Consonne spirante vélaire voisée

Consonne spirante vélaire voisée
Symbole API ɰ
Numéro API 154
Unicode U+0270

X-SAMPA M\
Kirshenbaum j<vel>

La consonne spirante vélaire voisée est un son consonantique peu fréquent des langues parlées. Le symbole dans l'alphabet phonétique international est [ɰ].

Consonne spirante vélaire voisée

Sommaire

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de la consonne spirante palatale voisée :

  • Son mode d'articulation est spirant, ce qui signifie qu’elle est produite en contractant modérément les organes phonateurs au point d’articulation, causant à peine une turbulence.
  • Son point d'articulation est vélaire, ce qui signifie qu'elle est articulée la partie antérieure de la langue (le dorsum) contre le palais mou (ou velum).
  • Sa phonation est voisée, ce qui signifie que les cordes vocales vibrent lors de l’articulation.
  • C'est une consonne orale, ce qui signifie que l'air ne s’échappe que par la bouche.
  • C'est une consonne centrale, ce qui signifie qu’elle est produite en laissant l'air passer au-dessus du milieu de la langue, plutôt que par les côtés.
  • Son mécanisme de courant d'air est égressif pulmonaire, ce qui signifie qu'elle est articulée en poussant l'air par les poumons et à travers le chenal vocatoire, plutôt que par la glotte ou la bouche.

En français

Le français international ne possède pas ce son, mais le français de Belgique le possède, comme allophone de la consonne fricative uvulaire voisée (/ʁ/).

Autres langues

  • On trouve ce son en turc, où il s'écrit ğ (yumuşak ge) entre deux voyelles.
  • On trouve ce son en cherokee, où il est transcrit w. Cependant, avec l'influence de l'anglais, il est parfois réalisé comme son allophone [w].
  • En espagnol, la lettre « g » est prononcée [ɣ], voire [ɰ], entre deux voyelles identiques.
  • En japonais, la consonne romanisée par la lettre w se prononce [ɰ].

Voir aussi