Couronne britannique (monnaie)

Couronne britannique (monnaie)

La couronne britannique, d'abord connue sous le nom de couronne de la double rose en tant que couronne anglaise, était une pièce de monnaie anglaise introduite par la réforme monétaire d'Henri VIII d'Angleterre en 1526, avec une valeur de 5 shillings, soit 1/4 de livre sterling.

Couronne anglaise

Couronne anglaise en or, dite de la double rose (26 mm, 3,69 g, 8 h). Seconde frappe vers 1526-1529 à Londres.
Couronne anglaise en argent, émise par Édouard VII d'Angleterre (argent fin, 41 mm, 30,78 g, 9 h; 3e période).

Les premières pièces étaient en or (pour un poids d'environ une once troy), et les premières pièces en argent furent produites sous le règne du roi Édouard VI d'Angleterre.

Nombre des ces pièces ont été frappées avec l'or versé par la France, suite au traité d'Étaples obtenu par Édouard VII d'Angleterre, afin de régler la dette énorme du duché de Bretagne avec l'Angleterre et permettre de consolider l'union définitive de la Bretagne à la France (et la libération de villes et fiefs bretons ou français laissées en gage ou encore occupés par l'Angleterre), au point que les versements en or par le Trésor royal français (au total 620 000 couronnes plus une indemnité de 125 000 couronnes, dont 50 000 couronnes par an) ont représenté jusqu'au quart du budget du royaume d'Angleterre. Si cela a permis le rapprochement diplomatique des deux royaumes, la succession bretonne ne sera pas terminée car le Royaume de France sera a nouveau menacé par les frondes de ses duchés ou des anciens seigneurs bretons, réunis sous la bannière de la Ligue catholique et alliés à Maximilien Ier du Saint-Empire germanique (ancien époux temporaire de la Duchesse de Bretagne) et à Henri VIII d'Angleterre, qui entrent en guerre contre la France, l'Angleterre occupant Calais et assiégeant Tournai lors de la bataille de Guinegatte (1513) : le reste de la dette ne sera plus versé par la France.

Bien qu'il soit communément pensé que toutes les couronnes ont été émises en argent, les pièces d'or et d'argent ont toutes deux continué à avoir cours sous les règnes d'Élisabeth Ire d'Angleterre, de Jacques Ier d'Angleterre, et de Charles Ier d'Angleterre.

Couronne britannique

Couronne en argent de 1887 représentant la reine Victoria.

En 1727, lors du règne de Georges Ier, les couronnes anglaises et écossaises sont remplacées par la couronne britannique, qui est frappée pour sceller les actes d'union des deux royaumes en 1707 qui ont fondé la Grande-Bretagne (aujourd'hui le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord), les deux royaumes étant depuis 1603 déjà rapprochés (de façon personnelle) par l'Union des Couronnes, lorsque le roi Jacques VI d'Écosse a également succédé au trône d'Angleterre et d'Irlande en tant que Jacques Ier d'Angleterre (mais qui se fait déjà connaitre sous le nom de Jacques Ier de Grande-Bretagne).

La pièce sera ensuite uniquement en argent de 1816 à 1919, en argent à 50 % de 1920 à 1946 puis en cupronickel de 1947 à 1970. Elle sera démonétisée avec la décimalisation de 1971. Il n'y aura pas de pièce de même valeur (25 nouveaux pence) dans le nouveau système sauf épisodiquement sous forme de pièces commémoratives.

Liens externes