Coupe du monde féminine de saut à ski

Coupe du monde féminine de saut à ski
Description de l'image Ski jumping pictogram.svg.
Généralités
Sport Saut à ski
Création 2011
Organisateur(s) Fédération internationale de ski
Périodicité Annuelle
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la compétition en cours voir :
Coupe du monde féminine de saut à ski 2017-2018
L'épreuve inaugurale le 3 décembre 2011, la première coupe du monde par équipes mixte en novembre 2013, ainsi que l'épreuve d'ouverture 2013 ont lieu à Lillehammer.

La coupe du monde féminine de saut à ski est une compétition annuelle organisée par la Fédération internationale de ski à partir de la saison hivernale 2011/2012[1]. Cette compétition voit se confronter l'élite du saut à ski féminin. Comme dans les autres sports régis par la FIS, la première place au classement général sur la saison est récompensé par l'attribution du Globe de cristal.

Format

La première saison de cette compétition se dispute sur treize épreuves durant toute la saison hivernale 2011/2012[2]. La saison suivante 2012/2013 est prévue avec seize épreuves, précédée de la toute première Coupe du monde par équipes mixtes, après les premières épreuves internationales mixte en Grands Prix de l'été 2012.

Lors de chaque épreuve, une manche de qualification est organisée si les sauteuses inscrites sont plus de cinquante, ce qui ne s'est pas produit lors de la première saison 2011-2012 ; la première épreuve de qualification a été lors de la première étape de la saison 2012-2013 à Lillehammer.

Le concours proprement dit se dispute ensuite sur deux manches. La première manche voit s'affronter cinquante sauteuses : ce sont les dix premières présentes du classement général de la coupe (ou, lors de l'épreuve d'ouverture, les dix premières de la saison précédente), plus les quarante premières de la manche de qualification.

Ensuite, les trente meilleures de ce premier saut concourent pour le second saut, le classement final est établi en totalisant les performances des deux manches.

Chaque épreuve rapporte des points aux compétitrices selon leurs classements ; la gagnante remporte 100 points, les points sont distribués de telle façon :

Place 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e
Points 100 80 60 50 45 40 36 32 29 26 24 22 20 18 16
Place 16e 17e 18e 19e 20e 21e 22e 23e 24e 25e 26e 27e 28e 29e 30e
Points 15 14 13 12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1

Les gratifications allouées aux sauteuses sont d'un total de 17 940 francs suisses par épreuve, soit 30 francs par point, uniquement de la première à la quinzième de chaque épreuve, ce qui est inférieur de 70 % par rapport aux mêmes compétitions masculines[3].

Calendrier

Le calendrier des saisons 2012/2013 et 2013/2014 prévoit notamment, comme en 2011 une ouverture à Lillehammer, puis deux paire d'épreuves en Forêt-Noire à Schonach et Hinterzarten ; sont prévues également des épreuves au Japon à Zao[4].

Palmarès

Saison Première Deuxième Troisième
2011-2012 Drapeau : États-Unis Sarah Hendrickson Drapeau : Autriche Daniela Iraschko Drapeau : Japon Sara Takanashi
2012-2013 Drapeau : Japon Sara Takanashi Drapeau : États-Unis Sarah Hendrickson Drapeau : France Coline Mattel
2013-2014 Drapeau : Japon Sara Takanashi Drapeau : Allemagne Carina Vogt Drapeau : Japon Yūki Itō
2014-2015 Drapeau : Autriche Daniela Iraschko Drapeau : Japon Sara Takanashi Drapeau : Allemagne Carina Vogt
2015-2016 Drapeau : Japon Sara Takanashi Drapeau : Autriche Daniela Iraschko Drapeau : Slovénie Maja Vtic
2016-2017 Drapeau : Japon Sara Takanashi Drapeau : Japon Yuki Ito Drapeau : Norvège Maren Lundby
2017-2018 Drapeau : Norvège Maren Lundby Drapeau : Allemagne Katharina Althaus Drapeau : Japon Sara Takanashi

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Lien externe