gagnent des partielles au taux de participation anémique », lapresse.ca, 9 décembre 2013, consulté le 21 décembre 2013.

Liens externes