Croissy-sur-Celle

Croissy-sur-Celle
Croissy-sur-Celle
La mairie de Croissy-sur-Celle.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Beauvais
Canton Saint-Just-en-Chaussée
Intercommunalité Communauté de communes de l'Oise Picarde
Maire
Mandat
Yvette Parmentier
2014-2020
Code postal 60120
Code commune 60183
Démographie
Population
municipale
267 hab. (2016 en diminution de 7,61 % par rapport à 2011)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 41′ 48″ nord, 2° 10′ 18″ est
Altitude Min. 67 m
Max. 175 m
Superficie 11,1 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte administrative de l'Oise
City locator 14.svg
Croissy-sur-Celle

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Croissy-sur-Celle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Croissy-sur-Celle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Croissy-sur-Celle

Croissy-sur-Celle est une commune française située dans le département de l'Oise, en région Hauts-de-France. Au début du XIXe siècle, la commune portait le nom de Croissy.

Géographie

La Selle.

Ce village rural et agricole du nord-ouest du département de l'Oise est situé dans la vallée de la Selle (ou Celle) qui la baigne.

Il est situé sur la route (RD 106 et RD 206) reliant Beauvais à Amiens, sensiblement à mi- distance de ces deux villes. Le diffuseur Sortie 16 (Hardivilliers) de l'autoroute A16 est situé à une dizaine de kilomètres de Croissy.

Depuis la fermeture de la ligne SNCF reliant Beauvais à Amiens, le village n'est plus desservi que par des cars.

Transports en commun routiers

La localité est desservie par la ligne d'autocars no 29 (Crévecœur-le-Grand - Conty - Amiens) du réseau interurbain Trans'80 Hauts-de-France[1].

Toponymie

Histoire

Selon Gautier[2], Croissy pourrait être la localisation moderne du Curmiliaca cité dans l'Itinéraire d'Antonin. D'autres estiment qu'il s'agit plutôt du village de Cormeilles.

La ferme de la Malmaison, située à 3 km sur la route de Lavacquerie, serait une ancienne maladrerie de Croissy, qui aurait également eu une léproserie

Au XIXe siècle, Croissy disposait de trois moulins à eau et de carrières. À cette époque, l'activité économique du village était consacrée à l'agriculture, mais également à la fabrication de bonneterie.

La commune disposait d'une halte de chemin de fer sur la ligne Beauvais - Amiens qui transporta les voyageurs de 1876 à 1939.

Circonscriptions d'ancien régime

Circonscriptions religieuses sous l'Ancien Régime : Paroisse : Saint-LégerDoyenné : ContyArchidiaconé : AmiensDiocèse : Amiens.

Circonscriptions administratives sous l'Ancien Régime : Intendance (1789) : Amiens • Élection (1789) : AmiensGrenier à sel (1789) : GrandvilliersCoutume : AmiensParlement : Paris Bailliage : Amiens Prévôté : Prévôté royale du BeauvaisisGouvernement : Picardie[3].

Politique et administration

Rattachements administratifs et électoraux

La commune se trouve dans l'arrondissement de Beauvais du département de l'Oise. Pour l'élection des députés, elle fait partie de la première circonscription de l'Oise.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Crèvecœur-le-Grand[4]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune rejoint le canton de Saint-Just-en-Chaussée.

Intercommunalité

La commune faisait partie de la communauté de communes de Crèvecœur-le-Grand Pays Picard A16 Haute Vallée de la Celle créée fin 1992.

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (Loi NOTRe) du 7 août 2015, qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants[5], le préfet de l'Oise a publié en octobre 2015 un projet de nouveau schéma départemental de coopération intercommunale, qui prévoit la fusion de plusieurs intercommunalités[6], et notamment celle de Crèvecœur-le-Grand (CCC) et celle des Vallées de la Brèche et de la Noye (CCVBN), soit une intercommunalité de 61 communes pour une population totale de 27 196 habitants[7].

Après avis favorable de la majorité des conseils communautaires et municipaux concernés[8], cette intercommunalité dénommée communauté de communes de l'Oise picarde et dont la commune est désormais membre, est créée au [9].

Liste des maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours
(au 30 août 2014)
Yvette Parmentier   Agricultrice
Réélue pour le mandat 2014-2020[10], [11]

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[13].

En 2016, la commune comptait 267 habitants[Note 1], en diminution de 7,61 % par rapport à 2011 (Oise : +2,22 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
467445502483557581553566537
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
550503511469436383381405403
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
402357340338333313294297272
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
250258221189203229241289267
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique
Pyramide des âges en 2007

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (18,3 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (53,9 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 53,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 24,6 %, 15 à 29 ans = 14,6 %, 30 à 44 ans = 29,2 %, 45 à 59 ans = 14,6 %, plus de 60 ans = 16,9 %) ;
  • 46,1 % de femmes (0 à 14 ans = 24,3 %, 15 à 29 ans = 11,7 %, 30 à 44 ans = 27,9 %, 45 à 59 ans = 16,2 %, plus de 60 ans = 19,8 %).
Pyramide des âges à Croissy-sur-Celle en 2007 en pourcentage[15]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
5,4 
75 à 89 ans
3,6 
11,5 
60 à 74 ans
16,2 
14,6 
45 à 59 ans
16,2 
29,2 
30 à 44 ans
27,9 
14,6 
15 à 29 ans
11,7 
24,6 
0 à 14 ans
24,3 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[16]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Culture locale et patrimoine

La façade de l'église Saint-Léger et, au fond, la Maison du Chapitre.
Le moulin aux Moines.
Le moulin des Prés.
L'ancienne gare.

Lieux et monuments

  • L'Église Saint-Léger : façade et clocher roman du XIIe siècle, statue gothique en bois surmontant la porte et représentant saint Léger[17], et fonts baptismaux en pierre de 1551[18]
  • La maison du Chapitre, ancien presbytère et bâtiment subsistant de l'ancienne abbaye de la Selle, dont certains éléments datent du XVe siècle[19]Logo monument historique - noir sans texte.svg.
  • Anciens moulin aux Moines (dans le village) et moulin des Prés (en amont du village)
  • La Coulée verte, promenade piétonne sur la plate-forme de l'ancienne ligne de chemin de fer Beauvais - Amiens, déclassée en 1972. Elle est agrémentée d'un sentier botanique et de boucles de randonnées pour les cyclistes.
  • D'anciennes muches, aujourd'hui bouchés, dénommées Le fort[20].

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Site officiel
  • Croissy-sur-Celle sur le site de l'Institut géographique national
  • Croissy-sur-Celle sur le site de l'Insee

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. « Le réseau Trans'80 en ligne ».
  2. Hubert Gautier, Traité de la construction des chemins où il est parlé de ceux des Romains & de ceux des modernes, suivant qu'on les pratique en France, de leurs figures, de leurs matières & de leurs dispositions dans toute sorte de lieux : des pavés des grands chemins, & de ceux des rues dans les villes : la carte de l'ancienne Gaule, où les chemins des Romains sont tracés selon l'itineraire d'Antonin, qui marque les endroits où ils passoient en France : avec cinq difficultez qu'on propose aux sçavans à resoudre, Paris 1715
  3. Robert Lemaire, Paroisses et communes de France : Dictionnaire d'histoire démographique et démographique - Département de l'Oise, Ecole des hautes études en sciences sociales, Paris, 1976
  4. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Section III de l'article L. 5210-1-1 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance
  6. « Projet de schéma départemental de coopération intercommunale de l'Oise » [PDF], Préfecture de l'Oise, (consulté le 23 octobre 2016), p. 13-25.
  7. « La nouvelle carte intercommunale de l'oise : intercommunalité à fiscalité propre au  », Le Bonhomme picard, édition de Grandvilliers,‎ , p. 15.
  8. R. Th., « La fusion des communautés de communes est définitive », Le Bonhomme picard, édition de Grandvilliers, no 3417,‎ , p. 6 « Les 6 projets de fusion de communautés de communes ou d’agglomération ont tous recueilli une majorité favorable ; ils pourront ainsi tous être conduits à leur terme ».
  9. Sylvie Godin, « Naissance de l'Oise picarde : Jacques Cotel dirige un territoire de 26 500 habitants », Le Bonhomme picard, édition de Grandvilliers, no 3430,‎ , p. 17.
  10. « Liste des maires de l'Oise », sur le site de la Préfecture de l'Oise (consulté le 25 novembre 2009)
  11. « Croissy-sur-Celle », Cartes de France (consulté le 30 août 2014)
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  15. « Évolution et structure de la population à Croissy-sur-Celle en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 10 novembre 2010)
  16. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 10 novembre 2010)
  17. « statue : saint Léger », notice no OA060116000010, base Mémoire, ministère français de la Culture
  18. « Fonts baptismaux (cuve baptismale à infusion) », notice no PM60000693, base Palissy, ministère français de la Culture
  19. Inscrite monument historique par arrêté du 28 août 2013 - Liste des immeubles protégés au titre des monuments historiques en 2013 (JORF n° 0107 du 8 mai 2014 page 7804) sur Légifrance, consulté le 21 juillet 2014
  20. Source : « Site du Quid »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?)