Danses péruviennes

Marinera Norteña, une des danses les plus représentatives au Pérou.

Les danses péruviennes proviennent majoritairement d'origine indigène. D'autres danses sont liées au travail agricole, à la chasse et à la guerre. Les Péruviens prennent la danse très au sérieux. Certaines chorégraphies reflètent une influence chrétienne.

Types de danses

La danse la plus internationalement connue est la marinera. Elle symbolise la cour qu'un homme fait à sa jeune compagne. Des variétés locales existent entre autres dans la région de Lima.

Ancash est une danse pratiquée à Piscobamba (région d'Ancash), lors de la fête de la Vierge de la Merci (Virgen de la Merced), les 25, 26 et 27 septembre.

Supaypa wasin tusuq (quechua: "danseur de la maison du diable") ou Danza de tigers (espagnol: "danse des ciseaux") est une danse indigène de la région d'Ayacucho, non apparentée à celles des hautes terres, dont la trame musicale provient d'un violon et d'une harpe et fut subséquemment diffusée dans les régions de Huancavelica et d'Apurímac.

Waylas (Huaylas) est une danse des Andes centrales de la vallée du Mantaro, province de Junín. C'est une danse joyeuse et animée, caractérisée par ses sauts et son énergie. C'est une danse de couple, dont l'origine est un rituel religieux mythique.

Le pukllay' est une danse de carnaval plus répandue en milieu quechua. avec plusieurs variétés selon les régions. Elle est aussi pratiquée par certain Quechuas en Argentine, Bolivie et Équateur.

Tarkada est une danse de carnaval de la région de Tacna.

Huaconada (Wanka) est une danse rituelle de Mito, province de Concepción, région de Junín, des Andes centrales.

Le tondero, tantôt d'influence gitane dans son chant et rythme, avec des chants tragiques et répétés de tundete qu'afro-américaine dans sa chorale.

El Vals Criollo (Vals peruano) est un sous-genre de musiques africaines et européennes.

Wititi est une danse traditionnelle indigène du district de Tapay, province de Caylloma, région d'Arequipa au sud du Pérou. Cette danse est répandue et pratiquée lors des festivités de nombreux villages du Colca Canyon. Witi Witi en quechua méridional signifie "faire l'amour".

Zamacueca est une ancienne danse et musique coloniale qui naquît des rythmes espagnols, africains et andins.

Région Amazonas

Chumaichada

La Chumaichada est "la danse de Chachapoyas". La musique est probablement d'origine indigène, mais la chorégraphie est d'origine française[1].

Huanca

Près de Chachapoyas se trouve la petite ville de Huanca, dont la danse tire son nom. Elle est pratiquée dans plusieurs régions de l'Amazone lors d'activités agricoles, de construction et pendant les vacances. C'est un genre de rite païen de Thanksgiving.

Los Danzantes de Levanto

Levanto est une petite ville à environ 10 km de Chachapoyas, dont les "danseurs" forment un groupe très bien formé de cholos, guidés par un "pifador" (un siffleur) qui joue de l'antara et un petit tambour tinya simultanément.

Ils sont vêtus d'une chemise blanche aux manches longues et larges, une veste noire ornée de rubans rouges et d'un pantalon noir. Ils portent aussi une couronne de plumes de paon. Leur présence est capitale dans toutes les célébrations du pays.

D'autres danses pratiquées dans diverse localités sont:

  • La "conchiperla", dont le compagnon donne un mouchoir à sa fiancée en gardant un genou au sol. S'il oublie, il doit boire un verre de liqueur comme gage.
  • Le "trapichillo", pratiqué par quatre couples se tenant par la main droite et tournant de droite à gauche.
  • Le "quinsamana", dans laquelle se mêlent des compliments et des insultes.

Carnaval dans l'Amazonas

La "musique de carnaval" jouée dans l'Amazonas présente des notes musicales d'une réelle euphorie. Elle est similaire au huayno. Parfois, des couples dansent en formant la pandilla (un genre de danse) autour des humishas - arbres ornés de quitasueños, de petits miroirs, de mailles et de fanions ornementaux. Ces arbres sont remplis de cadeaux, dont des animaux vivants, que les invités prennent quand les arbres sont renversés à la fin de la festivité.

Le couple faisant le humisha dans une célébration de Mardi gras prend l'engagement d'en créer un nouveau à partir de l'année suivante.

Notes et références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Peruvian dances » (voir la liste des auteurs).

Voir aussi

Article connexe

Lien externe