Corrado Corradini

Corrado Corradini
Corrado Corradini
Alias
Corradino Corradini
Naissance XIXe siècle
(Italie)
Décès XXe siècle
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Profession
Autres activités
Directeur général
Éditeur

Corrado Corradini, également appelé Corradino Corradini (né en Italie à une date inconnue et décédé à une date inconnue) était un poète, homme de lettres, ainsi qu'un dirigeant de football italien.

Biographie

« La victoire est du fort qui a foi. »

— Couverture du premier numéro du Hurrà Juventus, 10 juin 1915[1]

Il est principalement connu pour avoir fait partie de l'effectif du club piémontais de football du Foot-Ball Club Juventus.

Il en fut tout d'abord le directeur général ainsi que l'éditeur, devenant en 1915 le premier directeur de rédaction du Hurrà Juventus[1], journal exclusivement destiné au club, et créé cette année-là.

La même année, il compose le premier hymne officiel du club, qui sera par la suite chanté par les joueurs lors des matchs à domicile au Stadio Comunale entre 1963 et 1972[2].

Voici l'hymne national composé par Corradini:

« 
Juventus, Juventus,
la squadra dei grandi sei tu
che non tramonta più.

La gioventù, di cui portiamo il nome,
ci pulsa appien nei muscoli e nel cuor
sappiam goder ma pur sappiamo come
si debba oprar sui campi dell'onor.

[...]

Noi riderem di quei vecchioni
nel nome della gioventù
eternerem le tradizioni
del Club che non tramonta più! »

— Hymne du Foot-Ball Club Juventus en 1915[2].

Corradini est notamment célèbre dans l'histoire du club de la Vieille Dame, car en tant qu'éditeur, il fait partie d'un Comité présidentiel de la première guerre mondiale pendant la guerre, avec entre autres Fernando Nizza, un ancien joueur du club. Ensemble, mais surtout Corradini, ils créent le premier journal entièrement destiné au club de la Juventus, le Hurrà Juventus, mensuel destiné aux joueurs sorti pour la première fois le , et supporters du club pendant la Première Guerre mondiale, existant encore aujourd'hui[3],[4].

Mais Corradini est surtout connu pour avoir pris la présidence du club, au sortir de la guerre, entre 1919 et 1920, succédant au comité de guerre (Armano, Zambelli et Nizza)[5]. Il devient donc le premier dirigeant du club d'après-guerre.

Notes et références

  1. a et b (it) « Juventus Football Club: la storia – Capitolo 3: prima e dopo la Grande Guerra (1906-1923) »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?), sur juventus.it (consulté le 4 janvier 2009)
  2. a et b Renato Tavella, Franco Ossola, Il Romanzo della Grande Juventus, Roma, Newton & Compton, 1997, 2003. (ISBN 88-8289-900-4)
  3. (it) « La storia della Juventus - Stagioni. Stagione 1914-15: Scoppia la Prima Guerra Mondiale. Nasce Hurrà Juventus »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?), juventusstory.it (consulté le 4 janvier 2009)
  4. (en) « Juventus Football Club: The History », sur Juventus.com,
  5. (it) Andrea Agnelli : le 25e président de la Juventus