Consonne fricative palato-alvéolaire sourde

Consonne fricative palato-alvéolaire sourde
Symbole API ʃ
Numéro API 134
Unicode U+0283

X-SAMPA S
Kirshenbaum S

La consonne fricative palato-alvéolaire sourde est un son consonantique assez fréquent dans de nombreuses langues parlées. Son symbole dans l'alphabet phonétique international est [ʃ].

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de la consonne fricative palato-alvéolaire sourde :

  • Son mode d'articulation est fricatif, ce qui signifie qu’elle est produite en contractant l’air à travers une voie étroite au point d’articulation, causant de la turbulence.
  • Son point d'articulation est palato-alvéolaire, ce qui signifie qu'elle est articulée au niveau de la jonction entre les alvéoles de la mâchoire supérieure et le palais dur, avec une langue convexe et renflée en forme de dôme.
  • Sa phonation est sourde, ce qui signifie qu'elle est produite sans la vibration des cordes vocales.
  • C'est une consonne orale, ce qui signifie que l'air ne s’échappe que par la bouche.
  • C'est une consonne centrale, ce qui signifie qu’elle est produite en laissant l'air passer au-dessus du milieu de la langue, plutôt que par les côtés.
  • Son mécanisme de courant d'air est égressif pulmonaire, ce qui signifie qu'elle est articulée en poussant l'air par les poumons et à travers le chenal vocatoire, plutôt que par la glotte ou la bouche.

Symbole API

Le symbole de cette consonne dans l'alphabet phonétique international est [ʃ] c'est-à-dire la lettre supplémentaire de l'alphabet latin nommée ech (ou esh dans sa graphie anglaise), tirée du S long (ancienne variante de la lettre latine S minuscule). Un signe similaire est utilisé couramment comme symbole mathématique de l'intégrale.

En français

Le français possède le [ʃ]. Il s'écrit généralement ch, mais aussi sh ou sch dans les mots respectivement d'origine anglaise (shoot), hébraïque (shoah), allemande (schlague) ou arabe (haschich).

Le français, comme l'anglais, prononce cette consonne labialisée [ʃʷ][1].

Autres langues

Cette consonne existe dans de nombreuses langues, avec la graphie suivante :

graphie écriture
(ISO 15924)
langue
ش Arab en arabe classique et dialectal
շ Armn en arménien
ш Cyrl en biélorusse, bulgare, macédonien, russe, serbe, et ukrainien.
Geor en géorgien
שׁ Hebr en hébreu
š Latn en tchèque, slovaque, serbe, croate, slovène, lituanien
ŝ Latn en espéranto
sch Latn en allemand, ainsi que s suivi de t ou p.
sh Latn en anglais, albanais et gascon
sj Latn en néerlandais et norvégien
s Latn en hongrois et limousin
ss Latn en auvergnat
x Latn en catalan, galicien, nahuatl et maltais
sc Latn (suivi de e ou i) en italien (par exemple dans les mots scena, scimmia et sciame) et vieil anglais
ş Latn en turc
ș Latn en roumain
x ou ch Latn en portugais
c Latn en tamazight
sz Latn en polonais
s Latn (suivie de e ou i) en gaélique écossais et irlandais, par exemple : sean (vieux) ou sinn (nous).

Notes et références

  1. (en) Peter Ladefoged et Ian Maddieson, The Sounds of the World's Languages, Oxford, Blackwell, coll. « Phonological theory », , XXI-425 p., 25 cm (ISBN 0-631-19814-8, 978-0-631-19814-7, 0-631-19815-6 et 978-0-631-19815-4, OCLC 489691681, LCCN 94049209)

Voir aussi