Département de la Sécurité intérieure des États-Unis

Département de la Sécurité intérieure des États-Unis
(en) United States Department of Homeland Security
Image illustrative de l'article Département de la Sécurité intérieure des États-Unis
Sceau du département de la Sécurité intérieure.
Devise « Preserving our Freedoms, Protecting America »
Agence précédente Office of Homeland Security
Création
Mise en service
Siège Département de la Sécurité intérieure des États-Unis
Nebraska Avenue Complex, NW
Washington, D.C.
Coordonnées 38° 56′ 17″ nord, 77° 04′ 56″ ouest
Secrétaire à la sécurité intérieure Elaine Duke (intérim)
Secrétaire adjoint Vacant
Budget 40,6 milliards de dollars (2017)
Nombre d'employés 229 000 (2017)
Site internet dhs.gov

Le département de la Sécurité intérieure des États-Unis (en anglais, United States Department of Homeland Security) est un département de l'administration fédérale américaine créé officiellement le par le Homeland Security Act (en français, Loi sur la sécurité intérieure[1]) à l'initiative du président George W. Bush, en réponse aux attentats du 11 septembre 2001. Son objectif est d'organiser et d'assurer la sécurité intérieure du pays. Il s'agit de la plus grande restructuration du gouvernement américain depuis la création du département de la Défense en 1947.

Description

Un Chevrolet Tahoe de la Sécurité intérieure, en 2011.

Combinant 22 agences fédérales liées à la sécurité du pays, notamment la United States Coast Guard, la douane (CBP), le Secret Service, les gardes frontières, l'Agence fédérale des situations d'urgence ou encore l'Administration de sécurité du transport, le département compte en 2004 plus de 170 000 employés pour un budget de 30 milliards de dollars américains. En 2010, il compte 216 000 employés pour un budget de plus de 50 milliards de dollars ; en 2017, 229 000 employés[2] et 40,6 milliards de dollars[3].

Le département bénéficie également du soutien des agences de la communauté du renseignement (CIA, NSA et FBI notamment). L'actuel secrétaire à la Sécurité intérieure est le général John F. Kelly, qui occupe le poste depuis le [4], succédant ainsi à Jeh Johnson. Le premier secrétaire est Tom Ridge, remplacé par Michael Chertoff le 1er février 2005.

Chargé entre autres du contre-espionnage au sein du territoire américain, le département dispose de grands pouvoirs d'investigation, concrétisation de la loi dite USA PATRIOT Act.

Liste des secrétaires à la Sécurité intérieure

Depuis la création du département, 5 personnes se sont succédé à sa tête, au sein de trois administration américaines différentes (W. Bush, Obama et Trump). Le secrétaire à la Sécurité intérieure des États-Unis est 18e sur l'ordre de succession présidentielle des États-Unis.

Composantes

Le département comprend quinze agences fédérales établies à partir de vingt-deux agences fédérales liées à la sécurité du pays et appartenant initialement à d'autres départements[5].

Nouvelle agence ou bureau Agence ou bureau d'origine (département d'origine)
Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis Animal and Plant Health Inspection Service (Agriculture)
Immigration and Naturalization Service (Justice)
U.S. Customs Service (Trésor)
Science & Technology Directorate CBRN Countermeasures Programs (Énergie)
National Biological Warfare (Défense)
Defense Analysis Center (Énergie)
Environmental Measurements Laboratory (Agriculture)
Plum Island Animal Disease Center (Défense)
Agence fédérale des situations d'urgence Domestic Emergency Support Teams (Justice)
National Domestic Preparedness Office (FBI (Justice))
Nuclear Incident Response Team (Énergie)
Office for Domestic Preparedness (Justice)
Agence fédérale des situations d'urgence (Défense)
Office of Infrastructure Protection Energy Security and Assurance Program (Énergie)
National Infrastructure Protection Center (FBI (Justice))
US-CERT, Office of Cybersecurity and Communications Federal Computer Incident Response Center (Administration des services généraux)
Federal Law Enforcement Training Center Federal Law Enforcement Training Center (Trésor)
National Protection and Programs Directorate Federal Protective Service (Administration des services généraux)
Federal Computer Incident Response Center (Administration des services généraux)
National Communications System (Défense)
U.S. Citizenship and Immigration Services Immigration and Naturalization Service (Justice)
Office of Cybersecurity and Communications National Communications System (Défense)
Office of Operations Coordination National Infrastructure Protection Center (FBI (Justice))
Office of Infrastructure Protection National Infrastructure Protection Center (FBI (Justice))
Transportation Security Administration Transportation Security Administration (Transports)
United States Coast Guard United States Coast Guard (Transports)
U.S. Immigration and Customs Enforcement  U.S. Customs Service (Trésor)
Immigration and Naturalization Service (Trésor)
United States Secret Service United States Secret Service (Trésor)

Notes et références

  1. (en) Public Law 107-296 - U.S. Government Publishing Office (GPO).
  2. (en) « Secretary of Homeland Security », sur Homeland Security, .
  3. (en) « Budget In Brief: Fiscal Year 2017 », sur Homeland Security (consulté le 23 mars 2017), p. 1,2.
  4. (en) Secretary of Homeland Security - Site officiel, 25 janvier 2017.
  5. (en) Who Joined DHS - Site officiel

Annexes

Articles connexes

Liens externes