Consonne fricative alvéolaire sourde

Consonne fricative alvéolaire sourde
Symbole API s
Numéro API 132
Unicode U+0073

X-SAMPA s
Kirshenbaum s

La consonne fricative alvéolaire sourde est un son consonantique très fréquent dans de nombreuses langues parlées. Le symbole dans l’alphabet phonétique international est [s]. Ce symbole est celui de la lettre latine S minuscule (dans sa variante moderne).

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de la consonne fricative alvéolaire sourde :

  • Son mode d'articulation est fricatif, ce qui signifie qu’elle est produite en contractant l'air à travers une voie étroite au point d’articulation, causant de la turbulence.
  • Son point d'articulation est alvéolaire, ce qui signifie qu'elle est articulée avec soit la pointe (apical) soit la lame (laminal) de la langue contre la crête alvéolaire.
  • Sa phonation est sourde, ce qui signifie qu'elle est produite sans la vibration des cordes vocales.
  • C'est une consonne orale, ce qui signifie que l'air ne s’échappe que par la bouche.
  • C'est une consonne centrale, ce qui signifie qu’elle est produite en laissant l'air passer au-dessus du milieu de la langue, plutôt que par les côtés.
  • Son mécanisme de courant d'air est égressif pulmonaire, ce qui signifie qu'elle est articulée en poussant l'air par les poumons et à travers le chenal vocatoire, plutôt que par la glotte ou la bouche.

Consonne fricative dentale sourde

Dans certaines langues, le son communément dénoté par [s] est en réalité une consonne fricative dentale sourde, techniquement noté []. C'est notamment le cas du français. Ce son existe aussi en basque, où il existe une différenciation entre [s] (noté s) et [] (noté z).

Autres langues

L'italien possède le [s], par exemple dans les mots sano, pasto et censimento.

Cette consonne [s] existe dans de nombreuses langues, avec la graphie suivante :

Langue Lettre/Caractère
Arabe
Arménien ս
Chinois (Mandarin) 思/sī/
Cyrillique с
Géorgien
Grec Σσς
Hébreu שׂ et ס

Voir aussi