Croix scandinave

La croix « scandinave » se retrouve sur les drapeaux de certains pays nordiques.

La plupart des drapeaux nordiques

Le drapeau d'État du Danemark

Cette croix décentrée (ci-contre à droite) se retrouve sur plusieurs drapeaux et pavillons nordiques : celui du Danemark (ou Dannebrog), de la Norvège, de la Suède, de l'Islande, d’Åland, des îles Féroé ainsi que de la Finlande qui n'est pourtant pas un pays scandinave. Cette forme de croix n'apparaît que sur des drapeaux ou des pavillons, et seulement sur ceux qui sont plus longs que larges.

Une décoration et la correction d'un effet optique

Le pavillon de beaupré de la marine norvégienne

La croix scandinave consiste en une croix grecque, aux quatre branches égales ou à peu près égales, dont la branche située dans la partie flottante a été prolongée exagérément pour créer un effet décoratif et pour corriger l'effet d'optique qui la ferait apparaître plus courte parce qu'elle est celle qui bouge le plus au vent.

Ces drapeaux nordiques ont une autre particularité commune : les pavillons et les drapeaux d'État ont la partie flottante taillée en deux ou trois queues d'arondes. Sur les drapeaux à trois queues d'aronde, la queue centrale porte la branche prolongée de la croix. Mais sur les drapeaux à deux queues, seul le champ est exagérément prolongé dans la partie flottante : la croix est privée du prolongement exagéré de sa branche flottante et retrouve un aspect très proche d'une authentique croix grecque.

Les pavillons de beaupré (en anglais jack) sont généralement carrés et la croix y est une croix centrée et parfaitement grecque, c'est-à-dire à quatre branches égales, sans branche flottante exagérée[1]. En ce sens on ne peut véritablement parler de croix originale et spécifique, de « croix scandinave », ni de « croix latine couchée » : il ne s'agit que d'une adaptation de la croix grecque habituelle au support spécifique qu'est une étoffe flottant au vent.

Le décentrement vers la hampe : un phénomène fréquent

Le décentrement vers la hampe du dessin des drapeaux nordiques, pour corriger un effet d'optique, se retrouve sur plusieurs autres drapeaux dans le monde :

  • Le décentrement de la croix du pavillon des forces navales des îles Tonga, dont l'emblème national représente une croix grecque.
  • Les drapeaux à canton : le drapeau grec comporte une croix grecque blanche en canton et la branche de cette croix, tournée vers la partie flottante, est prolongée par une bande bleue de même largeur jusqu'à l'extrémité flottante du drapeau. Les pavillons civils et militaires britanniques, des pavillons à canton, sont à l'origine de nombreux drapeaux, notamment australien et néo-zélandais.
  • Les drapeaux à emblème en canton : slovène, drapeau de Rhénanie-Palatinat, drapeau de la Chine populaire.
  • Les drapeaux à triangle isocèle à la hampe : tchèque, cubain, timorais, etc.
  • Les drapeaux à soleil décentré : Drapeau du Groenland, drapeau du Japon, drapeau du Bangladesh, ou à lune décentrée : drapeau de Palau.
  • Le pavillon civil et militaire français qui arbore une bande bleue de 30 % de la longueur, une bande blanche de 33 % et une bande rouge de 37 %.

Drapeaux nationaux des pays nordiques

Drapeaux de régions autonomes

Autres drapeaux nordiques

La plupart de ces drapeaux n'ont pas été officiellement adoptés, et leur usage reste limité.

Drapeaux à croix décentrée de France


Danemark

Finlande

Islande

Norvège

Suède

Drapeaux à croix décentrée des Îles britanniques

Les drapeaux à croix nordique dans les Îles britanniques sont utilisés pour faire une allusion à un héritage nordique ou gaélico-nordique. Beaucoup ne sont pas officiels ou ne le sont qu'à moitié.

Drapeaux à croix décentrée d'Allemagne

Drapeaux à croix décentrée en Russie

Drapeaux à croix décentrée des États baltes

Drapeaux à croix décentrée de Géorgie

Drapeaux à croix décentrée du reste du monde

Articles connexes

Notes et références