Cyril Hanouna

Cyril Hanouna
Image illustrative de l'article Cyril Hanouna
Cyril Hanouna dans le studio de l'émission de radio Les Pieds dans le plat en 2014.

Nom de naissance Cyril Valéry Isaac Hanouna
Alias Baba[1]
Date de naissance (43 ans)
Lieu de naissance Paris, France
Nationalité Drapeau de la France Français
Émissions Touche pas à mon poste ! sur C8
Les Pieds dans le plat sur Europe 1
L'Œuf ou la Poule ? sur D8
Hanouna le matin
sur Virgin Radio
La Bonne Touche sur RTL
Nouvelle Star sur D8
C'est pour nous, c'est cadeau sur C8
Dites-le à Baba ! sur C8
Le Hanounight Show sur Canal+
Family Battle sur C8
Radio Fun Radio (2002)
Rire et Chansons (2005-2006)
RTL (2006-2011)
Virgin Radio (2011-2013)
Europe 1 (2013-2016)
Chaîne Comédie ! (2001-2002 & 2004)
France 2 (2002 & 2007-2008)
M6 (2003)
Direct 8 (2006-2007)
France 3 (2007-2010)
France 4 (2008-2012)
D8 (2012-2016) devenue C8 (2016-)
Canal+ (2016-)

Cyril Hanouna, né le dans le 15e arrondissement de Paris[2],[3], est un animateur et producteur de télévision français, également animateur de radio. Il est aussi dans une moindre mesure chroniqueur, acteur, chanteur, scénariste et humoriste[4].

Il est notamment connu comme l'animateur de l'émission Touche pas à mon poste ! diffusée tout d'abord sur France 4 puis sur D8 devenue C8. Ce divertissement est consacré à l'actualité de la télévision et des médias. Il a animé à la radio l'émission Les Pieds dans le plat sur Europe 1, entre 2013 et 2016. Il est parfois surnommé Baba.

Biographie

Famille et jeunesse

Cyril Valéry Isaac Hanouna naît le 23 septembre 1974, à Paris, de parents d'origine[5] juive tunisienne[6], arrivés en France de Tunis en 1969. Son père, Ange Hanouna, après des études de médecine, ouvre un cabinet de médecine générale aux Lilas (Seine-Saint-Denis). Sa mère Esther Sitruk est gérante d’une boutique de vêtements de luxe à Vincennes[3]. Cyril a également une sœur nommée Yael. Lors de son enfance aux Lilas, Cyril Hanouna se lie à Rachid Kallouche et Gilles Duarte, qui deviendront respectivement le producteur de cinéma et musique Jean-Rachid et le rappeur Stomy Bugsy. Il y rencontre aussi le député Claude Bartolone. Il passe ses vacances le plus souvent chez sa grand-mère en Tunisie. Après avoir redoublé sa première, Cyril Hanouna parvient à obtenir un bac scientifique avec spécialité biologie dans le but d'étudier la médecine comme son père[7]. L'animateur déclare plus tard avoir triché dans toutes les matières[8]. Il obtient ensuite un DEUG en éco-gestion et s'inscrit à l'INTEC, école d'expertise comptable qui dépend du Conservatoire national des arts et métiers, mais il ne se présente à aucun examen et ne renouvelle pas son inscription[9]. En parallèle, il exerce différents métiers, employé de banque, VRP en tissus[10] ou encore animateur dans un centre de loisirs juif, Shalom Loisirs. Il se dit, d'ailleurs, par son éducation, respectueux des traditions et coutumes juives[3],[11],[12]. C'est dans ce centre, qu'il fait la connaissance de la comédienne Géraldine Nakache.

En 2003, il quitte l’appartement de ses parents : il était resté « Tanguy » jusqu’à l’âge de 30 ans[3]. La même année, il rencontre sa compagne Émilie[13] qui fait des études pour devenir institutrice. Ils auront ensemble une fille, Bianca[14], née le 3 mars 2011, et un garçon, Lino[15], né le 14 mai 2012. Alors qu'Émilie travaille avec le producteur Gérard Louvin, futur chroniqueur de Cyril Hanouna, ce dernier vit une véritable traversée du désert, refoulé de toutes les productions télévisuelles.

Il est surnommé « Baba » par sa mère puis par ses fans[16].

Carrière à la télévision

Passionné par la télévision, Cyril Hanouna s'inscrit, dès l'âge de dix-huit ans, comme candidat à des jeux télévisés, Le Juste Prix sur TF1[17] et Que le meilleur gagne sur France 2[7]. En 1993, lors d'une finale dominicale du Juste Prix, il se fait remarquer avec un ami, Olivier, dans le public de l'émission. Alors qu'ils ne sont pas sélectionnés pour jouer, l'animateur Philippe Risoli fait venir les deux compères à ses côtés pendant quelques instants. Tandis que Risoli interroge l'un des finalistes de la semaine (petite présentation et énumération de ses cadeaux), Cyril et son ami s'exclaffent et répètent ce que dit le candidat. Interviewé en 2015 par TV Mag à l'occasion de la diffusion du documentaire La Folie des jeux télévisés sur TMC, Risoli explique que les « voyant chauds » et « sans les connaître, il les a fait venir sur le plateau pour essayer de créer une sorte de happening ».

En 1997, à l'âge de 23 ans, Cyril Hanouna fait ses débuts en tant que stagiaire à la chaîne Comédie ! où il avait envoyé un CV. Il y écrit les textes des bandes-annonces au côté de Marina Foïs[18] ; puis devient accessoiriste des Robin des Bois et rédacteur pour Nicolas Deuil alors présentateur sur la chaîne[7]. Deux ans plus tard, recherchant dans ses racines tunisiennes, Cyril Hanouna se lance, avec Yves Azéroual, dans l'écriture de la série télévisée Sur la vie d'ma mère diffusée sur France 2 pendant un an[réf. souhaitée].

En 2000, il obtient son premier poste d'animateur télé sur la chaîne Comédie !, où il coprésente, jusqu'en 2002, les deuxième et troisième saisons de La Grosse Émission, d'où ont émergé des humoristes tels que Kad et Olivier, Jonathan Lambert ou Axelle Laffont [7]. En 2001, sur cette même chaîne, il anime le magazine La pub, c'est ma grande passion consacré aux annonces publicitaires les plus drôles ou inattendues. En 2001, il fait un passage furtif aux côtés de Nicolas Deuil, dans l'émission de TF1 Les Enfants de la télé, animée par Arthur et co-animée par Pierre « Magic » Tchernia, et diffusée en première partie de soirée. Il y tient une chronique sur l'univers de la publicité, n'étant présent à l'antenne que pendant quelques minutes. Il reviendra ensuite dans l'émission en tant qu'invité.

Du 8 juillet jusqu'à fin août 2002, il coprésente avec Julie Raynaud, du lundi au vendredi à 18 h 10, le magazine estival Tous au club sur France 2, composé de reportages et de zappings des télés du monde. Les animateurs reçoivent également sur le plateau, avec une piscine comme décor, des personnalités ainsi que des anonymes ayant une activité ou un talent particulier, un savoir-faire unique, une particularité physique ou intellectuelle, etc.

À partir de mars 2003, sur M6 et en simultané sur la chaîne Fun TV, il est aux commandes de l'émission matinale quotidienne Morning Live, animée naguère par Arnaud Gidoin puis par Michaël Youn. Les successeurs de Youn, Laure de Lattre et Guillaume Stanczyk sont donc remplacés par Hanouna, accompagné d'Ariane Brodier et Jérôme Drouet (alias Djé ou Frère Jérôme). L'émission, qui a conservé sensiblement la même formule avec des chroniques, des clips, des surprises, de l'info... ne connaît toujours pas le même succès que lors de l'« époque » Youn et est arrêtée le 27 juin 2003. Au début septembre de la même année, Cyril Hanouna réintègre France 2 et fait partie de l'équipe des chroniqueurs du divertissement Qu'est-ce qui se passe quand ? présenté par Gaël Leforestier. Ce programme permet par l'intermédiaire de démonstrations sur le plateau de répondre à des questions aussi bien sérieuses que loufoques. L'émission est un échec en termes d'audience et la chaîne décide de l'arrêter après 2 mois de diffusion le 7 novembre 2003. Elle est remplacée par des épisodes de la série Friends.

En janvier 2004, il est de retour sur Comédie !, la chaîne de ses débuts, où il anime la quotidienne La Vie est une fête qui a pour principe de proposer des paris un peu loufoques à des inconnus dans la rue pour gagner de l'argent. Par ailleurs, lors des étés 2004 et en 2005, il est candidat au jeu Fort Boyard sur France 2[réf. souhaitée]. À partir du 11 juin 2006, il présente Le Gros Direct sur Direct 8. Ce programme diffusé entre 20h30 et 21h30, traite de l'actualité et présente un happening dans chaque numéro.

L'animateur retourne ensuite sur le service public pour présenter tout d'abord, l'émission de divertissement Hanouna Plage, chaque dimanche de l'été 2007 à 20h20 sur France 3[réf. souhaitée] dans laquelle il part à la rencontre des vacanciers dans des stations balnéaires françaises. L'émission est composée de caméras cachées, de parodies, de séquences délirantes du net, de défis lancés aux campeurs, etc. Chaque année, en décembre, de 2007 à 2009, il présente sur la même chaîne Le Grand Bêtisier de l'année en prime-time. Il anime aussi l'émission Ensemble contre le racisme sur France 2 en 2007 et 2008.

Il devient aussi l'animateur emblématique de France 4. Du au , il anime l'émission humoristique Pliés en 4 sur France 4, composée de sketches d'humoristes, de missions lancées au public, de jeux, et avec la présence de chroniqueurs tels que Mathieu Madénian. Le programme se décline en deux versions : Pliés en 4, la quotidienne du lundi au dimanche à 20h30 et l'hebdomadaire Pliés en 4, le show diffusée tout d'abord le samedi à 22h45 puis à partir du 3 octobre 2008, le vendredi en deuxième partie de soirée. Le divertissement sera également diffusé en première partie de soirée. En février 2008, il présente en prime-time sur France 3 Quand la télé se déguise, une émission de divertissement composée de nombreuses archives permettant de revoir des personnalités qui se sont déguisées à la télévision.

Chaque année de 2008 à 2012, fin mai et début juin, sur France 4, il présente Tennis Club, un magazine retransmis le matin durant les 15 jours du tournoi de Roland-Garros. Il est accompagné par des journalistes et consultants tels que Nelson Montfort, Daniel Lauclair et des anciens joueurs et joueuses de tennis professionnels Patrice Dominguez, Sarah Pitkowski, Tatiana Golovin, Paul-Henri Mathieu, etc. Lors du 53e Concours Eurovision de la chanson se déroulant le 24 mai 2008 à Belgrade (Serbie) et retransmis notamment sur France 3, il est le porte-parole de la France ; il annonce depuis Paris, lors du vote final, les points attribués par le jury français.

Du au sur France 4 il présente le jeu La Porte ouverte à toutes les fenêtres tout d'abord du lundi au vendredi, puis tous les jours. 2 candidats anonymes s'y affrontent, ainsi que 8 personnalités dont beaucoup d'humoristes français (Jean-Luc Lemoine, Jonathan Lambert entre autres…). Ce jeu, dont l'un des créateurs est Dominique Farrugia, se déroule dans un décor rappelant vaguement celui de L'Académie des 9. Le programme connaît un démarrage poussif et la formule est retravaillée. Son horaire est changé après un frémissement de l'audience mais celle-ci retombe et la chaîne arrête l'émission en décembre 2009. En avril de la même année, Hanouna présente en prime-time sur France 3 Quand la télé joue le jeu, qui permet de revoir, grâce à de nombreuses images d'archives, les moments forts des jeux télévisés, toutes époques confondues. Le mois suivant, il commente pour France 3, avec Julien Courbet, le 54e Concours Eurovision de la chanson en direct de Moscou en Russie. Le , sur France 2, il anime le matin avec Alessandra Sublet Tel est ton mag un magazine du Téléthon[19]. Le 29 décembre, en première partie de soirée sur France 3, il présente La Chorale des petits chanteurs.

À partir du samedi , à 20h 20, il propose et présente sur France 3 une nouvelle formule du jeu musical Fa Si La Chanter. Faute d'audience, le , France 3 annonce l'arrêt de l'émission, alors que des numéros déjà enregistrés restent à diffuser. L'émission s'arrête le .

À partir du , Cyril Hanouna présente Touche pas à mon poste !, une émission consacrée à l'actualité des médias, sur France 4, le jeudi à 22 h 30, accompagné de chroniqueurs[20].

Le 29 mai 2010, il commente, en direct pour France 3, aux côtés de Stéphane Bern le 55e Concours Eurovision de la chanson se déroulant à Oslo (Norvège). Il présente aussi le 4 décembre sur France 2 et France 3 Téléthon 2010, soyons sport l'émission du samedi après-midi du Téléthon, avec Olivier Minne, Tania Young et François Pécheux[21]. Il a aussi animé le gala de l'association Ni putes ni soumises, retransmis à la télévision.

Il anime le premier prime-time de Touche pas à mon poste ! sur France 4, le 19 janvier 2011, une spéciale On refait 2010. Sur la même chaîne, le , il coanime avec Stéphanie Renouvin la première soirée des 27e Victoires de la musique se déroulant au Zénith de Lille et consacrée aux révélations de l'année. Il présente, fin 2011, des bêtisiers avec pour thèmes les animaux puis les enfants : Ces animaux qui nous font rire le , et le Ces enfants qui nous font rire.

En , il annonce son départ de France 4 et le transfert de l'émission Touche pas à mon poste ! sur la nouvelle chaîne D8 (qui remplace Direct 8). Le 22 mai 2012, le dernier numéro a lieu sur France 4. Le 8 octobre 2012, sur D8, le lendemain du lancement de la chaîne, la première émission de Touche pas à mon poste !, nouvelle formule, a lieu sur un plateau plus vaste avec un nouveau décor et accueillant plus de public. Des chroniqueurs « habituels » restent : Thierry Moreau, Jean-Michel Maire, Christophe Carrière, Enora Malagré, Jean-Luc Lemoine. Certains chroniqueurs comme Éric Dussart ou Justine Fraioli ne le suivent pas tandis que d'autres personnalités renforcent l'équipe : Gérard Louvin, Élise Chassaing, Valérie Benaïm, Alexia Laroche-Joubert, Philippe Vandel, Nicolas Rey, notamment. De nouvelles rubriques font leur apparition ainsi que des chroniques animées par Camille Combal et Bertrand Chameroy[22].

Cyril Hanouna déclare gagner 15 000 euros net par mois pour l'animation de l'émission, soit autant que certains des chroniqueurs[23]. D8 lui confie des prime-time spéciaux de TPMP !. Il anime les deux premiers sur cette chaîne le 27 décembre 2012 et le 3 janvier 2013, intitulés Touche pas à mon top ! L'émission est une sorte de best-of en deux parties de Touche pas à mon poste !, avec la rediffusion des meilleurs moments de l'émission depuis 2010, ainsi que des invités-surprises.

En , le quotidien Libération, analysant le parcours télévisuel de Cyril Hanouna, fait remarquer que celui-ci « accumule les échecs d’audience… avec une constance qui force l’admiration »[24]. En 2013, ce n'est plus vrai. En effet, les deux derniers mois de la saison 2012/2013 de Touche pas à mon poste ! enregistrent de très bonnes audiences, se situant régulièrement autour du million de téléspectateurs[25].

Puis, en parallèle, il présente la saison 9 de Nouvelle Star sur D8, diffusée chaque mardi entre novembre 2012 et (le télé-crochet étant transféré de M6 à D8). Il déclare toucher 60 000 euros brut pour l'ensemble de l'émission[23]. Lors des primes-time diffusés en direct à partir du , il est remplacé dans Touche pas à mon poste ! (diffusé juste avant Nouvelle Star) par d'autres présentateurs comme Bruce Toussaint, Ariane Massenet, Laurence Ferrari, Maïtena Biraben et Audrey Pulvar. Le , Daphné Roulier le remplace lors de la journée spéciale Grand switch de la chaîne (les animateurs de la chaîne s'échangent la présentation des émissions). Lors de la saison 5 de TPMP !, il est remplacé certains vendredis par Jean-Luc Lemoine ou Valérie Bénaïm. Le , il anime avec Enora Malagré, sur la chaîne D17, la soirée spéciale Virgin Radio Fans qui récompense les meilleurs fans de chanteurs avec un concert en direct organisé par la station de radio.

En mars 2013, pour la première fois, Cyril Hanouna entre au classement mensuel TVscope des animateurs préférés des Français à la 20e place. Il a également été élu « animateur de l'année » par les internautes à l'occasion du TV Notes 2013[26].

En novembre 2013, il déclare gagner 25 000 euros par mois mais ajoute que c'est « peu comparé à d'autres animateurs ». Cette déclaration crée la polémique. Jack Dion dans le magazine Marianne voit dans cette phrase le révélateur d'une « perte du sens commun » et du « contact avec la réalité »[27]. La polémique ne fait qu'enfler quand on découvre que, outre ce salaire, il perçoit 50 000 euros par mois comme animateur sur Europe 1 et 4 000 euros par émission comme producteur de TPMP ! chez H2O Productions[28]. Malgré cela, en , il « remporte » le Gérard de l'animateur pour Touche pas à mon poste ! lors de la 8e cérémonie des Gérard de la télévision.

Les projets s'enchaînent pour l'animateur. De décembre 2013 à février 2014, il présente les prime-times de la saison 10 de Nouvelle Star, en direct sur D8. Le sur la même chaîne, il présente en prime-time, avec Camille Combal, le premier numéro de L'Œuf ou la Poule ?, un jeu dans lequel s'affrontent 8 personnalités sur des questions, à la fois, de culture générale et décalées. L'émission rencontre rapidement un grand succès (1 405 000 téléspectateurs et 6,4 % du public[29]). Et après plusieurs numéros, la présentation est cédée à Camille Combal. Le , il anime en première partie de soirée sur D8 le télé-crochet The Cover, dans lequel des artistes en solo ou groupes anonymes font des reprises de chansons célèbres devant un jury. Le , il anime l'émission de parodies CQFD ! Ce qu'il fallait détourner.

Lors du Touche pas à mon poste ! du , Cyril Hanouna créé la surprise en annonçant son intention de postuler à la présidence de France Télévisions[30],[31]. L'animateur-producteur de D8 figure donc dans la liste des 33 candidats communiquée par le CSA le 1er avril 2015[32]. Le canular prend fin le 16 avril 2015 quand l'animateur annonce en direct que finalement le CSA n'a pas retenu sa candidature[33] et qu'il montre à l'antenne, sur l'écran géant, la lettre qui lui est adressée.

En , il présente le concert anniversaire des 60 ans d'Europe 1 au Zénith de Paris sur D8. Un mois plus tard, le , il anime Le Gros Show, une émission dans laquelle il présente des « happenings » et réalise des « défis périlleux », notamment avec Alessandra Sublet.

En 2015, alors qu'il s'apprête à signer avec D8 un nouveau contrat de cinq ans, la direction du groupe Canal + se sépare d'Ara Aprikian, qui dirige notamment D8, ce qui entraine l'ajournement de ce nouveau contrat. L'animateur se tourne alors vers TF1, qui se déclare prêt à l'accueillir mais Vincent Bolloré, le nouveau patron du groupe Canal, ne souhaitant pas laisser Cyril Hanouna partir, décide de renouveler son contrat pour 250 millions sur cinq ans, soit 50 millions d'euros par an d'euros[34]. Le 3 septembre 2016, dans le journal Le Monde[35], Cyril Hanouna affirme qu'il « a eu la possibilité de signer sur TF1 ou M6 », ce qu'il a refusé « à cause du manque de liberté qu'il aurait pour critiquer les émissions de ces chaînes ». Sur le site de Jean-Marc Morandini[36], il ajoute : « sur Canal, ils ne m'ont jamais donné de consignes. Je suis resté pour Bolloré ».

Le 9 février 2016, sur France 3, il est invité sur Le Divan de Marc-Olivier Fogiel. Alors qu'il est de nature assez pudique, il a, lors de cet entretien, l'occasion de revenir sur ses débuts à la télévision et à la radio, sa traversée du désert avant le succès actuel mais aussi sur sa vie personnelle et notamment sa jeunesse, aux Lilas en France et chez sa grand-mère en Tunisie. L'émission rassemble 685 000 téléspectateurs, pour 7,1 % de parts de marché.

Le 26 mai, il anime sur D8 le premier numéro de C'est pour nous, c'est cadeau dans lequel il propose de réaliser les rêves du public et des téléspectateurs. Le 28 juin, il coanime La Très Grosse Émission avec Dominique Farrugia en prime-time sur Canal+. Le 5 septembre, la 8e saison de Touche pas à mon poste ! démarre le même jour du renommage de la chaîne D8 en C8.

Après l'annonce de l'initiative quelques semaines auparavant, il lance, le 13 octobre 2016 à 14h sur C8, le défi du plus long direct de la télévision française par l'intermédiaire du programme Les 35 h de Baba. Il anime (et parfois co-anime) jour et nuit plusieurs émissions à la suite : Touche pas à mon après-midi ! (les 2 jours) avec notamment des invités anonymes, Ils en pensent quoi Camille et Baba ? avec Camille Combal (les 2 jours), Touche pas à mon poste ! (les 2 jours), C'est pour nous c'est cadeau, Touche pas à mon poste ! : les interdits, Jusqu'au bout de la nuit (Hanouna y est notamment filmé en train de dormir quelques minutes et dans une salle de bain), Virgin Tonic (l'émission de radio animée par Camille Combal sur Virgin Radio est télédiffusée pour l'occasion), Touche pas à mon poste ! Même le matin, La Nouvelle Édition de Baba présentée par Daphné Bürki, La Vraie Histoire de TPMP, TPMP ! : en route vers les 35 heures. Le 15 octobre à 1h, il bat le record d'heures de direct à la télévision française après 35 heures d'émission. Il offre à cette occasion 35 000 euros à l'association CéKeDuBonheur[37].

Le 2 novembre 2016, il lance en direct Le Hanounight Show, diffusé en crypté sur Canal+[38]. Le premier numéro du late show, initialement prévu le 19 octobre (soit 4 jours après la fin des 35 h de Baba), a été déprogrammé. La dernière émission a lieu le 28 juin 2017.

Du 20 au 24 février 2017, à 18h50 sur C8, il co-présente avec Valérie Benaïm Dites-le à Baba !. Dans cette émission, des anonymes ayant un mode de vie atypique, un comportement étrange ou un talent particulier se confient aux animateurs entourés de spécialistes.

La rentrée de la neuvième saison de Touche pas à mon poste ! a lieu le 4 septembre 2017 animée par Hanouna en direct à 19h10 avec l'arrivée de nouvelles personnalités (Rachid Arhab, Pierre Ménès, Rokhaya Diallo notamment, en tant que chroniqueurs, Kelly Vedovelli comme DJ). Avant la quotidienne, Valérie Benaïm anime à 17h45 En attendant TPMP !. Le lendemain 5 septembre, à la place de ce programme et à la même heure, Hanouna lance en direct l'émission de dating TPMP, le jeu : C'est que de l'amour ! qu'il anime et produit. Les deux jours suivants Jean-Michel Maire et Benjamin Castaldi lui succèdent à la présentation. Passant en trois jours de 347 000 à 145 000 téléspectateurs, soit de 2,7 à 1,3 de part d'audience, l'émission est déprogrammée (bien que C8 n'emploie pas réellement ce terme) et est remplacée dès le 11 septembre par une autre consacrée aux médias C'est que de la télé ! présentée par Julien Courbet.

En 2017, Cyril Hanouna propose une nouvelle version du jeu Une famille en or : il anime Family Battle sur C8 le vendredi à 19h10, du 22 septembre au 10 novembre, le plus souvent en direct, dans la case horaire de Touche pas à mon poste !. Des candidats anonymes ainsi que des membres de l'équipe de TPMP (accompagnés de leur famille ou amis) s'y affrontent. Le dernier numéro, animé par Benjamin Castaldi est retransmis le 24 novembre.

En novembre 2017, le contrat de Cyril Hanouna avec le groupe Canal+ est prolongé de deux ans (soit jusqu'en 2021).

Carrière à la radio

Cyril Hanouna commence sa carrière à la radio en tant qu'auteur. En effet, en février 2002, il coécrit Le Qui's qui? inspiré du Who's Who et pour lequel il collabore avec l'équipe du 6 h–9 h de NRJ.

C'est à la rentrée 2002, qu'il fait ses débuts à la radio dans l'émission Planet Arthur où il est coanimateur aux côtés d'Arthur, Manu Levy et Valérie Bénaïm pendant six mois sur Fun Radio. Il fait ses preuves en 2005 dans la radio Rire et Chansons puisqu'il devient le présentateur vedette de Les Peopleries dont Muriel Robin est la marraine. Initialement programmée sur la plage horaire 18 h–19 h du week-end, l'émission devient quotidienne en 2006 où elle occupe la case 12 h–13 h. Finalement elle est rallongée de deux heures et occupe la grille du 6 h–9 h. Ses complices chroniqueurs sont Fabien Lecœuvre, qui fut par ailleurs pour un temps, le professeur de Michaël Youn avant de devenir le monsieur « People » de la scène parisienne et animateur de la rubrique « potins ». Il est épaulé par Nicolas Deuil, l'ancien complice de Cyril sur Comédie ! et TF1. L'équipe est complétée par Claire, miss météo de l'émission devenue également coanimatrice à la suite du départ de Marion. Pendant la tranche du 8 h–9 h, les Peopleries du Matin reçoivent un invité qui fait l'actualité. Les personnages récurrents sont Jean-Walter (le coiffeur gay), Jason Le Maçon (la porno star), Adélaïde Garrett (l'Anglaise égarée), Jean-José (le conteur de poèmes / l'aspirant légionnaire), Nikos Rastapopulos (le paranoïaque), Patoche (l'ami), Bruno (l'informaticien) et Claire la secrétaire (la nymphomane). L'émission disparaît de la grille de Rire et Chansons en 2007.

Cyril Hanouna (2010) dans le studio de RTL

Parallèlement, Cyril Hanouna est appelé en 2006 par RTL pour présenter le jeu familial La Bonne Touche aux côtés de Jean-Pierre Foucault[7]. Cinq ans plus tard, le 8 juin 2011, la station de radio, qui anticipe son départ annoncé pour Virgin Radio, le remercie[39]. L'émission continuera seulement avec Jean-Pierre Foucault. Hanouna divulguera plus tard son salaire[23] de 15 000 euros par mois pour l'émission.

Cyril Hanouna (2014)

À la suite de cela, il anime la matinale de Virgin Radio à partir du 22 août 2011, intitulée Hanouna le matin entre h et h aux côtés d'Enora Malagré et Fabien Delettres. L'émission est composée de jeux avec les policiers, de musique et d'interventions des auditeurs. L'année suivante, la saison 2 d'Hanouna le matin débute avec une nouvelle équipe et l'arrivée de Cartman et Tiffany. L'émission s'arrête le vendredi 28 juin 2013, Cyril s'en allant sur Europe 1. Christophe Beaugrand reprend alors la matinale de Virgin radio, désormais intitulée Virgin Tonic.

À la rentrée 2013, Hanouna arrive donc sur Europe 1 pour présenter l'émission Les Pieds dans le plat de 10 h 30 à 12 h 30 avec certains chroniqueurs de Touche pas à mon poste ! (Valérie Bénaïm, Jean-Luc Lemoine et ponctuellement Camille Combal) ainsi que Pierre Bellemare et Laurent Guimier. Cette nouvelle émission remplace Faites entrer l'invité présentée par Michel Drucker[40]. L'année suivante, pour la deuxième saison, l'équipe s'étoffe avec l'arrivée de Gilles Verdez, Olivier de Kersauson, Jean-Pierre Foucault, Estelle Denis, et Bertrand Chameroy. De plus, l'horaire change pour passer de 16 h à 18 h 30 qui était le créneau de Laurent Ruquier, parti à RTL animer Les grosses Têtes. Les audiences d'Hanouna ne sont cependant pas aussi bonnes que celles que faisaient Ruquier[41]. Malgré cela, il affirme dans TPMP ! qu'« il n'entend pas jeter l'éponge » et le 20 janvier 2016, Fabien Namias, le directeur général d’Europe 1, confirme la poursuite de l'émission en 2016-2017. Mais les audiences d'Europe 1 continuent à baisser au fil des mois pour atteindre des scores historiquement bas pour la station. L'émission se voit même dépassée en audience par celles de France Inter, de Fun radio et de NRJ diffusées à la même heure[42]. Finalement en juin 2016, Hanouna annonce son départ de l'émission qui a perdu 300 000[43] auditeurs[44]. L'émission prend fin le jeudi 9 juin 2016 ; le journaliste Thomas Thouroude prend alors le relais pour animer L'Europe 1 Football Club de 15h à 20h pendant toute la durée de l'Euro 2016.

Carrière de producteur

Article détaillé : H2O Productions.

Fin 2007, Hanouna crée avec Virginie Foucault et Bertrand Houard la société « F2H » pour produire ou coproduire les émissions de divertissement auxquelles il participe 1. En avril 2010, il change d'associé et crée la société « H2O Production »[45]. Hanouna est également cofondateur de la société « Click and Game Entertainment »[46] depuis , « la 1re chaîne de jeux TV sur Internet ».

Cyril Hanouna est également administrateur de la société Santé & Co dont le siège est située à Paris XII[47]. Il a aussi créé, fin 2015, une autre société de production pour la télévision nommée « Baba Funny League » dont il est le président[48].

Carrière sur scène et au cinéma

Il décide de se produire sur les planches du théâtre Trévise de Paris pour son premier one-man-show, intitulé Cyril Hanouna est une ordure, centré sur le thème du people, avec le sous-titre « Plus trash que Voici et plus glamour que Le Monde diplomatique ! » (« Les 10 Premières ») au mois d'octobre 2004. La mise en scène est signée par Julie Raynaud (de La Grosse Émission), avec qui il a écrit les sketches. Du succès du spectacle découleront Les Prolongations de janvier à février 2005.

L'anthologie de ses meilleures émissions sur Comédie ! et M6, Les Plus grands délires* de Cyril Hanouna à la Télé ! (*Kadars !), est commercialisée sous la forme d'un DVD au début de février 2006. « Kadars » étant la traduction de « délires » en arabe tunisien.

En 2006, il présente toujours son one-man-show Hanouna est une ordure.

En 2014, les rappeurs Stomy Bugsy et Passi sont invités d'une émission de Touche pas à mon poste !. Stomy Bugsy révèle qu'il est le réalisateur du film, La Dernière Passe, où Cyril Hanouna incarne le prostitué homosexuel Ninou. Cette comédie, raconte l'histoire d'un jeune homme issu d'une famille de mafieux pour laquelle son homosexualité pose un problème[réf. insuffisante].

Hanouna fait partie du casting du film La Vérité si je mens ! 3[50] sorti en février 2012. Il y tient le rôle de Hervé Cockpit, un homme d'affaires bigame alternant voyages en France et en Chine.

En février 2017, l'animateur de Touche pas à mon poste ! annonce qu'il a le projet d'un long-métrage intitulé Scary Baba Hôtel avec l'équipe des chroniqueurs de l'émission[51]. Le film est co-écrit avec Jean-Luc Lemoine[52].

Autres activités

En 2011, Cyril Hanouna apparaît en voix-off dans une campagne de publicité à la radio pour les supermarchés Cora[réf. nécessaire].

En 2012, il apparaît dans l'épisode 5 de la collection Être différent comme tout le monde au côté de Stéphane Houdet, joueur de tennis de handisport et médaillé paralympique[réf. nécessaire].

Le , Cyril Hanouna remporte pour la première fois le tournoi des personnalités de Roland-Garros[53].

En mai-juin 2014, il est le protagoniste de Hanouna set et match avec des personnalités (dont plusieurs joueurs et joueuses de tennis).

Vie privée

Politique

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Bien qu'il ait une aversion pour l'extrême-droite, qu'il a plusieurs fois sous-entendue notamment en défendant une spectatrice voilée insultée sur les réseaux sociaux ou en critiquant Christine Boutin après des propos homophobes, Cyril Hanouna incite son public à voter « pour qui [ils veulent] », ne dictant aucun choix, détestant « les donneurs de leçons » qu'il accuse d'être sur « une autre chaîne ».

En avril 2017, il fait voter le public venant assister à l'émission Touche pas à mon poste !, sous le contrôle d'un huissier de justice. Il ne fait pas de commentaire, se limitant à lire les résultats. Sur ce vote, Jean-Luc Mélenchon arrive en tête, distançant largement le deuxième, Emmanuel Macron, suivi de Marine Le Pen. De plus, Philippe Poutou, considéré comme un petit candidat est plus haut que d'habitude, François Fillon et Benoît Hamon plus bas.

Religion

Dans une interview à Paris Match en août 2017, Cyril Hanouna dit être juif traditionaliste[54].

Animateur de télévision

Émissions de radio

Critiques et polémiques

Qualité de l'animation

À plusieurs reprises, Cyril Hanouna s'est vu décerner des Gérards de la télévision assez négatifs comme le « Gérard de l'accident industriel » en 2007, celui du « pire animateur de l'année » en 2013 et 2014, et celui de « l'animateur qui ne se drogue pas » en 2016[55].

À partir de 2012, alors que TPMP! se voit couronné de succès, plusieurs journaux émettent des critiques à l'encontre de l'animateur. Le Figaro présente Cyril Hanouna comme « un clown, un pitre né » et lui reproche sa « sur-activité »[56]. Libération, lui reproche « d'alterner gloussements hystériques et chorégraphie sur Les Sardines de Patrick Sébastien »[57]. En septembre de la même année, le même journal l'avait qualifié de « pénible »[58]. En 2013, Le magazine VSD fait sa une sur Hanouna avec le titre « Ça va le melon ? », brocardant un Cyril Hanouna « jamais avare de critiques vis-à-vis de ses confrères »[59]. En 2013 toujours, l'animateur est critiqué par Christophe Conte du magazine Les Inrockuptibles, qui souligne son « omniprésence audiovisuelle » et sa « vulgarité »[60]. De plus, Philippe Bouvard, lors d'un entretien pour Le Figaro, en septembre 2013, affirme que Cyril Hanouna « n'a aucun talent » et « a des gros sabots et ne fait pas dans le raffiné »[61] mais il s'excusera un an plus tard[62].

En février 2016, Cyril Hanouna est caricaturé par la une de Charlie Hebdo sous la forme d'un moustique suçant le cerveau des enfants regardant la télévision, avec le titre « Cyril Hanouna, le virus qui rend con » (en référence au Virus Zika)[63]. Les réactions sont partagées : des fans de Cyril Hanouna s'insurgent, d'autres veulent « rester Charlie » et pensent que c'est de l'humour. L'hebdomadaire satirique fait un portrait acide de l'animateur. Ce dernier prend cela avec humour : déguisé en moustique, il distribue des exemplaires de Charlie Hebdo aux passants, lui aussi veut « être Charlie ».

Mégalomanie

Le succès télévisuel de Cyril Hanouna l'a jeté, selon de nombreux médias, dans la mégalomanie. La chroniqueuse Sophia Aram le décrit ainsi comme « un gourou des temps modernes [...]. Comme tous les gourous, il a abandonné son identité civile pour un titre : lui se fait appeler "Baba", par des adeptes à qui il accorde en retour le titre de "Fanzouzes", s'octroyant par là même une figure paternelle en échange d'une reconnaissance qui prend la forme d'une assignation au statut de fan. [...] Comme tous les adeptes, les fanzouzes n'existent que dans l'adoration et la défense de leur gourou face aux critiques qui ne peuvent que renforcer leur motivation à le défendre, en insultant ceux qui oseraient le critiquer. On est "avec" Baba ou "contre" Baba »[64].

Plus préoccupante, cette mégalomanie s'incarne aussi de « séances d'humiliation et de torture psychologique »[64] à l'égard de certains chroniqueurs (voir la section suivante). Il a aussi plusieurs fois tenté d'utiliser son émission pour faire pression sur la chaîne afin d'obtenir le renvoi d'animateurs d'autres émissions, comme Joey Starr alors juré de La Nouvelle Star[65], ou Stéphane Guillon, qui n'hésite pas à qualifier cet abus de pouvoir de « méthodes mafieuses »[66]. De même, il multiplie les outrances avec différentes figures publiques, n'hésitant pas à menacer publiquement certaines autorités ou à appeler en direct diverses personnalités sur leur portable personnel pour des canulars, allant même jusqu'à envoyer en direct des menaces téléphoniques au président de la République François Hollande pour qu'il le soutienne dans sa candidature à la présidence de France Télévision[67], ou à aller interpeller le candidat Emmanuel Macron à la sortie d'une émission de TF1 pour le contraindre face aux caméras à célébrer la 1000e émission de TPMP[68].

Harcèlement et intimidations

Dans Touche pas à mon poste ! Cyril Hanouna se livre régulièrement à des plaisanteries avec ses chroniqueurs. Certaines personnalités considèrent cela comme des « séances d'humiliation publique », notamment Bruno Donnet, chroniqueur de l'émission Instant Médias sur France Inter, qui voit dans le comportement du présentateur « la normalisation de l'humiliation », et notamment sur Matthieu Delormeau. Cyril Hanouna et ses chroniqueurs, Matthieu Delormeau compris, ont répondu au journaliste que ce n'est pas de l'humiliation mais juste de l'humour et de l'autodérision. Hanouna conseille au passage à Donnet de « sortir » de ce qu'il appelle son « cercle parisien », toutefois le Conseil supérieur de l'Audiovisuel mettra en garde Hanouna contre les dérapages de TPMP![69],[70].

En février 2016, Le Canard enchaîné révèle que Julien Cazarre, chroniqueur humoriste dans J+1 sur Canal+ Sport, a porté plainte contre l'animateur de Touche pas à mon poste ! et Enora Malagré. D'après lui, les deux personnalités l'ont menacé de violences physiques. Une semaine après ces révélations, Arnaud Ramsay, qui travaille pour I-Télé et la revue France Football a également porté plainte contre Hanouna qui lui aurait dit : « On va s'expliquer, je vais venir te défoncer, tu ne sais pas qui je suis, tu vas avoir de gros problèmes, je vais venir te chercher à I-Télé ». Quelques jours plus tard, Julien Cazarre affirme : « C'est de l'histoire ancienne. Pour moi, c'est une affaire classée, on s'est parlé au téléphone et il a reconnu s'être un peu emporté. [...] Cette histoire est réglée ». La plainte de ce dernier a été classée sans suite par la justice[71].

Le mois suivant, c'est au tour du magazine Society de s'en prendre à l'animateur avec une longue enquête de 16 pages sur l'animateur et plusieurs entretiens avec des collaborateurs et des chroniqueurs. Toutefois, pas un de ces collaborateurs n'est nommé dans l'article. Il en ressort le portrait d'un homme tyrannique, prétentieux, colérique, faisant régner une ambiance délétère dans son équipe par ses « pratiques scabreuses, colères, menaces »[72]. Cet article crée une véritable indignation sur les réseaux sociaux mais également parmi la bande de chroniqueurs qui se sont dit « attristés » et « scandalisés ». Selon l'équipe et les fans, rien de ce que dit l'article n'est vrai. À la suite de cette dernière affaire, un des chroniqueur Bertrand Chameroy, ne supportant plus cet acharnement médiatique, annonce en direct son départ de l'émission. Cyril Hanouna est alors soupçonné d'avoir renvoyé et humilié en direct son chroniqueur Bertrand Chameroy le soupçonnant d’être la « taupe » de l'équipe et en l'obligeant à « démissionner » en direct. Chameroy dément immédiatement avoir été renvoyé par Cyril avec qui il est très ami[73].

Le 3 novembre 2016, dans l’émission La Grande Rassrah (qui signifie « la grande angoisse »), diffusée en première partie de soirée et réunissant la bande de Touche pas à mon poste !, l'animateur de « TPMP » piège son chroniqueur Matthieu Delormeau, dans une caméra cachée particulièrement angoissante où il fait semblant de frapper violemment un producteur américain après s'être énervé contre lui pour une question d'argent destinée à faire venir l'acteur Tom Cruise en invité pour Touche pas à mon poste !. Le producteur étant évidemment un comédien et Cyril Hanouna voulait faire accuser Matthieu Delormeau de l'agression avec la complicité de Diego, son garde-du-corps. Finalement, Cyril Hanouna ne lui révèle la vérité que le lendemain. Profondément choqué par cette caméra cachée, Matthieu Delormeau a eu les larmes aux yeux lors du visionnage de l'enregistrement[74] et avait envisagé de quitter l'émission auparavant, ajoutant qu'il n'adressait plus la parole au garde-du-corps d'Hanouna. Si les deux animateurs se réconcilient progressivement, l'humoriste Jean-Yves Lafesse prétend que Delormeau était au courant de la supercherie. Ce dernier dira être profondément vexé que l'on puisse l'accuser ainsi d'être malhonnête.

Le 23 novembre 2016, le CSA lance une procédure de sanctions contre TPMP et Cyril Hanouna pour les humiliations faites, tant envers ses chroniqueurs qu'à ses invités (notamment Soraya Riffy)[75].

Homophobie

Le 3 avril 2016, une nouvelle polémique se révèle : l'animateur qui a pour habitude dans TPMP ! de mettre en scène une vie de couple fictive avec Camille Combal, s'envole vers Las Vegas pour un faux mariage avec lui. À cette occasion, Hanouna pose en robe de mariée[76] et cette photo est considérée comme homophobe par de nombreux internautes et certains journalistes[77], qui la mettent en parallèle avec de nombreuses blagues du même genre que l'animateur adresse notamment à Matthieu Delormeau. Elles reprennent, disent-ils, des codes caricaturaux qu'on a pu voir dans La Cage aux folles ou dans le faux-mariage de Coluche avec Thierry Le Luron[78] qui voudraient dire que les homosexuels seraient efféminés.

En décembre 2016, l'Association des journalistes LGBT compte 42 mauvaises blagues sur l'homosexualité en un mois d'exercice, et dénonce la promotion d'une homophobie décomplexée[79]. L'ancien ministre Frédéric Mitterand accuse également Cyril Hanouna d'homophobie. Ce dernier se défend de toute homophobie et revenant sur des tweets racistes visant une femme musulmane voilée du public, ajoute que l'émission est « ouverte à tous, sauf aux cons » et que « s'il y a une émission qui n'est pas homophobe, c'est bien [TPMP] ». De plus, Cyril Hanouna a plusieurs fois défendu les causes homosexuelles, lançant une ovation lors de l'adoption de la loi pour le « mariage pour tous » en 2013 et en critiquant violemment la femme politique Christine Boutin qui assimilait le chanteur travesti à l'Eurovision Conchita Wurst à « la décadence de l'Europe ».

En mai 2017, l'animateur humilie deux homosexuels lors d'un canular téléphonique monté autour d'une fausse annonce sur un site de rencontres[80], ce qui lui vaut de nombreuses plaintes auprès du CSA ; il est, à cette occasion, accusé d'homophobie par de nombreux journaux[81]. Les médias rapportent les réactions d'indignation suscitées par cette séquence[82],[83]. La presse parle d'un « record de plaintes » auprès du CSA[84] avec plus de 25 000 signalements[85]. L'affaire a aussi été relayée par la presse LGBT étrangère[86]. Les médias parlent d'un « bras de fer » entre Hanouna et le CSA alors que TPMP a déjà reçu une mise en demeure et deux mises en garde[87], et que Cyril Hanouna apparaît comme un « multirécidiviste » pour l'association des journalistes LGBT[88]. L'émission a aussi suscité une réaction de l'ancienne garde des sceaux Christiane Taubira[88].

De nombreux internautes relaient sur Twitter un tableau qui recense les marques qui ont diffusé un ou plusieurs spot(s) publicitaire(s) durant les coupures pub de TPMP, ce soir-là. Toujours sur twitter, le jeune homme dont la photo a été utilisée par Hanouna dans son annonce laisse entendre son intention de porter plainte[89]. Suite à ces plaintes, la société Chanel annonce à la chaîne d'information LCI qu'elle « ne cautionne en aucun cas ce type de dérapage » et a demandé à son agence de publicité de « bien veiller à ce que nous ne soyons plus présents dans cette émission »[90]. Bosch et Disneyland Paris ont réagi en annonçant également retirer leurs publicités de C8 sur cette tranche horaire[91]. Easyjet s'est joint ensuite à ces trois marques[92]. De nombreuses autres marques ont rejoint le mouvement.

Cyril Hanouna présente des excuses, notamment dans une lettre ouverte publiée dans Libération dans laquelle il admet que le canular était « allé trop loin »[93],[94]. La présidente de la régie publicitaire de Canal+, Francine Mayer, finit par annoncer avoir décidé « d'interrompre pour un temps la totalité des écrans publicitaires en contexte afin de préserver les marques et l'ensemble de nos annonceurs. »[95],[96]. Le fils de Vincent Bolloré, Yannick Bolloré a recommandé à l'animateur, au moment de la polémique, de se retirer provisoirement[97].

Accusation de tromperies

En 2014, pendant une émission de TPMP !, Cyril Hanouna décide de faire gagner à un téléspectateur un voyage au Brésil pour assister à la Coupe du monde de football. Cependant, il est informé quelque temps après qu'il ne reste plus de billets disponibles. La presse accuse alors Hanouna de ne pas tenir ses promesses, ce qui fait réagir violemment l'animateur [98].

Un article sur TéléObs[99]fait état de téléspectateurs qui se plaignent de ne pas avoir reçu leur cadeau, et donne plusieurs exemple. Cyril Hanouna précise alors que l'émission Touche pas à mon poste ! n'ayant pas à vocation principale de distribuer des cadeaux, mais que la production allait régler chaque situation.

Autres

Le 10 juin 2015, Cyril Hanouna, grand fan du chanteur Kendji Girac, montre à l'antenne le livre biographique sur l'artiste écrit par le journaliste Thierry Cadet, et, se rendant compte qu'il n'y a pas de dédicace de Kendji à l'intérieur, déchire le livre en mimant l'agacement. Si cet acte amuse le public et le chanteur (qui a remercié Cyril sur Twitter[100]), il suscite une très vive réaction de la part du directeur de la maison d'édition de l'ouvrage, Yves Derai, qui déclare « trouver cela inadmissible ».

Le 19 octobre 2016, l'humoriste Stéphane Guillon dénonce le « Kim Jong-il de C8 », après qu'Hanouna lui ait envoyé trois SMS menaçants[66] et se soit imposé sur le plateau du Grand Journal sur lequel Guillon était invité[101]. Précédemment, Hanouna avait communiqué a l'antenne le salaire de Guillon, ce qui avait provoqué quelques vifs échanges via Twitter. Guillon souligne au passage le soutien de Hanouna à Morandini[102] malgré les accusations pour corruption de mineurs aggravées et portées à son encontre[103], et ce au troisième jour de grève de la redaction de iTélé a ce sujet[104].

En mai 2017, une enquête de police est ouverte à l'encontre de Cyril Hanouna pour « appels malveillants et usurpation d’identité », après des canulars téléphoniques auprès de deux commissariats lors de l'émission TPMP : Radio Baba où il s'était fait passer pour un inspecteur de police enquêtant sur un trafic de chaussettes en cuir. Malgré le côté évident humoristique de la fausse enquête et de la bonne réaction des policiers, l'animateur sera condamné à une amende de 2000 euros[105].

Filmographie

Cinéma

Télévision

  • 2012 : Soda - saisons 2 & 3 (W9) : un amoureux de la mère de Slim

DVD

  • Février 2006 : Les plus grands délires de Cyril Hanouna à la télé !

Musique

Chansons de Cyril Hanouna (interprétation + clips)

Apparition dans des clips

  • 2013 : clip de la chanson Quand il pète il troue son slip de Sébastien Patoche : lui-même
  • 2014 : clip de la chanson Fresh Prince de Soprano : le barbier
  • 2014 : clip de la chanson Kiss & Love (Pour le Sidaction) : lui-même
  • 2016 : clip de la chanson FFF de Sam's : lui-même
  • 2017 : clip de la chanson Tout ce qu'il faut de Black M : lui-même

Compilation

Livres

  • Les Peopleries : 300 potins de vos stars préférées ! - juin 2000
  • Le Qui's Qui ! Le livre de ceux qui feraient mieux de changer de nom (avec Jonathan Lambert, Philippe Lelièvre, Arnaud Lemort, Henri de Lorme), Michel Lafon - mars 2002
  • 200 énigmes qui vont vous rendre fou, Michel Lafon - juin 2009

Palmarès et récompenses

  • TV Notes
    • Animateur de l'année 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016
  • TVScope
    • Élu meilleur animateur de l'année 2013
  • Magazine GQ
    • Homme GQ de l'année 2013[108]
  • Gold Prix de la TNT 2015
    • Meilleur animateur
  • Les Z'awards de la télé 2015 (TF1)
    • La meilleure coiffure
    • Le plus d'heures d'antenne
  • Nommé aux GulliZ 2015 dans la catégorie « chanteur préféré » pour Bogda Bogdanov (Gulli)
  • Le Grand Direct des médias (Europe 1)
    • Personnalité TV de l'année (2016)

Liens externes

Bibliographie

  • Jean-Maxence Granier, Hanouna, un air du temps télévisuel, 2014.
  • René Chiche, Cyril Hanouna, le bouffon qui devint roi, Archipel, coll. « Arts, littérature et spectacle », , 240 p.[109]

Notes et références

  1. Surnom d'abord donné par sa mère puis par ses fans, signifiant "Papa" au sens de "Patron" en arabe tunisien.
  2. Prisma Média, « Cyril Hanouna - La biographie de Cyril Hanouna avec Gala.fr », sur Gala.fr (consulté le 24 mars 2017)
  3. a, b, c et d Matthias Gurtler, « CV de stars : Cyril Hanouna », VSD, .
  4. « Cyril Hanouna à la soirée humour du 24 juin 2010 organisée par la fondation France Israël et Hadassah France. »,
  5. Il baigne dans la culture judéo-arabe de ses parents nés en Tunisie. cf. René Chiche, Cyril Hanouna, le bouffon qui devint roi, Archipel, , p. 87
  6. « Cyril Hanouna : « J'ai mis du temps à m'imposer » », sur Le Parisien,
  7. a, b, c, d et e Isabelle Morizet, Interview de Cyril Hanouna dans l'émission Il n’y a pas qu’une vie dans la vie sur Europe 1, 5 mai 2013
  8. « Cyril Hanouna : triche au bac, Joey Starr, de Caunes... L'animateur se lâche », sur linternaute.com (consulté le 25 mai 2016)
  9. Chiche 2017, chap. 1 Les Lilas de son cœur[réf. incomplète]
  10. Lionel Dural, « Les « vies » de Cyril Hanouna », sur ldpeople.com,
  11. Le gros dossier Cyril Hanouna animateur au Shalom Loisirs, Télé Loisirs, 6 novembre 2012, consulté le 6 avril 2013
  12. J'ai mis du temps à m'imposer, Leparisien.fr, 22 janvier 2013, consulté le 6 avril 2013.
  13. « Cyril Hanouna », sur premiere.fr (consulté le 25 mai 2016)
  14. Jean-Marc Morandini, « Cyril Hanouna va être papa », .
  15. « Cyril Hanouna : la vraie « Nouvelle Star » », sur Le Parisien,
  16. « Cyril Hanouna (Touche Pas à Mon Poste) : 41 choses à savoir pour ses 41 ans », melty,‎ (lire en ligne)
  17. « Cyril Hanouna dans le Juste Prix, sa première télé ! » [html], sur tf1.fr, TF1 (consulté le 5 décembre 2015).
    Extrait de l'émission et interview de Philippe Risoli.
  18. « TPMP - Cyril Hanouna : Ex-boniche de Marina Foïs, il comble ses désirs », sur purepeople.com
  19. « Téléthon 2009 : le programme du samedi 5 décembre », sur leblogtvnews.com,
  20. « France 4 : Cyril Hanouna va animer une émission sur la télé dès le 1er avril », sur ozap.com (consulté le 25 mai 2016)
  21. Valérie Cèbe, « Téléthon 2011 : Sophie Davant donne le top-départ à Pau », sur larepubliquedespyrenees.fr,
  22. Cyril Hanouna quitte France Télévisions, lefigaro.fr, 18 mai 2012.
  23. a, b et c Cyril Hanouna dévoile son salaire et tacle TF1, Puremedias, 22 janvier 2013
  24. De quoi Cyril Hanouna est-il le nom?, Raphaël Garrigos, Isabelle Roberts, Libération.fr, 19 octobre 2012
  25. « Audiences : "Touche pas à mon poste", au plus haut sur D8, double "Le Grand Journal" de Canal+ », sur ozap.com (consulté le 25 mai 2016)
  26. « Alessandra Sublet et Cyril Hanouna élus animateurs préférés des Français », sur metronews.fr
  27. Le syndrome Hanouna, Jack Dion, marianne.net, 4 décembre 2013
  28. Thomas Hugues, Médias, le magazine sur France 5, 8 décembre 2013, 14 min 50 s.
  29. « Audiences : France 2 en tête avec "Candice Renoir", lancement difficile pour "The Best", Hanouna cartonne sur D8 », sur ozap.com (consulté le 25 mai 2016)
  30. Sarah Lecœuvre, « Cyril Hanouna candidat à la présidence de France Télévisions » [php], sur lefigaro.fr, Le Figaro, publié et mis à jour le (consulté le 5 décembre 2015).
  31. « TPMP - Cyril Hanouna : Candidat à la présidence de France Télévisions ! », sur purepeople.com (consulté le 25 mai 2016)
  32. « France Télévisions : 33 candidats (dont Cyril Hanouna) sur la ligne de départ », sur MYTF1NEWS, (consulté le 25 mai 2016)
  33. F.P, « France Télévisions : Cyril Hanouna annonce que sa candidature n'a pas été retenue (VIDEO) », sur Télé-Loisirs (consulté le 25 mai 2016)
  34. « Cyril Hanouna, son vrai visage », sur www.vsd.fr, (consulté le 3 décembre 2015).
  35. « Cyril Hanouna : « Je ne me sens pas tout-puissant, ni libre de dire n’importe quoi » », sur lemonde.fr,
  36. « Cyril Hanouna explique pour la première fois pourquoi il a refusé les propositions de TF1 et M6 préférant rester sur D8 », sur jeanmarcmorandini.com,
  37. Thibault Cealic, « Découvrez en détail TOUT le programme des 35 heures de Baba (MàJ) », Télé-Loisirs,‎ (lire en ligne)
  38. Kevin Boucher, « "Hanounight Show" : Cyril Hanouna en crypté à 22h50 sur Canal+ » sur PureMédias, 2 novembre 2016
  39. Cyril Hanouna : « Pourquoi je quitte RTL », consulté le 14 juin 2011.
  40. Hermance Murgue, « Cyril Hanouna sur Europe 1 à la rentrée », L'Express, 3 mai 2013.
  41. Florent Rossi, « "Les Pieds Dans Le Plat" menacé sur Europe 1 - Planète TV », sur Planète TV (consulté le 5 juin 2016)
  42. lefigaro.fr, « Audiences radio : Cyril Hanouna ne fait pas le poids face à.. », sur TVMag, (consulté le 5 juin 2016)
  43. Sous l'ère Hanouna, elle a perdu 400 000 auditeurs et n'en a gagné que 100 000, et surtout pas assez de jeunes pour compenser les départs.
  44. Alexis Delcambre, « Cyril Hanouna confirme son départ d’Europe 1 », sur lemonde.fr,
  45. http://www.societe.com/societe/h2o-productions-521679407.html
  46. « Lysanxia - LYSANXIA et crise d’angoisse. Le SECRET POUR GUÉRIR sans médicament », sur winizz.fr (consulté le 25 mai 2016)
  47. http://www.societe.com/societe/sante-co-753536390.html
  48. http://www.societe.com/societe/baba-funny-league-817470586.html
  49. lefigaro.fr, « Cyril Hanouna dans La Vérité si je mens 3 », sur TVMag (consulté le 25 mai 2016)
  50. « Cyril Hanouna prépare son propre film : "Scary Baba Hotel" », Le Huffington Post,‎ (lire en ligne)
  51. Telestar.fr, « Scary Baba Hotel : Jean-Luc Lemoine donne des détails sur son prochain film coécrit avec Cyril Hanouna », Telestar.fr,‎ (lire en ligne)
  52. « Cyril Hanouna a remporté le tournoi des personnalités », sur siege.fft.fr
  53. Paris-Match n°3561, du 17 au 23 août 2017
  54. Hanouna, Bolloré, Biraben: Canal+ couronné par les Gérard de la télévision.
  55. Touche pas à mon poste : il fallait mieux le rater (sic), Le Figaro, octobre 2012
  56. De quoi Cyril Hanouna est-il le nom ? Libération, octobre 2013
  57. Le coup de pied de l’Hanouna Raphaël Garrigos et Isabelle Roberts, Libération.fr, 9 septembre 2013
  58. Cyril Hanouna se chope le melon ?, rtl.be, aout 2013
  59. Cyril Hanouna répond au magazine "Les Inrocks" qui l'a traité de "sombre couillon", PureMedias, septembre 2013
  60. Philippe Bouvard : "Cyril Hanouna n'a aucun talent" PureMedias, 10 septembre 2013
  61. Xavier Allain, « Après les vacheries, Philippe Bouvard et Cyril Hanouna s'adorent », sur Le Figaro, .
  62. « «Le virus qui rend con» : Charlie Hebdo se paie Cyril Hanouna », sur ladepeche.fr, .
  63. a et b « Dans un portrait glaçant, Sophia Aram se paye Cyril Hanouna sur France Inter », sur vanityfair.fr, .
  64. a et b « Stéphane Guillon dénonce les «méthodes mafieuses» de Cyril Hanouna », sur Le Parisien,
  65. Joachim Ohnona, « TPMP - Cyril Hanouna, snobé par François Hollande, menace le président ! », sur purepeople.com, .
  66. « Pour la 1000e de TPMP, Hanouna interpelle Emmanuel Macron », sur huffingtonpost.fr, .
  67. « Nouilles dans le caleçon : Cyril Hanouna mis en garde par le CSA », sur ladepeche.fr
  68. « Le CSA épingle TPMP pour un dérapage sur les trisomiques », sur Le Huffington Post
  69. lefigaro.fr, « Affaire Cyril Hanouna : la plainte de Julien Cazarre classée,.. », (consulté le 2 août 2016)
  70. Sarah Lecoeuvre, « Pratiques scabreuses, colères, menaces: l'enquête à charge qui dézingue Hanouna », sur tvmag.lefigaro.fr, .
  71. Katia Rimbert, « Bertrand Chameroy réaffirme qu'il n'était pas "la taupe de Society" », sur programme-tv.net, .
  72. « VIDEO. «TPMP»: Matthieu Delormeau en larmes après la mauvaise blague de Cyril Hanouna », sur 20 minutes, (consulté le 4 novembre 2016)
  73. « Le CSA engage une procédure de sanction contre C8 et « Touche pas à mon poste » », sur Lemonde.fr,
  74. Photo d'Hanouna en robe de mariée
  75. « Touche pas à mon poste : L'émission est-elle vraiment gay-friendly ? », sur www.20minutes.fr,
  76. « TPMP : Faux mariage gay à Las Vegas, blagues limites... Hanouna et l'homophobie ordinaire », sur leplus.nouvelobs.com/,
  77. « TPMP en novembre : un mois d'homophobie ordinaire », sur Le Point
  78. "Séquence homophobe de Cyril Hanouna : les annonceurs publicitaires de C8 interpellés sur Twitter", par TéléObs le 22 mai 2017 [1]
  79. Joël Morio, « Hanouna et « TPMP » dans le viseur du CSA pour une séquence jugée homophobe », sur www.lemonde.fr, (consulté le 20 mai 2017)
  80. « "L'homophobie n'est pas drôle" : des dizaines de réactions après le canular controversé de Cyril Hanouna dans "TPMP" », sur francetvinfo.fr,
  81. « Cyril Hanouna accusé d'homophobie: "Il s'agit vraiment d'aller fouiller dans la douleur de ceux qui vivent ça au quotidien" », sur rtbf.be,
  82. « Record de plaintes contre un canular de Cyril Hanouna jugé homophobe », sur la-croix.com,
  83. « Affaire Hanouna : le CSA ouvre une procédure de sanction contre la chaîne C8 », sur Le Monde, .
  84. (en) « French TV host makes fake gay online profile to mock gay men live on TV », sur pinknews.co.uk,
  85. « Accusations d'homophobie: le bras de fer se poursuit entre Hanouna et le CSA », sur people.bfmtv.com,
  86. a et b « Christiane Taubira a son mot à dire après le canular homophobe de Cyril Hanouna », sur huffingtonpost.fr,
  87. http://m.7sur7.be/7s7/m/fr/1540/TV/article/detail/3163965/2017/05/22/Un-jeune-en-etat-de-detresse-epouvantable-apres-le-canular-de-TPMP.dhtml
  88. LCI du 22 mai 2017 [2]
  89. "Séquence homophobe de Cyril Hanouna : les annonceurs publicitaires de C8 interpellés sur Twitter", par TéléObs, le 22 mai 2017 [3]
  90. "Affaire Hanouna: Bosch, Chanel, Disneyland et EasyJet lâchent Touche pas à mon poste" par Caroline Sallé, dans Le Figaro du 22/05/2017 [4]
  91. lefigaro.fr, « Cyril Hanouna présente ses excuses : « Ce sketch n’avait pas lieu d’être » », TVMag,‎ (lire en ligne)
  92. Libération, « Cyril Hanouna : “Ce sketch n'avait pas lieu d'être” », Libération,‎ (lire en ligne)
  93. Paul Parant, « Homophobie d'Hanouna : C8 suspend les écrans pub dans TPMP », L'Express,‎ (lire en ligne)
  94. Jamal Henni, « La publicité dans les émissions de Cyril Hanouna suspendue “pour un temps” », BFM Business,‎ (lire en ligne)
  95. « Pour le fils de Vincent Bolloré, Cyril Hanouna aurait dû "faire une pause" », sur Europe 1,
  96. Anas Tazi, « Voyage au Brésil. Cyril Hanouna répond à la polémique : "Je vous emm**** !" », sur programme-tv.net, .
  97. « Quand "Touche pas à mon poste" ne fait pas de cadeau », sur Teleobs,
  98. « Kendji Girac approuve Cyril Hanouna, qui avait déchiré sa biographie en direct sur D8 », sur 20minutes.fr,
  99. Le Point, magazine, « Quand Stéphane Guillon traite Cyril Hanouna de dictateur coréen », Le Point,‎ (lire en ligne)
  100. « Affaire Morandini, un "tissu de mensonges" », L'Express,‎ (lire en ligne)
  101. « Morandini mis en examen pour « corruption de mineurs aggravée » », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  102. « iTélé reconduit la grève contre Jean-Marc Morandini pour un 3e jour, à 86 % », sur Huffington Post,
  103. « Cyril Hanouna visé par une enquête pour des canulars téléphoniques dans des commissariats », sur leparisien.fr,
  104. « Un autre monde », sur unifrance.org (consulté le 25 mai 2016)
  105. « Cyril Hanouna est une chips homo et s'acoquine avec une saucisse ! », sur Purepeople.com, (consulté le 30 septembre 2016).
  106. « Ibrahimovic, Delanoë, Hanouna et Daft Punk "hommes GQ de l'année" », Le Nouvel Observateur, .
  107. Cette biographie est qualifiée de "non-autorisée" dans les médias car Cyril Hanouna n'a pas souhaité y participer. Cependant, il invite son auteur dans l'émission Touche pas à mon poste. L'auteur révèle que de nombreuses personnes du milieu de la télé lui ont donné de fausses rumeurs sur Hanouna, comme quoi il serait homosexuel et trafiquant de cocaïne.