Conseil pour le maintien des occupations

Une affiche du Conseil pour le maintien des occupations[1]
Une affiche du Conseil pour le maintien des occupations[2]
Tract du comité d'occupation de la Sorbonne du 16 mai 1968.

Le Conseil pour le maintien des occupations (CMDO) est un organisme révolutionnaire créé en Mai 68 à la Sorbonne à l'initiative de membres de l'Internationale situationniste[3],[4],[5].

Historique

Le CMDO soutient la poursuite des grèves sauvages, de la grève générale et des occupations d'usine en France, ainsi que leur contrôle par des conseils ouvriers[6],[3]. Au sein du mouvement révolutionnaire, il est opposé à la plupart des syndicats qui essaient de contenir la révolte et se compromettent avec le général de Gaulle[7].

Le conseil instaure une politique de représentation égale entre ses membres. Il est décrit par le situationniste René Viénet comme « essentiellement une assemblée générale ininterrompue, délibérant nuit et jour. Aucune faction ou réunion privée n'existait en-dehors du débat commun ». Il est créé la nuit du 17 mai[n 1], par des participants du comité d'occupation de la Sorbonne[3].

Par voie de tracts et d'affiches[8], le Conseil précise son programme. Le 22 mai : « la formation de Conseils de travailleurs, décidant démocratiquement à la base, se fédérant par délégués révocables à tout instant, et devenant le seul pouvoir délibératif et exécutif sur tout le pays »[9],[10]. Le 30 mai : « La dissolution de tout pouvoir extérieur ; la démocratie directe et totale ; l'unification pratique de la décision et de l'exécution ; le délégué révocable à tout instant par ses mandants ; l'abolition de la hiérarchie et des spécialisations indépendantes ; la gestion et la transformation consciente de toutes les conditions de la vie libérée ; la participation créative permanente des masses ; l'extension et la coordination internationalistes. »[11]

Il est connu pour la Chanson du CMDO, dont les paroles furent écrites par Alice Becker-Ho.

Bibliographie

  • Le Conseil pour le maintien des occupations (CMDO), in Jean-Marie Apostolidès, Debord : Le naufrageur, Flammarion, 2015, pp. 303-309.
  • Le C.M.D.O. et la poursuite du mouvement prolétaire, in Laurence Bernier-Renaud, Scènes situationnistes de Mai 68 : Enquête sur une influence présumée, Thèse présentée à la Faculté des études supérieures et postdoctorales en vue de l’obtention de la maîtrise à l’École d’études politiques, sous la direction de Jean-Pierre Couture, , 2012, pp. 88 et suivantes.
  • Guy Debord, Le commencement d’une époque, Internationale Situationniste, n°12, octobre 1969, [lire en ligne].
  • (en) Christopher Gray, Leaving the 20th Century : The Incomplete Work of the Situationist International, Rebel Press, 1998, pp. 70-71.

Articles connexes

Notes et références

Notes

  1. « 17 mai : constitution à la Sorbonne du Conseil pour le maintien des occupations, auquel participe notamment Raoul Vaneigem (dissolution le 15 juin », Philippe Godard, Mai 68. Soyons réalistes, demandons l'impossible, Nathan, 2010, [lire en ligne].

Références

  1. Victoria Holly Francis Scott, La beauté est dans la rue : art & visual culture in Paris, 1968, University of British Columbia, 2000, page 67.
  2. Victoria Holly Francis Scott, La beauté est dans la rue : art & visual culture in Paris, 1968, University of British Columbia, 2000, page 63.
  3. a, b et c René Viénet (1968) The "Council for Maintaining the Occupations" and Councilist Tendencies. Enragés and Situationists in the Occupations Movement (Paris, May 1968). Translated by Loren Goldner and Paul Sieveking.
  4. Paul Fenouillet, 1958–2008 : Presse subversive et art de la transgression sous la Vème République, Contemporary French and Francophone Studies, 2008, [lire en ligne].
  5. (en)David E. Apter, James Joll, Anarchism Today, Springer, 1971, page 25.
  6. Gianfranco Marelli, L'amère victoire du situationnisme : pour une histoire critique de l'Internationale Situationniste : 1957-1972, Éditions Sulliver, 1998, page 326.
  7. Guy Debord, Mustapha Khayati, René Riesel, Christian Sébastiani, Raoul Vaneigem, René Viénet (1969) The Beginning of an Era. Internationale Situationniste #12 (Paris, September 1969).Translated by Ken Knabb.
  8. Victoria Holly Francis Scott, La beauté est dans la rue : art & visual culture in Paris, 1968, University of British Columbia, 2000, pp. 38 et suivantes.
  9. Maurice Tournier, Les mots de mai 68, Presses Universitaires du Mirail, 2007, page 36.
  10. Jean Pierre Simon, La Révolution par elle-même : tracts révolutionnaires, de la crise de mai à l'affaire tchécoslovaque, Albin Michel, 1968, page 187.
  11. Jean-François Hamel, Nous sommes tous la pègre : les années 68 de Blanchot, Minuit, 2018, page 141.