Dampierre-sous-Bouhy

Dampierre-sous-Bouhy
Dampierre-sous-Bouhy
Mairie de Dampierre-sous-Bouhy.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Nièvre
Arrondissement Cosne-Cours-sur-Loire
Canton Pouilly-sur-Loire
Intercommunalité Communauté de communes de Puisaye-Forterre
Maire
Mandat
Brigitte Dekker
2014-2020
Code postal 58310
Code commune 58094
Démographie
Gentilé Dampierrois
Population
municipale
458 hab. (2016 en diminution de 3,17 % par rapport à 2011)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 30′ 00″ nord, 3° 08′ 06″ est
Altitude Min. 187 m
Max. 346 m
Superficie 26,9 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

Voir sur la carte administrative de Bourgogne
City locator 14.svg
Dampierre-sous-Bouhy

Géolocalisation sur la carte : Nièvre

Voir sur la carte topographique de la Nièvre
City locator 14.svg
Dampierre-sous-Bouhy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dampierre-sous-Bouhy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dampierre-sous-Bouhy

Dampierre-sous-Bouhy est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie

Communes limitrophes

Rose des vents Saint-Amand-en-Puisaye Treigny (Yonne) Rose des vents
N Bouhy
O    Dampierre-sous-Bouhy    E
S
Bitry Ciez

Histoire

En 1147 l'église Saint-Pierre de Dampierre-sous-Bouhy appartient à l'abbaye Saint-Laurent-lès-Cosne.

Le seigneur de Dampierre-sous-Bouhy à la fin du XVIIe siècle est Philippe de Troussebois, lequel réside à Colméry (Nièvre)[2].

Le château d'Angelier, maintenant disparu[3], se situait dans le nord de la commune où l'on trouve encore l'étang de l'Angelier, le hameau du Petit Angelier, la Tuilerie d'Angelier et le lieu-dit Angelier proche de la D 114 vers Treigny.

Armorial

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Politique et administration

Liste des maires successifs depuis 1792
Élu Début Fin Élu Début Fin
Pierre Gentie 1792 1794 François Lemoine 1900 1912
Edme Pierre Pinard 1794 1796 Ernest Semence 1912 1919
Pierre Joachim Foutrier 1796 1799 Alexandre Foutrier 1919 1925
Cosnefroy de Beaumonteil 1799 1813 Désiré Rameau 1925 1945
Edme Morisset 1813 1816 Eucher Tarin 1945 1947
Louis Gaudin 1816 1819 Fernand Joubert 1947 1953
Claude Gillois 1819 1826 Léon Minet 1953 1959
Louis Gaudin 1826 1831 Fernand Joubert 1959 1965
Edme Morisset 1831 1845 Gérard Laurent 1965 1983
François Foutrier 1845 1861 Paul Rousseau 1983 1989
Hubert François Gigot 1861 1865 Daniel Lajeunesse 1989 1991
Ernest Gillois 1865 1876 Paul Rousseau 1991 1995
Thomas Augustin Dupré 1876 1878 Robert Roy 1995 2001
Frédéric Mallet 1878 1896 Robert Guimard 2001 2008
Auguste Boyer 1896 1900 Brigitte Dekker 2008 en cours

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5].

En 2016, la commune comptait 458 habitants[Note 1], en diminution de 3,17 % par rapport à 2011 (Nièvre : -3,57 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1769661 0711 2261 2301 3141 3351 4281 477
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 4861 4841 5301 5141 5321 5121 4561 3931 355
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 3091 2241 1341 003970836773763683
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
706630558572484470489487462
2016 - - - - - - - -
458--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7]. |recens-pr.)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments

Façade de l’église.

La commune compte un monument historique :

  • l’église, construite au XVIe siècle, classée par arrêté du 16 septembre 1907[8].

Personnalités liées à la commune

  • La famille d'Angeliers, tire son nom d'un hameau de la paroisse. Porte le titre de chevalier dès 1296. Connue de 1296 à 1599. Détentrice de divers fiefs : notamment Chambon (1405-1481), Chappes (1459-1598), Besse (1575-1599) et Mouffy (1532). Très présente dans la région de Clamecy.
  • Guillaume d'Angeliers. Chevalier, lieutenant des Maréchaux de France en 1380 (un des premiers identifiés dans cette fonction)[9].

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. 3 E 8 / 142 - Archives du notaire Louis Voullereau - Archives départementales de la Nièvre.
  2. sur la carte départementale de la Nièvre en 1878. Sur chateau.angelier.dampierressbouhy.over-blog.com.
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. Notice no PA00112871, base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. Etienne Meunier. Les chevaliers d'Angeliers. Cahiers de la Société généalogique de l'Yonne, tome XXIII, 2017, pp. 208-213.


Liens externes

  • Dampierre-sous-Bouhy sur le site de l'Institut géographique national