CraveTV

CraveTV

Type Service de vidéo à la demande
Pays Canada
Disponibilité Vidéo à la demande et en accès limité à la télévision via Bell
Fondé décembre 2014
Siège Toronto, Ontario
Propriétaire Bell Canada
Lancement 11 décembre 2014
Site web http://www.cravetv.ca

CraveTV est un service canadien de vidéo à la demande détenu par Bell Canada. Le service est vu comme étant un concurrent canadien de Netflix, disposant de 10 000 heures de programmes télévisés. Le contenu de CraveTV est accessible directement depuis un poste de télévision via un catalogue de programmes ou via le site web et l'application de CraveTV.

Le 14 janvier 2016, Bell a annoncé que son service est désormais accessible à tout Canadien disposant d'une connexion internet, ne limitant donc plus son accès aux abonnés de Bell, mais pour le double du prix[1].

Modèle de distribution

CraveTV est un service de vidéo à la demande accessible via un catalogue de produits directement via un Set-top box, son site internet, son application mobile, une console de jeux vidéo connectée à Internet et plusieurs autres appareils disposant d'une connexion à internet. À l'origine, le service n'était disponible qu'aux abonnés de Bell Canada et quelques participants mais le service a été étendu à tous les internautes canadiens le 14 janvier 2016.

Le service est facturé 3,99 $ par mois pour les abonnés aux fournisseurs participants (Telus, Sasktel, Eastlink, etc.) ou 7,99 $ par mois pour les autres.

Catalogue de produits

En janvier 2016, CraveTV propose 300 séries et environ 500 documentaires, concerts musicaux et événements spéciaux, triés en une vingtaine de catégories.

Des ententes exclusives leur permettent de fournir le catalogue de HBO et Showtime. Des séries proviennent aussi des studios Warner Bros., Disney-ABC, 20th Century Fox Television, Sony, CBS-Studios et NBCUniversal. On y retrouve aussi les émissions des chaînes appartenant à Bell telles que Discovery Channel et Animal Planet.

Séries

Notes et références

  1. (en) « Stream On! CraveTV Now Available To Everybody », sur Bell Media,

Lien externe