Cristóbal Parralo Aguilera

Cristóbal
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Biographie
Nom Cristóbal Parralo Aguilera Ortega
Nationalité Drapeau : Espagne Espagnol
Naissance (50 ans)
Lieu Priego de Córdoba (Andalousie)
Taille 1,78 m (5 10)
Période pro. 1986-2003
Poste Défenseur droit
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
0000-1986 Drapeau : Espagne CF Damm
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1986-1987 Drapeau : Espagne FC Barcelone B 040 0(1)
1987-1992 Drapeau : Espagne FC Barcelone 043 0(2)
1988-1989 Drapeau : Espagne Real Oviedo 029 0(3)
1989-1991 Drapeau : Espagne CD Logroñés 072 0(5)
1992-1995 Drapeau : Espagne Real Oviedo 109 0(2)
1995-2001 Drapeau : Espagne RCD Espanyol 238 0(3)
2001-2003 Drapeau : France Paris SG 083 0(0)
Total 620 (17)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1985-1986 Drapeau : Espagne Espagne U18 05 (0)
1985-1990 Drapeau : Espagne Espagne espoirs 08 (0)
1991-1993 Drapeau : Espagne Espagne 06 (1)
- Flag of Catalonia.svg Catalogne 02 (0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2004 Drapeau : Espagne RCD Espanyol adjoint
2009 Drapeau : Espagne PD Santa Eulalia
2009 Drapeau : Espagne Girona FC
2012- Drapeau : Espagne CF Damm juniors
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 17/12/2014

Cristóbal Parralo Aguilera, né le 21 août 1967 à Priego de Córdoba (Andalousie), est un footballeur international espagnol évoluant au poste d'arrière latéral droit.

Cristóbal joue quatorze ans de Liga, au FC Barcelone (où il débute à 19 ans), au Real Oviedo, CD Logroñés et à l’Espanyol Barcelone. Il rejoint le Paris Saint-Germain en 2001 à 34 ans pour deux dernières saisons.

Biographie

Débuts au FC Barcelone (1986-1988)

Natif d’Andalousie, et après être passé par le CF Damm en cadet et juniors[2], Cristóbal rejoint La Masia, le centre de formation du FC Barcelone. Il débute tout d’abord sa carrière professionnel avec l'équipe réserve du club catalan en 1986-1987, le FC Barcelone B, puis intègre l’équipe première la saison suivante. Il est utilisé régulièrement et marque à vingt ans ses premiers buts en professionnel. Il gagne également son premier trophée : la Coupe d’Espagne[3],[4].

Prêts puis retour au Barça (1988-1992)

Cristóbal passe les saisons suivantes dans des clubs plus modestes : d’abord une saison au Real Oviedo, puis deux au CD Logroñés[3],[4].

Ses prestations sont suffisamment bonnes pour le faire revenir au FC Barcelone en 1991. Il devient aussitôt international espagnol, la première fois en amical contre l'Uruguay[5] et, pour sa deuxième cape, affronte l’équipe de France à Séville, où il voit le but de la victoire adverse être marqué sur un ciseau par Luis Fernandez. Mais il ne joue pas autant qu’il le souhaite en Catalogne et à l’issue de la saison, malgré le titre de champion d’Espagne, il se résout à quitter son club formateur[3],[4].

Retour à Oviedo (1992-1995)

Il trouve à nouveau refuge au Real Oviedo, et renoue ainsi contact avec sa sélection espagnole, une saison durant. Il marque son seul but avec la Roja lors d’une rencontre internationale face à la Lituanie. À Oviedo, il enchaîne les bonnes saisons[3],[4].

Espanyol Barcelone (1995-2001)

En 1995, Cristóbal tente un troisième passage à Barcelone mais à l’Espanyol cette fois-ci. Demandé par l'entraîneur José Antonio Camacho, il signe un contrat de quatre ans[6].

Régulier, Cristóbal passe six saisons en tant que joueur à l'Espanyol et toujours comme titulaire malgré les entraîneurs qui se succèdent[7]. En mai 2000, il remporte la Coupe du Roi ce qui lui permet de jouer la Coupe UEFA la saison suivante[6].

Fin à Paris (2001-2003)

Cristóbal décide de rejoindre Paris à 34 ans, pour une dernière pige dans sa carrière[3],[4].

En 2001, le latéral droit du Paris Saint-Germain depuis 1996, Jimmy Algerino, quitte le club parisien. Pour lui succéder, jugeant Bernard Mendy encore un peu trop jeune, Luis Fernandez enrôle l’expérimenté espagnol. Au PSG, l’adaptation est rapide : Cristóbal est vite dans le bain grâce à une entrée rapide dès le mois de juillet 2001 en Intertoto, mais également grâce à la présence de nombreux joueurs hispanophones. Dès le début du championnat, la défense du PSG se montre solide, et la complicité entre Cristóbal et le défenseur axial droit Pochettino n’y est pas étrangère. Pour sa première saison parisienne, il est le joueur le plus utilisé par Fernandez avec 32 apparitions (sur 34 possibles) dont 31 titularisations[3],[4].

La saison suivante est du même acabit, Cristóbal reste invariablement fidèle au poste. Les résultats sont moins bons pour Paris, mais l’Espagnol fait partie des nombreux joueurs qui affichent un soutien indéfectible à Luis Fernandez. Avec 31 rencontres de championnat, il est le quatrième joueur le plus utilisé par l’entraîneur en 2002-2003. En fin de saison, âgé de 36 ans, Cristóbal joue le dernier match de sa carrière en finale de Coupe de France face à l'AJ Auxerre. Le PSG s’incline dans les dernières minutes, et au coup de sifflet final, Cristóbal est en pleurs après cette défaite cruelle. Il annonce officiellement sa retraite dans la foulée[3],[4],[8].

Reconversion (depuis 2003)

Après quelques mois d’inactivité, Cristobal revient à l’Espanyol Barcelone en novembre 2003 pour seconder Luis Fernandez, nommé entraîneur, puis devient directeur sportif du club en 2005,[9]. Deux ans et demi plus tard, il démissionne et devient recruteur au Benfica Lisbonne (Portugal)[3],[4],[8].

En février 2009, Cristóbal est nommé entraîneur en chef du club de Santa Eulària des Riu (D3 espagnole) mais ne peut éviter la relégation de son équipe, puis il signe un an au Girona FC (D2), au début de la saison 2009-2010[4],[10]. Cette dernière expérience tourne court, et Cristóbal est licencié pour mauvais résultats le 25 octobre 2009[3], après neuf journées, alors que son club n'a remporté qu'un seul match[8].

En octobre 2012, Cristóbal revient dans son club formateur du CF Damm pour devenir l'entraîneur de l'équipe juniors[2],[4]. À partir d'avril 2013, il devient directeur sportif tout en gardant son rôle d'entraîneur-formateur[8],[11].

En 2016, il devient entraîneur de l'équipe réserve du Deportivo La Corogne.

Style de jeu

Arrière latéral « à l’ancienne », Cristóbal cherche avant tout à défendre et à contrôler l’ailier gauche adverse, sans penser à se projeter vers l'avant. Dans la relance, il fait également parler son expérience avec des dégagement éliminant très souvent le pressing adverse[3].

Cristóbal est aussi rarement pris de vitesse. Sans avoir une rapidité au-dessus de la norme, il est salué par son placement, la tenue de sa position et son attention[6].

Statistiques

Joueur

Générales

Ce tableau présente les statistiques de Cristóbal[12],[13],[14].

Statistiques de Cristóbal au 17 décembre 2014
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Espagne Espagne Total
Division M B M B M B M B C M B M B M B
1986-1987 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone B D2 40 1 - - - - - - - - - - - 40 1
1987-1988 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 20 2 5 0 - - - - - - - - - 25 2
1988-1989 Drapeau de l'Espagne Real Oviedo (prêt) Liga 29 3 - - - - - - - - - - - 29 3
1989-1990 Drapeau de l'Espagne CD Logroñés (prêt) Liga 35 2 - - - - - - - - - - - 35 2
1990-1991 Drapeau de l'Espagne CD Logroñés (prêt) Liga 37 3 - - - - - - - - - - - 37 3
Sous-total 72 5 - - - - - - - - - - - 72 5
1991-1992 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 11 0 - - - - 2 0 C1 3 0 2 0 18 0
1992-1993 Drapeau de l'Espagne Real Oviedo Liga 36 1 - - - - - - - - - 4 1 40 2
1993-1994 Drapeau de l'Espagne Real Oviedo Liga 37 0 - - - - - - - - - - - 37 0
1994-1995 Drapeau de l'Espagne Real Oviedo Liga 36 1 - - - - - - - - - - - 36 1
Sous-total 109 2 - - - - - - - - - 4 1 113 3
1995-1996 Drapeau de l'Espagne RCD Espanyol Liga 40 0 4 0 - - - - - - - - - 44 0
1996-1997 Drapeau de l'Espagne RCD Espanyol Liga 39 1 - - - - - - C3 4 1 - - 43 2
1997-1998 Drapeau de l'Espagne RCD Espanyol Liga 35 0 - - - - - - - - - - - 35 0
1998-1999 Drapeau de l'Espagne RCD Espanyol Liga 35 1 - - - - - - - - - - - 35 1
1999-2000 Drapeau de l'Espagne RCD Espanyol Liga 37 0 9 0 - - - - - - - - - 46 0
2000-2001 Drapeau de l'Espagne RCD Espanyol Liga 28 0 - - - - 2 0 C3 5 0 - - 35 0
Sous-total 214 2 13 0 - - 2 0 - 9 1 - - 238 3
2001-2002 Drapeau de la France Paris Saint-Germain D1 32 0 1 0 2 0 - - CI+C3 5+3 0+0 - - 43 0
2002-2003 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 31 0 4 0 1 0 - - C3 4 0 - - 40 0
Sous-total 63 0 5 0 3 0 - - - 12 0 - - 83 0
Total sur la carrière 557 15 24 0 5 0 4 0 - 24 1 6 1 620 17

En sélection

Sélections de Cristóbal avec l'équipe d'Espagne[15]
# Date Match Lieu Minutes But
1 04/09/1991 Espagne Drapeau : Espagne 2 - 1 Drapeau : Uruguay Uruguay Oviedo 44'
2 12/10/1991 Espagne Drapeau : Espagne 1 - 2 Drapeau : France France Séville 90'
3 09/09/1992 Espagne Drapeau : Espagne 1 - 0 Drapeau : Angleterre Angleterre Santander 31'
4 27/01/1993 Espagne Drapeau : Espagne 1 - 1 Drapeau : Mexique Mexique Las Palmas 44'
5 24/02/1993 Espagne Drapeau : Espagne 5 - 0 Drapeau : Lituanie Lituanie Séville 90' But inscrit après 4 minutes4e
6 31/03/1993 Danemark Drapeau : Danemark 1 - 0 Drapeau : Espagne Espagne Copenhague 90'

Entraîneur

Statistiques de Cristóbal comme entraîneur[16]
Saison Club Division Matchs V N D
2008-2009 Drapeau : Espagne PD Santa Eulalia D3 14 3 3 8
2009-2010 Drapeau : Espagne Girona FC D2 9 1 4 4

Palmarès

Championnat d'Espagne (1)
Coupe d'Espagne (2)
Supercoupe d'Espagne (1)
Coupe Intertoto (1)
Coupe de France

Notes et références

  1. a et b (ca) « Cristóbal Parralo, nouvel entraîneur de l'équipe juniors A du CF Damm », sur cfdamm.es, (consulté le 16 décembre 2014)
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j « Portraits d’anciens : Heinze, Cristobal, Agostinho », sur psgmag.net, (consulté le 16 décembre 2014)
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (es) « Qué fue de… Cristóbal Parralo », sur blogs.20minutos.es, (consulté le 17 décembre 2014)
  4. (es) « Tiempo de llorar, tiempo de soñar », sur hemeroteca.mundodeportivo.com, (consulté le 17 décembre 2014)
  5. a, b et c (es) « Cristóbal, elegancia en el lateral », sur pericosonline.com, (consulté le 17 décembre 2014)
  6. Camacho, Carcelen, Miera, Flores, Bielsa et Brindisi.
  7. a, b, c et d « Biographie de Cristobal », sur paris-canalhistorique.com, (consulté le 17 décembre 2014)
  8. (es) « Toni Jiménez dimite como miembro del área deportiva del Espanyol », sur archivo.marca.com, (consulté le 17 décembre 2014)
  9. (ca) « Cristóbal Parralo, nou entrenador del Girona FC », sur elpuntavui.cat, (consulté le 17 décembre 2014)
  10. (ca) « Cristóbal Parralo, nouveau directeur sportif du CF Damm », sur cfdamm.es, (consulté le 16 décembre 2014)
  11. (en) « Statistiques de Cristóbal », sur national-football-teams.com (consulté le 17 décembre 2014)
  12. « Fiche de Cristóbal », sur lequipe.fr (consulté le 17 décembre 2014)
  13. Fiche de Cristóbal sur footballdatabase.eu
  14. (en) « Matchs de Cristóbal avec l'Espagne », sur bdfutbol.com (consulté le 17 décembre 2014)
  15. (en) « Statistiques de Cristóbal comme entraîneur », sur bdfutbol.com (consulté le 17 décembre 2014)