Crue de Châlons-en-Champagne en 1944

Crue à Châlons-en-Champagne en 1944
Localisation
Pays
Régions affectées
Coordonnées
49° 02′ 57″ N, 4° 07′ 14″ E
Caractéristiques
Type
Inondation hivernale
Hauteur de crue maximale
6,22 mm
Débit maximal
m3/s
Superficie inondée
?
Date de formation
13 novembre 1944
Date de dissipation
1 décembre 1944
Durée
16 jours
Conséquences
Coût
?
Destructions notables
route du Port-de-Marne
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Champagne-Ardenne
voir sur la carte de Champagne-Ardenne
Red pog.svg

La crue à Châlons-en-Champagne de 1944 est une crue record qui toucha essentiellement la Marne (rivière).

Déroulement

À partir du 13 novembre, des pluies importantes font monter le niveau de la Marne et avec 5,58 m de hauteur elle inonde la Jard en emportant quelques baraques militaires. Le niveau baisse aussi rapidement qu'il est monté.

Mais le 24 novembre les pluies continuelles font de nouveau monter la rivière qui emporte une partie de la rue du Port-de-Marne ; le 26 elle atteint 5,23 m pour culminer à 6,22 m le 29 novembre.

En plus de la rue du Port-de-Marne, elle finit de détruire le pont de Marne qui avait été dynamité par les Allemands.

Un nouvel épisode de crue est sensible le 10 février 1945 mais de moindre ampleur et sur une durée plus courte.

Ces crues centennales furent de plus grande ampleur que celles de 1910 et 1924 qui avaient déjà frappé la ville.

Collatéraux

Magenta et Villa-d'Ay, l'eau a envahi les rues et le pont, affaissé par les bombardements est recouvert par l'eau. Vouziers, l'eau est monté de 1,10 m en 24 heures[1].

Notes et références

  1. L'Union du 28 novembre 1944.

Voir aussi

  • L'Union républicaine du 24 au 30 novembre 1944
  • Le Journal de la Marne, du 25 au 29 novembre, du 1er et 2 décembre 1944 et du 8 au 12 février 1945

Articles connexes