Coupe de France féminine de football

Coupe de France féminine
Description de l'image Coupe de France Féminine logo 2013.png.
Généralités
Sport Football
Création 2001
Autre(s) nom(s) Challenge de France
(2001-2011)
Organisateur(s) FFF
Éditions 15
Périodicité Annuelle
Lieu(x) Drapeau de la France France
Statut des participants Amateur et professionnel
Site web officiel Site officiel

Palmarès
Tenant du titre Paris Saint-Germain
Plus titré(s) Olympique lyonnais (9 titres)
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la compétition à venir voir :
Coupe de France féminine 2018-2019

La Coupe de France féminine de football est une compétition de football féminin à élimination directe organisée par la Fédération française de football (FFF), ouverte aux clubs amateurs et professionnels qui lui sont affiliés. Elle a été créée en 2001 sous le nom de Challenge de France, avant d'être renommée en 2011 en Coupe de France féminine de football.

L'Olympique lyonnais est le club qui a remporté le plus de titres de coupe de France (9). Le tenant du titre de la compétition est le Paris Saint-Germain après s'être imposé en 2018 face à L'Olympique lyonnais.

Histoire

Logo de la Coupe de France féminine en 2012.

Le Challenge de France a eu lieu pour la première fois en 2001-2002, la même année que la Coupe UEFA féminine. C'est la seule compétition nationale de type coupe pour les joueuses seniors de football en France. Il voit s'affronter les équipes féminines de football de toute la France. La participation est volontaire pour les clubs de niveau régional et obligatoire pour les clubs engagés aux championnats de France de football féminin fédéral.

En 2011, la compétition change de nom et devient la Coupe de France féminine[1].

Palmarès

Numéro Édition Vainqueur Finaliste Score Lieu Affluence
1 2001-2002 Toulouse FC
(1er titre)
FC Lyon 2-1 Stade Léon-Sausset
Tournon-sur-Rhône
800
2 2002-2003 FC Lyon
(1er titre)
Montpellier HSC 4-3 Stade des Alouettes
Montceau-les-Mines
300
3 2003-2004 FC Lyon
(2e titre)
US Compiègne 2-0 Stade Alexandre-Cueille
Tulle
250
4 2004-2005 FCF Juvisy
(1er titre)
Olympique lyonnais 1-1 (Tab : 5-4) Stade de la Tête Noire
Buzançais
700
5 2005-2006 Montpellier HSC
(1er titre)
Olympique lyonnais 1-1 (Tab : 4-3) Stade Pierre-Ducourtial
Aulnat
1000
6 2006-2007 Montpellier HSC
(2e titre)
Olympique lyonnais 3-3 (Tab : 3-0) Stade Auguste-Delaune
Saint-Denis
1 200
7 2007-2008 Olympique lyonnais
(3e titre)
Paris Saint-Germain 3-0 Stade de France
Saint-Denis
700
8 2008-2009 Montpellier HSC
(3e titre)
Le Mans UC 3-1 Stade de Gerland
Lyon
4 671
9 2009-2010 Paris Saint-Germain
(1er titre)
Montpellier HSC 5-0 Stade Robert-Bobin
Bondoufle
4 200
10 2010-2011 AS Saint-Étienne
(1er titre)
Montpellier HSC 0-0 (Tab : 3-2) Stade de la Pépinière
Buxerolles
2 200
11 2011-2012 Olympique lyonnais
(4e titre)
Montpellier HSC 2-1 Stade Jacques-Rimbault
Bourges
6 486
12 2012-2013 Olympique lyonnais
(5e titre)
AS Saint-Étienne 3-1 Stade Gabriel-Montpied
Clermont-Ferrand
5 191
13 2013-2014 Olympique lyonnais
(6e titre)
Paris Saint-Germain 2-0 MMArena
Le Mans
6 588
14 2014-2015 Olympique lyonnais
(7e titre)
Montpellier HSC 2-1 Stade de l'Épopée
Calais
5 529
15 2015-2016 Olympique lyonnais
(8e titre)
Montpellier HSC 2-1 Stade des Alpes
Grenoble
8 789
16 2016-2017 Olympique lyonnais
(9e titre)
Paris Saint-Germain 1-1 (Tab : 7-6) Stade de la Rabine
Vannes
6 616
17 2017-2018 Paris Saint-Germain
(2e titre)
Olympique lyonnais 1-0 Stade de la Meinau
Strasbourg
12 480
18 2018-2019 -

Bilans et récompenses

Palmarès par club
Rang Clubs Titres (éditions) Finales perdues (éditions)
1 FC Lyon / Olympique lyonnais 9 (2003, 2004, 2008, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017) 5 (2002, 2005, 2006, 2007, 2018)
2 Montpellier HSC 3 (2006, 2007, 2009) 6 (2003, 2010, 2011, 2012, 2015, 2016)
3 Paris Saint-Germain 2 (2010, 2018) 3 (2008, 2014, 2017)
4 AS Saint-Étienne 1 (2011) 1 (2013)
5 Toulouse FC 1 (2002) 0
FCF Juvisy 1 (2005) 0
7 US Compiègne 0 1 (2004)
Le Mans FC 0 1 (2009)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. « Nouvelle appellation », sur fff.fr, (consulté le 29 juillet 2011)