Coup de main

Un coup de main est une tactique de guérilla consistant à harceler l'adversaire sur ses points les moins défendus (en particulier les convois et les magasins de ravitaillement) grâce à une grande mobilité et furtivité, puis à s'éclipser pour frapper un autre endroit dégarni pour prêter renfort au précédent.

Dans un vocabulaire plus récent, ce type d'action rapide et ponctuelle est désigné par opération commando.

Définition

Selon le dictionnaire Larousse, le terme coup de main est défini comme une « aide apportée à quelqu'un, une habileté dans la manière de faire ainsi qu'une opération militaire locale menée par surprise sur un objectif limité. »[1].

Exemples de « coup de main »

Le Pegasus Bridge en 1944. En arrière-plan, des planeurs Horsa.

Première Guerre mondiale

Le coup de main du Mont-sans-Nom, le vers la fin de la Première Guerre mondiale, visant à obtenir des renseignements sur une imminente offensive allemande[2], nommée « Friedensturm ».

Seconde Guerre mondiale

L'opération Euston 1, prise du futur Pegasus Bridge dans la nuit du 5 au , premier assaut aéroporté de l'opération Tonga, en appui de l'opération Overlord pendant la Seconde Guerre mondiale.

Notes et références

  1. « Expressions avec le mot "main" », sur larousse.fr (consulté le 18 mai 2019)
  2. Marc Ferro, Pétain, Paris, Fayard, (réimpr. 2008), 789 p. (ISBN 978-2-213-01833-1), p. 532

Voir aussi