Détroit d'Anián

(Redirigé depuis Détroit d'Anian)
Détroit d'Anián

Le détroit d'Anián est le nom donné au Passage du Nord-Ouest au XVIe siècle par les Espagnols, qui le croyaient à tort lier la Basse-Californie et le golfe du Saint-Laurent.

Route supposée du détroit d'Anián.
Détroit d'Anian (en haut à gauche). Hugo Allard, 1685.

Histoire

En 1539, Hernán Cortés commissionna l'explorateur Francisco de Ulloa d'Acapulco à la recherche du détroit d'Anián en naviguant vers le nord le long de l'actuelle Péninsule de Basse-Californie sur la côte ouest de l'Amérique. Ulloa conclut que le golfe de Californie était la partie méridionale d'un plus grand détroit, reliant le Pacifique au golfe du Saint-Laurent. Ce voyage perpétua la notion d'une île de Californie et marqua le début de la recherche du détroit d'Anián.

Ce nom, qu'utilisèrent les Espagnols pour appeler le passage du Nord-Ouest, vient probablement d'Ania, une province de Chine mentionnée dans l'édition de 1559 du livre de Marco Polo. Il apparut pour la première fois sur une carte de l'italien Giacomo Gastaldi vers 1562. Cinq ans plus tard, Bolognini Zaltieri dessina une carte montrant un étroit et arrondi détroit d'Anián séparant l'Asie de l'Amérique. Ce détroit grandit dans l'imaginaire européen comme une voie maritime facile, reliant l'Europe à la résidence du Grand Khan à Cathay (Chine du Nord). Ce détroit était alors placé à la latitude de San Diego, conduisant à nommer ceux qui habitaient cette région les Anians.

Toutes ces suppositions étaient basées sur la représentation selon laquelle l'Amérique n'était pas un continent mais un vaste archipel. Le détroit d'Anián ne fut bien évidemment jamais trouvé et on sait aujourd'hui qu'il n'existe pas.

Le « vrai » Passage du Nord-Ouest

En 1848, John Rae a découvert le premier Passage du Nord-Ouest qui soit complètement praticable. C'est finalement en 1906 que le norvégien Roald Amundsen a franchi l'actuel Passage du Nord-Ouest, à travers les îles arctiques du Canada.

Articles connexes