Dallara

Dallara
Logo
Localisation Drapeau : Italie Varano de' Melegari
Dirigeants et pilotes
Président Drapeau : Italie Gian Paolo Dallara
Caractéristiques techniques
Résultats

Dallara Automobili est un constructeur italien de voitures de course. Fondé en 1972 près de Parme en Italie par Gian Paolo Dallara, Dallara a conçu des monoplaces de Formule 3, Formule 3000, Formule 1, ainsi que des voitures de type Sport-prototypes. Aujourd'hui, Dallara est le fournisseur exclusif des championnats World Series by Renault, Formule 2, de l'IndyCar Series et fournit la majeure partie du plateau des différents championnats de Formule 3.

Dallara était le constructeur des monoplaces de Formule 1 engagées par l'écurie Hispania Racing F1 Team en 2010.

Historique

Les débuts

Formule 1

Articles détaillés : Scuderia Italia et HRT Formula One Team.

Dallara est devenu constructeur de Formule 1 en 1988, après avoir été mandaté par la jeune écurie italienne BMS-Scuderia Italia de Beppe Luchinni  pour la construction d'un châssis. L'association se soldera par des résultats assez moyens (un podium pour Andrea De Cesaris au GP du Canada 1989, un autre pour JJ Lehto au GP de Saint-Marin 1991) avant de prendre fin à l'issue de la saison 1992, la BMS-Scuderia Italia décidant de se tourner vers le constructeur britannique Lola.

En 1998, Dallara collabore avec Honda pour le retour en F1 du constructeur nippon. Mais le projet est abandonné au printemps 1999, à la suite du décès (crise cardiaque lors d'une séance d'essais à Barcelone) de l'ingénieur gallois Harvey Postlethwaite qui en était le directeur technique. Honda deviendra partenaire de BAR.

Le nom Dallara a fait sa réapparition dans les paddocks à la fin de la saison 2004, lorsque l'écurie russe Midland, sur le point de se lancer en F1, envisageait de confier la conception de ses châssis au constructeur italien. Finalement, Midland a racheté l'écurie Jordan et s'est appuyé sur le savoir-faire de l'écurie irlandaise pour se lancer en F1, Dallara n'intervenant qu'à titre de consultant technique.

En 2009, Hispania Racing F1 Team est choisie pour participer à la saison 2010 avec USF1, Lotus Racing et Virgin Racing. L'écurie décide de faire appel à Dallara pour la conception de sa monoplace.

Le , Hispania Racing F1 Team annonce la fin de sa collaboration avec Dallara. Cette décision intervient à la suite des tensions qui règnent entre les deux parties depuis plusieurs mois : durant l'intersaison, HRT était en retard dans ses paiements pour le constructeur italien tandis que des critiques sont formulées à l’égard de la qualité du châssis depuis le début de saison[1].

Le constructeur italien fournit le châssis et des pièces à Haas F1 Team depuis que l'écurie a fait son arrivée dans la catégorie reine début 2016. La participation de Dallara est autrement plus importante et décisive que ce qu'elle a pu être par le passé avec des écuries telles que HRT ou Midland.

La VF-18 de Gene Haas est ainsi une monoplace conçue par Dallara, sur laquelle viennent se greffer des pièces fournies par Ferrari dans la limite autorisée par la réglementation technique. [2]

Autres formules

Formule E

Formule 3

Une Dallara F3 de l'équipe Carlin (2008)

Formule 3000

World Series by Renault

GP2 Series

Les GP2 Series se disputent avec des châssis Dallara et un moteur plombé. Tous les ans Dallara fabrique 25 monoplaces.

IndyCar Series

Townsend Bell aux essais des 500 miles d'Indianapolis (2006)

Dallara construit depuis plusieurs années des châssis pour certaines équipes d'IndyCar Series. Au fur et à mesure, l'entreprise a obtenu une situation de monopole dans le championnat américain. Elle sort en 2012 une nouvelle voiture, à la sécurité augmentée, la Dallara DW12 , dont le nom rend hommage au pilote qui l'a développée, Dan Wheldon, mort en course à la fin de la saison 2011.

Sport-prototypes

Dallara DP10 (2012).

Au début des années 1980, Dallara était responsable de la conception du prototype Lancia LC1 pour le Groupe 6, puis de la Lancia LC2 homologuée pour le Groupe C.

En 1993, Dallara se relance dans la réalisation de prototypes. Ainsi, naît la Ferrari 333 SP, réalisée pour le nouveau règlement de l'International Motor Sports Association. La 333 SP fabriquée chez Michelotto, remporte un grand nombre de courses en Amérique du Nord et en Europe. Ferrari a également embauché Dallara pour développer la version course de la Ferrari F50, financée par le pilote de course français Fabien Giroix, mais le projet est avorté avant sa sortie, en 1998. La F50 GT ne fut donc jamais engagée en compétition.

La société obtient par la suite d'autres contrats et construit des châssis pour Toyota avec la GT-One, Audi avec diverses conceptions de la R8, et Chrysler. Plus tard, la Chrysler LMP devient la voiture client de Dallara disponible pour les privés, connue sous le nom de Dallara SP1. Ce châssis sert également de test pour le retour avorté de Nissan aux 24 Heures du Mans. Toutes ces voitures sont compétitives dans les courses de prototypes, l'Audi R8 devenant notamment le châssis le plus performant des années 2000 aux 24 Heures du Mans et en American Le Mans Series.

En mars 2008, la première Dallara Daytona Prototype est apparue, construite en collaboration avec Doran pour l'équipe SunTrust Racing.

En 2015, Dallara est retenu pour être l'un des quatre constructeurs pour le nouveau règlement de la classe LMP2 et DPi qui seront lancés en 2017. Dallara conçoit la P217.

En 2016, un accord est signé entre Boris Rotenberg, le président de BR Engineering, et Andrea Pontremoli, le PDG de la société Dallara, pour le développement d'une LMP1 en vue d'un engagement pour le Championnat du monde d'endurance FIA 2018-2019 par le SMP Racing. La BR1 est présentée le 17 novembre 2017 lors de la manche de Bahreïn[3].

Notes et références

Annexes

Liens externes