David Cage

David Cage
David Cage 20080927 Festival du jeu video 05.jpg
David Cage au Festival du jeu vidéo 2008, à Paris.
Biographie
Naissance
(49 ans)
Mulhouse
Nationalité
Activités
Autres informations
Domaine
Metteur en scène (en)
Distinction

David Cage, de son véritable nom David De Gruttola, est un créateur de jeux vidéo français né le à Mulhouse.

Le studio dont il est le fondateur et PDG, Quantic Dream, fondé en 1997, a développé les jeux The Nomad Soul, Fahrenheit, Heavy Rain, Beyond: Two Souls et Detroit: Become Human.

Carrière

Débuts

Ses premiers travaux (sous son véritable nom ou du nom de son studio, Totem) incluent les compositions musicales des jeux vidéo Super Dany (1994), Cheese Cat-Astrophe starring Speedy Gonzales (1995), Timecop (1995) et Hardline (1997).

Quantic Dream

David Cage a fondé le studio français Quantic Dream en 1997.

Il est le directeur créatif des cinq productions du studio :

Controverses

Style

David Cage défend un jeu vidéo tourné vers l'émotion et proposant une mise en scène proche du cinéma[1]. En octobre 2017, le magazine L'Express le surnomme le « Godard du pixel »[1].

Néanmoins, une partie de la presse spécialisée le critique très sévèrement, estimant qu'il est un mauvais scénariste[2],[3],[4],[5] et que ses productions délaissent l'interactivité au profit des cinématiques - ce qui en ferait de mauvais jeux vidéo[6],[7].

Management

En janvier 2018, Quantic Dream est l'objet d'une enquête menée conjointement par Le Monde, Mediapart et Canard PC. Ceux-ci dénoncent les méthodes de management de l'entreprise : « une culture d’entreprise toxique, une direction aux propos et attitudes déplacés, des employés sous-considérés, des charges de travail écrasantes et des pratiques contractuelles douteuses »[8],[9],[10]. David Cage est notamment accusé de racisme, de misogynie et d'homophobie[11]. Le créateur s'en est défendu en faisant valoir qu'il a travaillé avec l'actrice Ellen Page qui défend les droits LGBT et l'acteur Jesse Williams qui se bat pour les droits civils aux États-Unis[12]. En avril 2018, Quantic Dream porte plainte en diffamation contre Le Monde et Mediapart[13]

Distinctions

Il a reçu la Légion d'honneur le 13 mars 2014 pour ses travaux et notamment grâce au jeu vidéo Beyond: Two Souls.

Il a animé le 15 décembre 2014 une conférence lors de l'inauguration des nouveaux locaux de l'ENJMIN, École Nationale du Jeu et Médias Interactifs Numériques à Angoulême, sous le patronage de Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Il y a évoqué son parcours et sa vision du jeu vidéo depuis la création de Quantic Dream jusqu'à la sortie de Beyond: Two Souls.

Liens externes

  • Notices d'autorité : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données)
  • Site de Quantic Dream

Notes et références

  1. a et b Sébastien Julian, David Cage, le Godard du pixel, 28 octobre 2017, L'Express.
  2. (en) Terence Wiggins, David Cage's Message Is That David Cage Is a Bad Writer, 11 juillet 2017, Paste.
  3. Florent Deligia, Test de Beyond Two Souls : mauvais jeu, mauvais film sur PS3, 8 octobre 2013, Lyon Capitale.
  4. (en) Ben Kuchera, David Cage wants you to believe his games have no meaning, 22 juin 2017, Polygon.
  5. (en) Martin Robinson, David Cage on Detroit and its depiction of domestic violence, 31 octobre 2017, Eurogamer.
  6. (en) Kyle Orland, Beyond: Two Souls review: Beyond awful, 10 août 2013, Ars Technica.
  7. Gaël Fouquet (Poischich), Test : Heavy Rain, 23 février 2010, Gamekult.
  8. William Audureau, Quantic Dream, un fleuron du jeu vidéo français aux méthodes de management contestées, 14 janvier 2018, Le Monde.
  9. Mathilde Goanec et Dan Israel, Les errements de Quantic Dream, pépite française du jeu vidéo, 14 janvier 2018, Mediapart.
  10. Maria Kalash, Drôle d’ambiance à Quantic Dream : Rififi au cœur d’un grand studio parisien, 14 janvier 2018, Canard PC.
  11. Quantic Dream et David Cage, accusés de harcèlement et de discrimination, 16 janvier 2018, Radio-Canada.
  12. (en) Paul Tamburro, David Cage Responds to Accusations of Homophobia and Racism Against Quantic Dream, 14 janvier 2018, Game Revolution.
  13. Steeve Mambrucchi (Jarod), Quantic Dream a porté plainte contre Le Monde et Mediapart, 23 avril 2018, Gamekult.