Darse

Une darse du port de Saint-Nazaire (bassin de Penhoët).

Une darse est un bassin rectangulaire destiné principalement à l'accostage des cargos. Dans les grandes zones portuaires industrielles, les darses sont séparées par des môles (jetées) ou des traverses, et implantées en épi par rapport au chenal d'accès.

Par ailleurs, selon le Dictionnaire de la Mer de Jean Merrien[1], la darse est le « nom donné en Méditerranée à un bassin d’un port ; par extension à certains petits ports entiers ». Dans ce contexte, elle désigne soit les parties anciennes d’un port (par exemple : la vieille darse de Toulon, la darse de l’arsenal de Venise, etc.), soit un petit port militaire (par exemple : la Darse de Villefranche-sur-Mer).

Étymologie

Nom féminin issu de l'arabe دَار الصِّنَاعَة dār aṣ-ṣināʿ, signifiant à l'origine « atelier ». S'écrit aussi darce. Les mêmes mots arabes ont donné « arsenal ».

Mots proches

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • Michel Vergé-Franceschi (dir.), Dictionnaire d'Histoire maritime, Paris, éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins », , 1508 p. (ISBN 2-221-08751-8 et 2-221-09744-0)
  • Jean Merrien, Dictionnaire de la mer : savoir-faire, traditions, vocabulaires-techniques, Omnibus, (1re éd. 1958), XXIV-861 p. (ISBN 978-2-258-11327-5)
    Réédité en 2014

Article connexe