Corentin Tolisso

Corentin Tolisso
Image illustrative de l'article Corentin Tolisso
Corentin Tolisso sous le maillot de l'OL en 2015.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Allemagne Bayern Munich
Numéro 24
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (23 ans)
Lieu Tarare (France)
Taille 1,81 m (5 11)
Période pro. Depuis 2013
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Saisons Club
2000-2004 Drapeau : France Stade amplepuisien
2004-2007 Drapeau : France FC Pays de L'Arbresle
2007-2013 Drapeau : France Olympique lyonnais
Parcours professionnel1
Saisons Club 0M.0(B.)
2013-2017 Drapeau : France Olympique lyonnais 159 0(29)
2017- Drapeau : Allemagne Bayern Munich 021 00(5)
Sélections en équipe nationale2
Années Équipe 0M.0(B.)
2012 Drapeau : France France -19 ans 001 00(0)
2013-2014 Drapeau : France France -20 ans 003 00(0)
2014-2016 Drapeau : France France espoirs 019 00(6)
2017- Drapeau : France France 005 00(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 9 décembre 2017

Corentin Tolisso, né le à Tarare (Rhône), est un footballeur international français évoluant au poste de milieu de terrain au Bayern Munich.

Biographie

Carrière en club

Jeunesse et formation

Son père est originaire du Togo[1]. Corentin Tolisso commence à jouer pour le club d'Amplepuis puis celui de L'Arbresle, ville de naissance de Jean-Michel Aulas et Rémi Garde, tout en étudiant au collège la Platière de Thizy (Rhône). Il rejoint ensuite l'Olympique lyonnais, en étant au sein de l'équipe des moins de 13 ans. Une blessure à un genou fait qu'il est proche d'être écarté du club, mais il intègre finalement l'équipe des moins de 17 ans du club[3]. Lors de la saison 2013-2014, il prend place dans le groupe professionnel de l'Olympique lyonnais.

Olympique lyonnais (2013-2017)

Tolisso à l'entraînement avec l'Olympique lyonnais.

Corentin Tolisso signe son premier contrat professionnel le [4].

Initialement absent du groupe lyonnais en préparation de la saison, il dispute son premier match professionnel le face à l'OGC Nice en Ligue 1 en remplaçant Arnold Mvuemba à la 91e minute de jeu (victoire 4-0)[3],[5].

Sa deuxième entrée en jeu a lieu en Ligue Europa le face au HNK Rijeka, lorsqu'il remplace Mouhamadou Dabo au poste de défenseur gauche, pour une victoire 1-0[6].

Après trois nouvelles entrées en jeu, c'est en Ligue Europa, le , qu'il est titulaire pour la première fois. Il dispute son premier match entier à Guimarães face au Vitória Sport Clube[7].

Il inscrit le premier but de sa carrière professionnelle le , lors de la 28e journée de championnat. Son but de la tête, au bout des arrêts de jeu, permet à l'Olympique lyonnais de battre les Girondins de Bordeaux (victoire 2-1)[8].

Il a fait sa première apparition de la saison au Trophée des Champions le 6 août 2016 où Lyon a été battu 4-1 par le PSG, champion en titre de la Ligue 1. Tolisso lui-même a trouvé le chemin des filets, mais le but ne s'est avéré être qu'une maigre consolation. Tolisso a marqué son premier but de la saison de la saison le 27 août, ouvrant le score lors d'une défaite 4-2 à Dijon, et a inscrit un but pour la première fois en Champions League le mois suivant dans une victoire 3-0 sur le Dinamo Zagreb0

Le 2 octobre 2016, alors que le capitaine Maxime Gonalons et le vice-capitaine Alexandre Lacazette étaient blessés, Tolisso a porté le brassard à leur place. Il a donc été le capitaine de Lyon lors du premier derby du Rhône - contre Saint-Étienne au nouveau stade du club - le Parc Olympique Lyonnais. Lyon s'est imposé 2-0. Dans le match retour, le 5 février, Tolisso a reçu le premier carton rouge de sa carrière après avoir été expulsé pour une faute sur Fabien Lemoine dans les arrêts de jeu. Quelques instants avant l'expulsion de Tolisso, son coéquipier, Rachid Ghezzal, avait également été renvoyé aux vestiaires pour un contact sur le même joueur. L'indiscipline affichée par les gones lors de cette défaite a incité le président du club, Jean-Michel Aulas, à annoncer que les deux joueurs seraient sévèrement punis pour leurs actions.

Bayern Munich (depuis 2017)

Le , son transfert au Bayern Munich, effectif au suivant, est officialisé, le joueur s'engageant avec le club bavarois jusqu'en 2022 en échange d'un montant de 41,5 M€, auquel peuvent s'ajouter des bonus allant jusqu'à six millions d'euros supplémentaires[9].

Dès le mois d'août il remporte son premier trophée, la Supercoupe d'Allemagne face au Borussia Dortmund (2-2, 5-4 aux t.a.b.) et inscrit son premier but sous les couleurs bavaroises lors de la première journée et une victoire face au Bayer Leverkusen (3-1).

Il est de plus en plus important dans l'effectif bavarois, notamment aux yeux du nouvel entraîneur Jupp Heynckes, à l'image de son excellente prestation ponctuée par un doublé lors de la 6e journée de la phase de groupes de Ligue des champions face au PSG.

En sélection nationale

Corentin Tolisso obtient sa première sélection le avec l'équipe de France des moins de 19 ans, en entrant en jeu à la 70e minute en Allemagne (défaite 4-0)[10].

Le , il dispute son premier match avec l'équipe de France des moins de 20 ans face au Canada. Il dispute l'intégralité de la rencontre (victoire 4-1)[11].

Le 16 mars 2017, il est appelé pour la première fois en équipe de France pour les matchs du 25 et 28 mars contre le Luxembourg et l'Espagne. Le 28 mars, il est titulaire pour la première fois, lors du match amical France-Espagne, au stade de France.

Style de jeu

Corentin Tolisso est un joueur très polyvalent pouvant jouer à plusieurs postes. Au milieu de terrain ce dernier il peut jouer 6 (milieu défensif), 8 (milieu relayeur) et même 10 (milieu offensif). Sa capacité d'adaptation lui permet même de jouer, si besoin, comme défenseur latéral à droite comme à gauche.

Il possède une bonne qualité de récupération, il est bon tacleur et solide physiquement ce qui lui permet d'assurer un pressing très conséquent. À sa panoplie technique s'ajoute une très bonne relance, des capacités d'élimination en un contre un et une frappe puissante et précise, lui permettant de marquer plus de but que la moyenne pour un joueur de son poste. C'est aussi un bon joueur de tête.

Jean-Pierre Papin le compare à Tony Kroos en affirmant "qu'il peut attaquer, défendre et jouer un rôle important au milieu de terrain". Il ajoute aussi que le style de Tolisso s'adaptera parfaitement à celui du Bayern Munich.

Des témoignages de ses anciens entraîneurs montrent qu'il possède une grande intelligence de jeu.

Statistiques

Statistiques de Corentin Tolisso au 9 décembre 2017[12]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau de la France France Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2013-2014 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 14 1 0 1 0 0 1 0 0 - - - C3 9 0 0 - - - 25 1 0
2014-2015 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 38 7 2 2 0 0 0 0 0 - - - C3 3 0 1 - - - 43 7 3
2015-2016 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 33 5 6 2 1 0 2 1 0 1 0 0 C1 6 0 1 - - - 44 7 7
2016-2017 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 31 8 4 1 1 0 0 0 0 1 1 0 C1+C3 6+8 2+2 1+1 1 0 0 48 14 6
Sous-total 116 21 12 6 2 0 3 1 0 2 1 0 - 32 4 4 1 0 0 160 29 16
2017-2018 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 13 2 2 2 0 1 - - - 1 0 0 C1 5 3 1 4 0 1 25 5 5
Sous-total 13 2 2 2 0 1 - - - 1 0 0 - 5 3 1 4 0 1 25 5 5
Total sur la carrière 129 23 14 7 2 1 3 1 0 3 1 0 - 37 7 5 5 0 1 184 34 21

Palmarès

 

Drapeau : France Olympique lyonnais

 

Drapeau : Allemagne Bayern Munich

Notes et références

Références

  1. Cinq choses à savoir sur Corentin Tolisso, francefootball.fr, le 9 décembre 2015.
  2. a et b Julien Huet, « Ligue 1 - Tolisso, le dernier né des Gones », sur eurosport.fr, (consulté le 6 septembre 2014)
  3. « Contrat Professionnel pour Tolisso », olweb.fr, 30 octobre 2013.
  4. « Olympique Lyonnais 4 - 0 OGC Nice », L'Équipe, 10 août 2013.
  5. « Olympique Lyonnais 4 - 0 HNK Rikeka », L'Équipe, 24 octobre 2013.
  6. « Vitoria Guimaraes 1 - 2 Olympique Lyonnais », L'Équipe, 12 décembre 2013.
  7. « FC Girondins de Bordeaux 1 - 2 Olympique lyonnais », L'Équipe, 9 mars 2014.
  8. « Communiqué : Transfert de Corentin Tolisso au Bayern Munich », sur olweb.fr, (consulté le 14 juin 2017).
  9. « Allemagne -19 ans 4 - 0 France -19 ans », fff.fr, 14 novembre 2012.
  10. « France -20 ans 4 - 1 Canada -20ans », fff.fr, 6 septembre 2013.
  11. « Statistiques de Corentin Tolisso », sur footballdatabase.eu

Annexes