Coteaux-du-Blanzacais

Coteaux-du-Blanzacais
Coteaux-du-Blanzacais
Entrée sud-sud-est de Blanzac, avec clocher et tour.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente
Arrondissement Cognac
Canton Charente-Sud
Intercommunalité Communauté de communes des 4B Sud-Charente
Maire
Mandat
Jean-Philippe Sallée
2017-2020
Code postal 16250
Code commune 16046
Démographie
Population
municipale
925 hab. (2016)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 28′ 38″ nord, 0° 01′ 57″ est
Altitude Min. 62 m
Max. 171 m
Superficie 19,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Coteaux-du-Blanzacais

Géolocalisation sur la carte : Charente

Voir sur la carte topographique de la Charente
City locator 14.svg
Coteaux-du-Blanzacais

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Coteaux-du-Blanzacais

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Coteaux-du-Blanzacais
Liens
Site web coteauxdublanzacais.fr

Coteaux-du-Blanzacais est, depuis le , une commune nouvelle française située dans le département de la Charente, en région Nouvelle-Aquitaine.

Elle regroupe les anciennes communes de Blanzac-Porcheresse, Cressac-Saint-Genis et Saint-Léger (ajoutée le ), qui deviennent des communes déléguées[1].

Géographie

Localisation

Coteaux-du-Blanzacais est à 16 km à l'est de Barbezieux et à 13 km au nord-ouest de Montmoreau.

Communes limitrophes

Toponymie

La commune nouvelle est d'abord créée Côteaux du Blanzacais le 1er janvier 2017[2]. On note que dans l'arrêté signé par le préfet, la graphie de la commune nouvelle n'est pas conforme aux règles de typographie française ; en effet la commune aurait dû se nommer « Côteaux-du-Blanzacais ». Néanmoins, lors de l'arrêté de septembre 2018 portant sur l'intégration de la commune de Saint-Léger dans la commune nouvelle et applicable au 1er janvier 2019, le nom est corrigé en Côteaux-du-Blanzacais ; puis par arrêté rectificatif du 4 octobre il est indiqué que la commune issue de la fusion au 1er janvier 2019 prendra finalement le nom de Coteaux-du-Blanzacais[3] (sans accent circonflexe et avec trait d’union).

Histoire

La commune nouvelle est créée par l'arrêté préfectoral du avec effet au [2]. Elle est issue du regroupement des deux communes Blanzac-Porcheresse et Cressac-Saint-Genis.

Par l'arrêté préfectoral du avec effet au , elle intègre aussi Saint-Léger, qui devient à son tour une commune déléguée[3].

Politique et administration

Composition

La commune nouvelle est formée par la réunion de trois anciennes communes :

Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Blanzac-Porcheresse
(siège)
CC des 4 B (2014) 71


Cressac-Saint-Genis CC des 4B - Sud-Charente (2014) 17
Saint-Léger CC des 4B Sud-Charente (2014) 29

Liste des maires

Période Identité Étiquette Qualité
2017 En cours Jean-Philippe Sallée LREM[4] Enseignant - Ancien maire de Blanzac-Porcheresse

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2016, la commune comptait 925 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2015 2016
931925
(Sources : Insee à partir de 2015[5].)

En 2013, la population totale des deux communes regroupées représentait 949 habitants[2].

Économie

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Personnalités liées à la commune

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

  • Site de la mairie

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références