Coupe d'Afrique des nations de football 2019

Coupe d'Afrique des nations de football 2019
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) CAF
Édition 32e
Date Du 15 juin au 13 juillet 2019
Participants 24 équipes nationales (52 au départ)
Épreuves 52 matchs
Site web officiel cafonline.com

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Cameroun Cameroun

Navigation

La Coupe d'Afrique des nations de football 2019 est la 32e édition de la Coupe d'Afrique des nations, qui doit se dérouler du au . Elle est la première organisée regroupant 24 équipes participantes et à avoir lieu en été.

La phase de qualification se tient entre et . Initialement, le tournoi était prévu au Cameroun, mais la Confédération africaine de football a décidé de lui retirer l'organisation le , en raison des retards dans les travaux et de l'insécurité dans plusieurs régions[1].

Préparation de l'événement

Désignation du pays hôte

En 2014, la CAF publie une liste de six pays candidats pour l'organisation des CAN 2019 et 2021 : l'Algérie, le Cameroun, la Côte d'Ivoire, la Guinée, la RD Congo et la Zambie.

En , la République démocratique du Congo s'est retirée de la course.

En , lors de la session ordinaire du comité exécutif de la CAF, le vote a été effectué et le Cameroun a obtenu l'organisation de la CAN 2019, la Côte d'Ivoire celle de 2021, la Guinée celle de 2023. L'Algérie et la Zambie étaient donc les malheureux perdants. En 2017, à l'issue du symposium de Rabat sur le football africain, la CAF a décidé de porter à 24 le nombre de participants et de déplacer la compétition en été. Le nouveau cahier des charges prévoit l'utilisation de 6 stades pour la compétition, 2 stades d’au moins 15 000 places, 2 stades d’au moins 20 000 places et 2 stades d’au moins 40 000 places afin d'accueillir le match d’ouverture et la finale[2].

Après plusieurs mois de doutes sur la capacité du Cameroun à organiser l'événement, en raison de retards dans les travaux de réalisation des infrastructures et des tensions dans les régions anglophones[3], la CAF décide le de lui retirer l'organisation[4]. Les pays candidats pour reprendre l'organisation ont un délai de 21 jours pour se présenter.

Sponsoring

En juillet 2016, Total a annoncé avoir passé un accord de sponsoring avec la Confédération africaine de football. Total sera désormais le « sponsor titre » des compétitions organisées par la CAF. L’accord vaut pour les huit années suivantes, soit jusqu'en 2024, et concernera les dix principales compétitions organisées par la CAF, dont la Coupe d’Afrique des nations, qui est désormais baptisée « Coupe d’Afrique des nations Total »[5].

Logo de la CAN

Il est utilisé pour la première fois en janvier 2017 lorsque la CAF procède au tirage au sort de la compétition qualificative.

Mascotte

La mascotte de la compétition sera dévoilée en . Le , le Comité d'organisation et le Ministère des Arts et de la Culture du Gouvernement de la République du Cameroun ont conjointement lancé un concours pour la mascotte officielle et l'hymne de la compétition.

Musique officielle

Le 27 septembre 2017, le comité d'organisation et le Ministère des Arts et de la Culture du Gouvernement de la République du Cameroun ont conjointement lancé le concours de la Musique Officielle encore appelée Hymne de la Can Cameroun Total 2019.

Nouveau format

Lors du symposium de la CAF à Rabat en 2017, la CAF a décidé (décret du 20 juillet) de faire passer le nombre d'équipes en phase finale de 16 à 24.

Cette augmentation du nombre de participants entraînent une augmentation du nombre de rencontres à 52 (contre 32 en 2017) et la durée de la compétition et le nombre de stades qui passe de 4 à 6 .

La formule choisie pour la phase de groupe est analogue à l'Euro 2016 : six groupes de quatre équipes, les deux premières qualifiées pour les huitièmes de finale, ainsi que les quatre meilleurs troisièmes.

Villes et stades

Candidature camerounaise

Les 5 villes proposées par le Cameroun (Cameroun)

La proposition camerounaise qui a été retenue dans un premier temps prévoyait que la compétition se déroule dans cinq villes hôtes.

Stades de compétition

Six stades camerounais étaient prévus pour recevoir la compétition. Le Limbe Omnisports Stadium dans le Sud-Ouest est terminé depuis 2014, le Stade Omnisports de Bafoussam à l'ouest est livré en novembre 2016. Les travaux du stade de Douala, 50 000 places, et ceux du Stade d'Olembé, 60 000 places (Stade Paul Biya) ont débuté en mars 2015 et devront s'achever au plus tard en 2018 [6]. Les pavés du parking de ce stade seront fourni par l'usine de pavés écologiques de l'association cœur d'Afrique de Roger Milla[7]. Deux stades seront rénovés pour la compétition, le stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé et le Stade Roumdé Adjia de Garoua qui devrait compter 40 000 places[8].

Les stades proposés pour accueillir la CAN au Cameroun
Région Ville Nom du stade Capacité État Constructeur

/Rénovateur

Localisation Groupe [9]
Littoral Douala Stade de Japoma 50 000 nouveau stade (2019) Yenigun[10] 4° 00′ 19″ N, 9° 49′ 30″ E B
Centre Yaoundé Stade d’Olembé[7] 60 000 nouveau stade (2019) Gruppo Piccini (Italie)[11] 3° 57′ 03″ N, 11° 32′ 26″ E A
Sud-Ouest Limbé Stade de Limbé 20 000 nouveau stade (2014) Chec (Chine) 4° 01′ 35″ N, 9° 09′ 38″ E E
Ouest Bafoussam Stade Omnisports de Bafoussam 20 000 nouveau stade (2016) 5° 28′ 41″ N, 10° 32′ 49″ E D
Nord Garoua Stade Roumdé Adjia[12] 25 000 stade rénové (1978) Mota Engil 9° 19′ 34″ N, 13° 23′ 57″ E F
Centre Yaoundé Stade Ahmadou Ahidjo 40 000 stade rénové (1972) Arab Contractor (Égypte) 3° 53′ 08″ N, 11° 32′ 26″ E C

Le cahier des charges de la CAF exige 2 stades de 40 000 places, 2 de 20 000 places et 2 de 15 000 places. 2 stades d'entrainement par poule et un stade de réserve.

Stades d'entrainement

Certains stades devaient aussi être rénovés pour les entraînements, tel le stade de Bonamoussadi[13] à Douala.

Les stades camerounais qui devaient accueillir les entraînements
Région Ville Nom du stade Constructeur

Rénovateur

Capacité État Localisation Groupe
Littoral Douala Stade de la Réunification[14] Stade rénové B
Stade de Bonamoussadi 1000 Places[15] Nouveau Stade A
Stade Mbappé Léppé 4000 Places[15] Stade rénové B
Centre Yaoundé Stade militaire de Yaoundé Stade rénové A
Stade Militaire Stade rénové A
Stades annexe Omisport 1 & 2 Nouveau Stade A
Sud Ouest Buéa Molyko Stadium[16] Stade rénové 4.161207, 9.279722 E
Limbé Centenary Stadium Stade rénové E
Middle Farm Satdium Nouveau Stade E
Annex to Omnisport Nouveau Stade E
Ouest Bamendzi Stade municipal de Bamendzi Stade rénové D
Bafoussam Stade omnisports de Toket CMEC (Chine) Stade rénové D
Mbouda Stade Municipal CMEC (Chine) Stade rénové D
Bandjoun Stade Municipal CMEC (Chine) Stade rénové D
Kouekong Stade Omnisport Annexe CMEC (Chine) Extension

Réaménagement

D
Nord Garoua Complexe sportif Coton Sports Prime Potomac (USA) Extension

Réaménagement

F
Stade du Cenajes[17],[18] Prime Potomac (USA) Nouveau Stade 9.320308, 13.401833 F
Stade de Rey-ré

(Gendarmerie)[19],[18]

Prime Potomac (USA) Nouveau Stade F
Stade de Poupoumré[20],[18] Prime Potomac (USA) Nouveau Stade F

Qualifications

Qualifiés

Rang Équipe Raison Date de qualification Contre Score Participation Meilleur Score
1 Drapeau : Madagascar Madagascar Assuré de finir au moins 2e du groupe A 16 octobre 2018 Drapeau : Guinée équatoriale Guinée équatoriale 1-0 1re /
2 Drapeau : Tunisie Tunisie Assurée de finir au moins 2e du groupe J 16 octobre 2018 Drapeau : Niger Niger 1-2 19e Médaille d'or, Afrique Vainqueur (2004)
3 Drapeau : Égypte Égypte Assuré de finir au moins 2e du groupe J 16 octobre 2018 Drapeau : Swaziland eSwatini 0-2 24e Médaille d'or, Afrique Vainqueur (1957, 1959, 1986, 1998, 2006, 2008, 2010)
4 Drapeau : Sénégal Sénégal Assuré de finir au moins 2e du groupe A 16 octobre 2018 Drapeau : Soudan Soudan 0-1 15e Médaille d'argent, Afrique Finaliste (2002)
5 Drapeau : Maroc Maroc Assuré de finir au moins 2e du groupe B 16 novembre 2018 Drapeau : Cameroun Cameroun 2-0 17e Médaille d'or, Afrique Vainqueur (1976)
6 Drapeau : Mali Mali Assuré de finir au moins 2e du groupe C 17 novembre 2018 Drapeau : Gabon Gabon 0-1 11e Médaille d'argent, Afrique Finaliste (1972)
7 Drapeau : Ouganda Ouganda 1re du groupe L 17 novembre 2018 Drapeau : Cap-Vert Cap-Vert 1-0 7e Médaille d'argent, Afrique Finaliste (1972)
8 Drapeau : Nigeria Nigeria Assuré de finir au moins 2e du groupe E 17 novembre 2018 Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud 1-1 18e Médaille d'or, Afrique Vainqueur (1980, 1994, 2013)
9 Drapeau : Algérie Algérie Assuré de finir 1er du groupe D 18 novembre 2018 Drapeau : Togo Togo 1-4 18e Médaille d'or, Afrique Vainqueur (1990)
10 Drapeau : Mauritanie Mauritanie Assuré de finir au moins 2e du groupe I 18 novembre 2018 Drapeau : Botswana Botswana 2-1 1re /
11 Drapeau : Guinée Guinée Assuré de finir au moins 2e du groupe H 18 novembre 2018 Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire 1-1 12e Médaille d'argent, Afrique Finaliste (1976)
12 Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire Assuré de finir au moins 2e du groupe H 18 novembre 2018 Drapeau : Guinée Guinée 1-1 23e Médaille d'or, Afrique Vainqueur (1992, 2015)
13 Drapeau : Ghana Ghana Assuré de finir au moins 2e du groupe F 30 novembre 2018 Drapeau : Éthiopie Éthiopie 2-0 51e Médaille d'or, Afrique Vainqueur (1963, 1965, 1978, 1982)
14 Drapeau : Kenya Kenya 1er du groupe F 30 novembre 2018 / / 105e /
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24

Notes et références

  1. « La CAF retire l'organisation de la CAN au Cameroun », sur lequipe.fr,
  2. « CAN 2019 : La CAF exige désormais 6 stades pour 24 équipes », sur lagazettedufennec.com, (consulté le 19 octobre 2017)
  3. « CAN-2019 : verdict attendu pour le Cameroun, pays-hôte en sursis », sur france24.com, (consulté le 30 novembre 2018)
  4. « La CAF retire l'organisation de la CAN 2019 au Cameroun », sur lequipe.fr, (consulté le 30 novembre 2018)
  5. « Football : Total devient un sponsor majeur de la CAF – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne)
  6. « Trois nouveaux stades camerounais d'ici 2018 ! », sur stadeandco.wix.com (consulté le 3 juin 2015)
  7. a et b « Cameroun-CAN 2019: Roger Milla va fournir le stade d’Olembé en pavés écologiques », Le360 Afrique,‎ (lire en ligne)
  8. « Cameroun - CAN 2019 - Infrastructures sportives: Ce que le Cameroun propose à l’Afrique », sur cameroon-info.net (consulté le 3 juin 2015)
  9. Arthur Wandji, « CAN 2019 : ce que prévoit le nouveau cahier de charges », sur www.camfoot.com, (consulté le 19 octobre 2017)
  10. « Yenigün », sur www.yenigun.com.tr (consulté le 20 août 2018)
  11. « Le Cameroun dans une course contre la montre pour l’organisation de la CAN 2019 », sur Le Monde.fr (consulté le 20 août 2018)
  12. « Can 2019 : Les chantiers de Garoua avancent à grand pas - KAMERINFOS », KAMERINFOS,‎ (lire en ligne)
  13. « Can 2019 : Le stade Mbappé Leppé en chantier », sur camer-sport.be, (consulté le 19 octobre 2017)
  14. « CAN 2019 : le stade de Douala fait peau neuve », sur afrique.latribune.fr, (consulté le 19 octobre 2017)
  15. a et b « Can Total 2019 : 65% de taux de réalisation dans les chantiers de Douala - Journal du Cameroun », Journal du Cameroun,‎ (lire en ligne)
  16. Camfoot.com, « CAN 2019 : les dernières images du stade Molyko de Buea - Camfoot.com », sur www.camfoot.com (consulté le 20 août 2018)
  17. « Infrastructures sportives. Bientôt cinq stades modernes dans le Nord | cameroon-report.com », cameroon-report.com,‎ (lire en ligne)
  18. a b et c « CAN Cameroun 2019 : Prime Potomac livre bientôt ses chantiers - CamerounSports », CamerounSports,‎ (lire en ligne)
  19. Camfoot.com, « Infrastructures CAN 2019 : Visite guidée du chantier du stade d'entraînement de Reyré - Camfoot.com », sur www.camfoot.com (consulté le 20 août 2018)
  20. « CHANTIERS DE LA CAN 2019 : Prime Potomac se sépare de 3500 employés », (consulté le 20 août 2018)

Annexes

Articles connexes

Liens externes