Coronavirus humain OC43

Le coronavirus humain OC43[2] (acronyme HCoV-OC43) est un membre de l'espèce Betacoronavirus 1, dans le genre Betacoronavirus, qui infecte les humains et les bovins[3]. Il s'agit d'un virus à ARN simple brin enveloppé, de sens positif, qui pénètre dans sa cellule hôte en se liant au récepteur de l'acide N-acétyl-9-O-acétylneuraminique[4].

HCoV-OC43 est l'un des six coronavirus humains qui incluent HCoV-229E, HCoV-NL63, HCoV-HKU1, MERS-CoV et SARSr-CoV (SARS-CoV-1 et SARS-CoV-2). Il possède, comme d'autres membre du sous-genre Embecovirus dans le genre Betacoronavirus, une protéine de surface en forme de pointe plus courte supplémentaire appelée hémagglutinine estérase (HE)[5].

Virologie

Quatre génotypes de HCoV-OC43 (A à D) ont été identifiés, dont le génotype D qui provient très probablement d'une recombinaison génétique[6].

Avec HCoV-229E, une espèce du genre Alphacoronavirus, HCoV-OC43 est parmi les virus connus qui sont responsables du rhume commun[6],[7]. Les deux virus peuvent provoquer de graves infections des voies respiratoires inférieures, notamment une pneumonie chez les nourrissons, les personnes âgées et les personnes immunodéprimées telles que celles qui subissent une chimiothérapie et celles atteintes du VIH-sida[8],[9],[10].

Épidémiologie

Les coronavirus ont une distribution mondiale, causant 10 à 15% des cas de rhume commun. Les infections présentent un schéma saisonnier, la plupart des cas se produisant pendant les mois d'hiver[11],[12],[13].

Références

  1. (en) « Taxonomy of viruses », ICTV.
  2. (en) Paul Lee, « Molecular epidemiology of human coronavirus OC43 in Hong Kong », Thesis, The University of Hong Kong,‎ (DOI 10.5353/th_b4501128, lire en ligne, consulté le 4 mai 2020)
  3. (en) Yvonne Lim, Yan Ng, James Tam et Ding Liu, « Human Coronaviruses: A Review of Virus–Host Interactions », Diseases, vol. 4, no 4,‎ , p. 26 (ISSN 2079-9721, PMID 28933406, PMCID PMC5456285, DOI 10.3390/diseases4030026, lire en ligne, consulté le 4 mai 2020)
  4. (en) Fang Li, « Structure, Function, and Evolution of Coronavirus Spike Proteins », Annual Review of Virology, vol. 3, no 1,‎ , p. 237–261 (ISSN 2327-056X et 2327-0578, PMID 27578435, PMCID PMC5457962, DOI 10.1146/annurev-virology-110615-042301, lire en ligne, consulté le 4 mai 2020)
  5. (en) Patrick C. Y. Woo, Yi Huang, Susanna K. P. Lau et Kwok-Yung Yuen, « Coronavirus Genomics and Bioinformatics Analysis », Viruses, vol. 2, no 8,‎ , p. 1804–1820 (ISSN 1999-4915, PMID 21994708, PMCID PMC3185738, DOI 10.3390/v2081803, lire en ligne, consulté le 4 mai 2020)
  6. a et b (en) S. K. P. Lau, P. Lee, A. K. L. Tsang et C. C. Y. Yip, « Molecular Epidemiology of Human Coronavirus OC43 Reveals Evolution of Different Genotypes over Time and Recent Emergence of a Novel Genotype due to Natural Recombination », Journal of Virology, vol. 85, no 21,‎ , p. 11325–11337 (ISSN 0022-538X, PMID 21849456, PMCID PMC3194943, DOI 10.1128/JVI.05512-11, lire en ligne, consulté le 4 mai 2020)
  7. (en) E. R. Gaunt, A. Hardie, E. C. J. Claas et P. Simmonds, « Epidemiology and Clinical Presentations of the Four Human Coronaviruses 229E, HKU1, NL63, and OC43 Detected over 3 Years Using a Novel Multiplex Real-Time PCR Method », Journal of Clinical Microbiology, vol. 48, no 8,‎ , p. 2940–2947 (ISSN 0095-1137, PMID 20554810, PMCID PMC2916580, DOI 10.1128/JCM.00636-10, lire en ligne, consulté le 4 mai 2020)
  8. (en) Brigitte A. Wevers et Lia van der Hoek, « Recently Discovered Human Coronaviruses », Clinics in Laboratory Medicine, vol. 29, no 4,‎ , p. 715–724 (PMID 19892230, PMCID PMC7131583, DOI 10.1016/j.cll.2009.07.007, lire en ligne, consulté le 4 mai 2020)
  9. Murray, Patrick R. et Baron, Ellen Jo., Manual of clinical microbiology, ASM Press, (ISBN 1-55581-371-2 et 978-1-55581-371-0, OCLC 63195972, lire en ligne)
  10. (en) K. Pyrc et B. Berkhout and L. van der Hoek, « Antiviral Strategies Against Human Coronaviruses », sur Infectious Disorders - Drug Targets, (DOI 10.2174/187152607780090757, consulté le 4 mai 2020)
  11. Lia van der Hoek, « Human coronaviruses: what do they cause? », Antiviral Therapy, vol. 12, no 4 Pt B,‎ , p. 651–658 (ISSN 1359-6535, PMID 17944272, lire en ligne, consulté le 4 mai 2020)
  12. (en) Dennis Wat, « The common cold: a review of the literature », European Journal of Internal Medicine, vol. 15, no 2,‎ , p. 79–88 (PMID 15172021, PMCID PMC7125703, DOI 10.1016/j.ejim.2004.01.006, lire en ligne, consulté le 4 mai 2020)
  13. (en) Stephen M. Kissler, Christine Tedijanto, Edward Goldstein et Yonatan H. Grad, « Projecting the transmission dynamics of SARS-CoV-2 through the postpandemic period », Science,‎ , eabb5793 (ISSN 0036-8075 et 1095-9203, PMID 32291278, PMCID PMC7164482, DOI 10.1126/science.abb5793, lire en ligne, consulté le 4 mai 2020)

Voir aussi

  • Coronavirus, un type de virus à ARN dont fait partie HCoV-OC43