Concours Eurovision de la chanson 2017

62e Concours Eurovision de la chanson

Celebrate diversity

Description de l'image Eurovision 2017.png.
Dates
1re demi-finale
2e demi-finale
Finale
Retransmission
Lieu Centre d'exposition international, Kiev
Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Présentateur(s) Oleksandr Skichko
Volodymyr Ostapchuk
Timur Miroshnychenko (green room)
Superviseur exécutif Jon Ola Sand
Télédiffuseur hôte UA:PBC
Ouverture Demi-finale 1 : Spinning de Monatik
Demi-finale 2 : Eurovision songs, the Ukrainian way ! (Euphoria, Fairytale, My Number One, Rise Like a Phoenix)
Finale : Défilé des 26 finalistes
Entracte Demi-finale 1 : 1944 (Version symphonique) et Zamanyly de Jamala
Demi-finale 2 : The Children's Courtyard par Apache Crew
Finale  : It's Magical de Ruslana, Megamix de Onuka feat. NAONI Orchestra, I believe in U de Jamala
Participants
Nombre de participants 42
Débuts Aucun
Retour Drapeau du Portugal Portugal
Drapeau de Roumanie Roumanie
Retrait Drapeau de Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
Drapeau de Russie Russie
Carte de participation.

  •      Pays participants qualifiés pour la finale
  •      Pays participants non qualifiés pour la finale
  •      Pays ayant participé dans le passé, mais pas en 2017
Résultat
Chanson gagnante Amar pelos dois
par Salvador Sobral
Drapeau du Portugal Portugal
Système de vote Le jury et le télévote de chaque pays participant attribuent séparément deux séries de 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à leurs 10 chansons favorites.

Le Concours Eurovision de la chanson 2017 est la 62e édition du Concours et a lieu à Kiev, en Ukraine, à la suite de la victoire de Jamala au Concours 2016 avec la chanson 1944. C'est la deuxième fois que le pays accueille le Concours, après 2005. Les demi-finales ont lieu les 9 et 11 mai 2017 et la finale se déroule le 13 mai 2017. Quarante-deux pays participent à cette édition dont le slogan est Celebrate diversity (en français Célébrez la diversité).

Cette édition est remportée par Salvador Sobral, représentant le Portugal, avec sa chanson Amar pelos dois, remportant 758 points. C'est la première fois de l'histoire du Concours que le Portugal l'emporte.

La Bulgarie et la Moldavie réalisent toutes deux leur meilleur placement en arrivant respectivement deuxième avec 615 points et troisième avec 374 points. La Belgique et la Suède complètent le Top 5.

Préparation du Concours

Lieu

À la suite de la victoire de Jamala au Concours Eurovision de la chanson 2016, le Concours 2017 se déroule en Ukraine. Afin désigner la ville hôte du Concours, une phase de sélection a lieu.

Critères d'accueil

UA:PBC a annoncé le 23 juin 2016 les critères d'accueil que les villes doivent remplir afin de se porter candidates[1] :

  • la salle où se tiendra le Concours doit pouvoir accueillir 7 000 spectateurs au minimum. Une capacité de 10 000 places serait idéale ;
  • la salle doit impérativement avoir un toit ;
  • la ville hôte, en collaboration avec l'État ukrainien, doit être en mesure de garantir la sécurité des artistes, journalistes, invités et fans pendant toute la période du Concours ;
  • un centre de presse pouvant accueillir au moins 1 550 personnes est requis ;
  • la ville doit pouvoir accueillir la presse, les artistes et les fans. Pour cela, 2 000 chambres d'hôtel au moins, près de la salle et dans le centre de la ville, doivent être disponibles ;
  • la ville hôte doit avoir des connexions importantes avec un aéroport international moderne afin de faciliter les transports des personnes jusqu'à la ville hôte ;
  • les transports à l'intérieur même de la ville doivent être suffisants ;
  • l'Euroclub doit être situé à proximité à la fois des hôtels, du centre-ville et de la salle ;
  • un lieu ayant une capacité d'au moins 3 000 places doit être prévu pour la cérémonie d'ouverture et les fêtes d'après-Concours ;
  • les villes doivent prévoir, pendant l'Eurovision, suffisamment d'équipements pour des visites touristiques, afin de montrer les cultures et identités à la fois de la ville et de l'Ukraine, ainsi que l'hospitalité du pays ;
  • la ville doit pouvoir prévoir une promotion de l'événement aux échelles locale et internationale ;
  • la ville doit créer une atmosphère autour de l'Eurovision grâce à des décorations qui reflètent le logo et le thème de l'Eurovision.

Calendrier de la sélection de la ville hôte

Le processus de sélection devait initialement se dérouler en quatre étapes, du au [2]. Dans un premier temps, du au , une période de dépôt des candidatures est ouverte. Ensuite, du au , le groupe de travail de UA:PBC ainsi qu'un représentant du comité d'organisation procèdent à une première analyse de ces candidatures en vue de leurs présentations au comité d'organisation qui ont lieu du au . Le comité d'organisation et le groupe de travail choisissent alors trois villes pour la dernière phase alors que les autres sont éliminées. Du au , les trois dernières villes en lice sont visitées par le comité d'organisation ainsi que des représentants de l'UER. Ces visites permettent d'inspecter les infrastructures de la ville.

Sélection de la ville hôte

Candidatures préliminaires

Avant même le début de la procédure officielle de sélection de la ville hôte, dix villes avaient exprimé un intérêt à accueillir le Concours : Dnipro, Irpin, Kharkiv, Kherson, Kiev, Lviv, Odessa, Oujhorod, Tcherkassy et Vinnytsia[3],[4]. Certaines de ces villes ne possèdent cependant pas les infrastructures nécessaires à l'accueil du Concours : les lieux proposés sont à ciel ouvert, ce qui est rédhibitoire pour l'accueil du Concours.

Candidatures officielles
Voir l’image vierge
Localisations des villes candidates en Ukraine.

Après la fin de la période de dépôt des candidatures, les villes officiellement candidates sont Dnipro, Kharkiv, Kherson, Kiev, Lviv et Odessa[5],[6],[7],[8],[9],[10]. Un débat entre des représentants de ces différentes villes a été tenu le 21 juillet 2016[11]. Les trois villes finalistes sont annoncées le . Ces villes sont Dnipro, Kiev, et Odessa[12].

Le , peu après l'annulation de la conférence de presse où la ville hôte aurait dû être présentée, le directeur général de la UA:PBC, Zurab Alasania, annonce que les candidatures de Kiev et Odessa sont les deux dont les candidatures ressortent — éliminant de facto la candidature de Dnipro —, et que le comité chargé de l'édition 2017 examine encore ces deux candidatures avant de faire un choix final, qu'il espère pour la semaine suivante[13] et qui n'a finalement lieu que le .

Ville Lieu Capacité Notes
Ville choisie
Kiev[14] Centre d'exposition international 8 000 La ville de Kiev a actuellement déjà le financement de la cérémonie d'ouverture du Concours préparé ainsi qu'un programme pour la nuit après le Concours. Après la disqualification du Palais de Sports, le centre, à l'origine le choix de réserve de la mairie de Kiev, devient la seule salle valide.
Candidatures non-retenues
Dnipro[15] Sports Complex Meteor  9 500 L'arène aurait été rénovée d'ici mars 2017 en cas d'accueil du Concours. La délégation ukrainienne s'inquiétait du fait que l'aéroport de la ville ne soit pas international, et du fait que la zone prévue pour les fans soit trop petite.
Kharkiv[16] Stade Metalist 38 633 Le stade a accueilli plusieurs matchs du Championnat d'Europe de football 2012. Cependant la construction d'un toit aurait été nécessaire. La ville avait aussi indiqué son incertitude financière pour l'accueil de l'événement. De plus, la ville étant située à l'extrême Est du pays, le conflit russo-ukrainien restait une source d'inquiétude. Le maire avait cependant précisé que la sécurité aurait été totalement garantie malgré le conflit.
Kherson Aucune salle proposée Aucune salle proposée Aucune salle n'a pu être proposée par la ville, les infrastructures sont trop petites et trop peu nombreuses. Le réseau de transport n'est pas suffisant.
Kiev[17] Palais des sports de Kiev 7 337 La ville de Kiev a déjà les fonds nécessaires à la cérémonie d'ouverture du Concours ainsi qu'un programme pour la nuit après le Concours. Cependant, les dirigeants de la délégation ukrainienne ne craignaient que des événements sportifs ne se tiennent à Kiev durant la même période que le Concours. Le 24 août 2016, le directeur général de UA:PBC a rejeté la candidature du Palais, jugé trop vieux, y compris techniquement parlant.
Lviv Arena Lviv 35 000 Ce stade a accueilli trois matchs du Championnat d'Europe de football 2012. Il manquait un toit au stade mais des plans de construction étaient prévus et prêts à être mis en œuvre.
Odessa[18] Stade Tchornomorets 34 164
(La capacité aurait été réduite pour le Concours)
Le stade a accueilli la supercoupe d'Ukraine de football de 2004 à 2007. Cependant, afin d'accueillir le Concours dans ce stade, un toit devra être construit. La ville cependant a essuyé de nombreuses critiques quant à ses plans d'accueil. Finalement, la ville s'est vu refuser l'accueil dû à des frais de modifications du stade jugées trop élevées et à un possible manque de temps pour l'amélioration de l'aéroport.

Après plusieurs reports, ce n'est finalement que le que la ville hôte est annoncée : c'est Kiev qui accueillera le concours 2017 en son centre d'exposition international[19].

Organisation

Photo du Centre d'exposition international de Kiev, lieu d'accueil du Concours
Le Centre d'exposition international de Kiev est le lieu qui a été choisi pour accueillir le Concours Eurovision de la chanson 2017

Les dates préliminaires du Concours ont d'abord été fixées aux 16, 18 et 20 mai 2017. Cependant, le diffuseur hôte, UA:PBC, les a avancées d'une semaine, prévoyant les demi-finales aux 9 et 11 mai 2017 et la finale le 13 mai. Ces dates ont été confirmées le , en même temps que l'annonce officielle de la ville hôte[19].

Le budget alloué par les autorités locales pour le Concours 2017 s'élève à un peu plus de 23 M. De cette somme, 16 M proviennent du gouvernement ukrainien. La ville de Kiev a alloué 7,2 M à l'organisation du Concours et a prévu de répartir ses dépenses sur 2016 et 2017 en utilisant 1,8 M durant la fin de l'année 2016 et les 5,4 M restants en 2017[20].

Le diffuseur UA:PBC a cependant rencontré de nombreuses difficultés quant à la préparation du Concours. L'organisation du Concours souffre tout d'abord, le , de la démission de Zurab Alasania, directeur général du diffuseur. Elle intervient en signe de protestation contre le budget alloué par le gouvernement ukrainien au diffuseur et afin de révéler les problèmes rencontrés par l'organisation. De fait, ce budget une fois les dépenses majeures évaluées, ne laisse le diffuseur qu'avec une faible marge pour opérer à ses restructurations prévues[21].

Le , Aleksandr Kharebin, directeur général du diffuseur, a annoncé que les préparatifs avaient un mois de retard. En cause selon lui, « la bureaucratie, une législation inadéquate et une attitude méprisante de certains officiels ». Plus concrètement l'allocation du budget par le gouvernement ukrainien a été retardée et chaque étape des préparatifs doit, comme le veut la loi ukrainienne, passer par un appel d'offres public — le thème et le slogan du Concours font par exemple l'objet d'une sélection publique —. Ces problèmes accumulés auraient pu entraîner pour l'Ukraine la perte du droit d'accueillir le Concours[22].

Cependant, le , Aleksandr Kharebin a annoncé que l'Ukraine allait quand même accueillir le Concours, malgré les faux rapports parus dans la presse ukrainienne, des progrès significatifs ayant été réalisés concernant l'organisation[23].

Le , vingt-et-un membres du comité d'organisation démissionnent, y compris les producteurs exécutifs Viktorya Romanova et Aleksandr Kharebin, la directrice commerciale Iryna Asman, le manager de l'événement Denys Bloshchenskyi et le directeur de la sécurité Aleksii Karaban. Cette démission est une conséquence indirecte de la démission de Zurab Alasania quelques mois plus tôt. En effet, après celle-ci, une personne — non-nommée —, a désigné un nouveau directeur pour le Concours qui a pris le contrôle total de sa préparation, bloquant les actions du comité d'organisation, ce qui a poussé celui-ci à la démission[24]. L'UER a par la suite insisté auprès du diffuseur sur l'importance de mettre rapidement et efficacement les éléments déjà approuvés pour le Concours et de respecter le planning établi malgré les changements de personnel[25].

Présentateurs

Photo des trois présentateurs du Concours, entourés par Ola Melzig et Christer Björkman, producteurs.
Les présentateurs, Timur Miroshnychenko, Oleksandr Skichko et Volodymyr Ostapchuk entourés par Ola Melzig (à gauche) et Christer Björkman (à droite), producteurs du spectacle.

Les présentateurs du spectacle, annoncés le , sont : Timur Miroshnychenko, qui a déjà présenté les Concours junior de 2009 et 2013 ; Oleksandr Skichko, présentateur de différentes émissions ukrainiennes telles Star Way ou Sing like a star, étant également apparu en tant que candidat dans Ukraïna maïe talant — version locale de La France a un incroyable talent — ; et Volodymyr Ostapchuk, présentant lui aussi différentes émissions sur UA:PBC, notamment le programme de divertissement Morning with Ukraine, doubleur du personnage de Hans dans la version ukrainienne de La Reine des neiges.

C'est la première fois depuis 1956 qu'aucune femme ne fait partie des présentateurs, faisant de 2017 la première année où un trio entièrement masculin présente le Concours[26].

Logotype, slogan, monument

Photo de la scène du Concours.
La scène du Concours Eurovision de la chanson 2017

Le radiodiffuseur UA:PBC a révélé le slogan et le logo le 30 janvier 2017. Le slogan de l'édition est Celebrate Diversity (en français : Célébrer la diversité), et se veut établir une continuité avec le slogan de l'édition 2016, Come Together (en français : Réunissez-vous). Le logo fait référence au namysto, un collier traditionnel porté en Ukraine, composé de quatorze perles de couleurs magenta et noire. Sur chaque perle est dessiné un motif différent, représentant l'individualité et la diversité, en référence au slogan[27].

Le est inaugurée l'Arche de la diversité, le plus grand arc-en-ciel au monde avec ses 60 mètres de diamètre. Le monument est une restauration de l'Arche de la diversité qui célébrait le 300e anniversaire du traité de Pereïaslav de 1654 et l'amitié russo-ukrainienne[28].

Emojis

Un micro bleu, un cœur jaune et un collier de perles rouge sont les trois emojis.
Les emojis, créés spécialement pour le Concours.

Le , il est annoncé que trois emojis ont été créés par une collaboration entre l'équipe du Concours et le réseau social Twitter et seront activés lors de certains événements en accompagnant certains hashtags précis. Ainsi, le premier, représentant le logo du Concours, apparaissait lors de la cérémonie d'ouverture avec le hashtag #CelebrateDiversity. Les deux autres apparaissaient lors des diffusions en direct des demi-finales et de la finale : un trophée, accompagnant les hashtags #12points et #douzepoints et le cœur stylisé du Concours, apparaissant avec les hashtags #Eurovision et #ESC2017[29].

Concours

Liste des pays participants

La liste officielle des pays participants a été dévoilée le . Elle indique la participation de quarante-trois pays. Parmi ces pays, le Portugal et la Roumanie, qui reviennent après une absence en 2016[30].

La Russie rencontre des problèmes de participation durant le mois de mars 2017 suite à l'interdiction de territoire ukrainien de sa représentante. Suite à l'échec des négociations entre l'UER et les instances concernées, le pays se retire le , ramenant ainsi le nombre de participants à quarante-deux, au lieu des quarante-trois initialement prévus.

Au total, huit pays ayant déjà participé au Concours n'ont pas participé en 2017. Un autre s'est montré intéressé par un début mais n'en a pas eu les moyens. Ces pays sont :

  • Drapeau d'Andorre Andorre – Le diffuseur RTVA a indiqué ne pas avoir l'intention de participer en 2017, et ce pour différentes raisons à propos desquelles il n'a pas donné de précisions[31]. La principauté a participé pour la dernière fois en 2009.
  • Drapeau de Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine – En raison de ses importants problèmes financiers et du manque de sponsors, le télédiffuseur BHRT a été contraint de se retirer du Concours[32]. Le pays a participé pour le dernière fois en 2016.
  • Drapeau du Liechtenstein Liechtenstein – Le 21 septembre 2016, le diffuseur 1FLTV a annoncé qu'un début au Concours ne serait pas possible pour 2017. Cependant, le diffuseur a l'intention de participer, une fois les fonds pour devenir membre de l'UER réunis[33].
  • Drapeau du Luxembourg Luxembourg – Le pays a confirmé le 22 août 2016 qu'il ne reviendrait pas pour le Concours 2017[34]. Un retour dans les années à venir est tout de même envisageable à la suite d'une pétition soumise à la chambre des députés du Luxembourg[35]. Le Luxembourg n'a pas participé au Concours depuis 1993.
  • Drapeau du Maroc Maroc – Aucune information n'a été communiquée. Seule la liste officielle indique que le pays ne participera pas[30]. La seule participation marocaine était en 1980.
  • Drapeau de Monaco Monaco – Sans indiquer ses raisons, le diffuseur monégasque TMC a indiqué le qu'il ne participerait pas au Concours[36]. Le pays n'a pas participé depuis l'Eurovision 2006.
  • Drapeau de Russie Russie – Le pays devait initialement participer et concourir à la troisième position de la seconde demi-finale. Cependant, les autorités ukrainiennes décident en mars 2017 d'interdire de territoire la représentante russe, Yulia Samoilova. Aucune issue n'ayant été trouvée, le pays annonce le 13 avril 2017 son retrait ainsi que la non-diffusion du concours[37]. La dernière participation du pays était en 2016.
  • Drapeau de Slovaquie Slovaquie – Le diffuseur RTVS a indiqué que malgré les discussions ayant eu lieu, il ne reviendrait pas au Concours 2017[38]. Le pays a participé pour la dernière fois en 2012.
  • Drapeau de Turquie Turquie – Malgré le travail effectué par des ONG pour convaincre le diffuseur[39] et des rumeurs spéculant un retour du pays, TRT a confirmé que la Turquie ne participerait pas en 2017[40]. La dernière participation du pays remonte à l'Eurovision 2012.

Tirage au sort des demi-finales

  •      Pays participant à la première demi-finale
  •      Pays votant dans la première demi-finale
  •      Pays participant à la deuxième demi-finale
  •      Pays votant dans la deuxième demi-finale

Pour répartir les pays dans les différentes demi-finales, un tirage au sort se déroule. Lors de ce même tirage au sort, les pays qualifiés d'office pour la finale — l'Ukraine, pays hôte, ainsi que les cinq principaux contributeurs financiers de l'UER : l'Allemagne, l'Espagne, la France, l'Italie et le Royaume-Uni — tirent, pour leur part, la demi-finale durant laquelle ils auront le droit de vote.

Deux requêtes, préalables au tirage, ont été cependant validées : il est annoncé le que la Suisse participera à la deuxième demi-finale, à la suite d'une demande du diffuseur SRF approuvée par le Groupe de Référence de l'UER. De même, le diffuseur allemand ARD a demandé l'autorisation de voter lors de la deuxième demi-finale, ce qui lui a été accordé.

Pour les autres pays, le tirage a lieu le et s'est fait en fonction des lots suivants[41] :

Lot 1 Lot 2 Lot 3 Lot 4 Lot 5 Lot 6

Artistes de retour

L'édition 2017 voit cinq artistes ayant déjà participé prendre part à nouveau au Concours. Parmi eux, Valentina Monetta, qui participe pour la quatrième fois. On retrouve aussi Sergey Stepanov, membre de SunStroke Project, déjà très connu pour son solo de saxophone lors du Concours 2010, solo devenu mème Internet.

Pays Artiste Année(s) précédente(s)
Drapeau d'Estonie Estonie Koit Toome 1998
Laura Põldvere 2005 (avec le groupe Suntribe)
Drapeau de Moldavie Moldavie SunStroke Project 2010
Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin Valentina Monetta 2012, 2013, 2014
Drapeau de Slovénie Slovénie Omar Naber 2005

On note aussi la présence du groupe O'G3NE, ayant auparavant représenté les Pays-Bas au Concours Eurovision de la chanson junior 2007 sous le nom de Lisa, Amy and Shelley, avec la chanson Adem in, Adem Uit[42] ; celle du chanteur israélien Imri Ziv choriste de Nadav Guedj en 2015 et de Hovi Star en 2016[43].

Répétitions

Les répétitions se sont déroulées la semaine précédant le Concours, du au . Chaque participant avait deux répétitions individuelles. La première d'une durée de 30 minutes, la seconde d'une durée de 20 minutes, se déroulant dans l'ordre de passage des demi-finales — exception faite du Big 5 et de l'Ukraine —. Deux conférences de presses par participant sont également prévues : une après chaque répétition[44]. Chose exceptionnelle, le représentant portugais, Salvador Sobral, n'a pas pu participer aux premières répétitions : en raisons de ses problèmes de santé, il n'est arrivé à Kiev que le , soit deux jours avant la première demi-finale. Il a été remplacé par sa sœur Luísa Sobral[45].

Les répétitions générales étaient au nombre de trois par show : deux la veille et une le jour-même. La deuxième répétition générale, qui a lieu la veille du show à la même heure, est la répétition durant laquelle les jurys nationaux enregistrent leurs votes. Elle est donc d'une grande importance pour les participants[44].

Première demi-finale

Cette demi-finale a lieu le mardi 9 mai 2017. L'Espagne, l'Italie et le Royaume-Uni votent et interprètent leur chanson lors de cette demi-finale. Les dix pays qualifiés de cette demi-finale sont : la Suède, l'Australie, la Belgique, l'Azerbaïdjan, le Portugal, la Grèce, la Pologne, la Moldavie, Chypre et l'Arménie. Cette demi-finale marque la première qualification du Portugal après sept ans et une dernière finale en 2010. La Moldavie reprend le chemin de la finale après avoir échoué à trois reprises, sa dernière participation en finale étant en 2013.

  •      Qualifiés
  •      Dernier
Résultats de la première demi-finale[46]
Ordre Pays Langue Artiste Chanson Traduction Place Points
01 Drapeau de Suède Suède Anglais Robin Bengtsson I Can't Go On Je ne peux pas continuer 3 227
02 Drapeau de Géorgie Géorgie Anglais Tamara Gatchetchiladze Keep the Faith Gardez la foi 11 99
03 Drapeau d'Australie Australie Anglais Isaiah Don't Come Easy Ne vient pas facilement 6 160
04 Drapeau d'Albanie Albanie Anglais Lindita World Monde 14 76
05 Drapeau de Belgique Belgique Anglais Blanche City Lights Lumières de la ville 4 165
06 Drapeau du Monténégro Monténégro Anglais Slavko Kalezić Space Espace 16 56
07 Drapeau de Finlande Finlande Anglais Norma John Blackbird Merle 12 92
08 Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan Anglais Dihaj Skeletons Squelettes 8 150
09 Drapeau du Portugal Portugal Portugais Salvador Sobral Amar pelos dois Aimer pour deux 1 370
10 Drapeau de Grèce Grèce Anglais Demy This Is Love C'est l'amour 10 115
11 Drapeau de Pologne Pologne Anglais Kasia Moś Flashlight Lampe torche 9 119
12 Drapeau de Moldavie Moldavie Anglais SunStroke Project Hey Mamma! Hé maman ! 2 291
13 Drapeau d'Islande Islande Anglais Svala Paper Papier 15 60
14 Drapeau de République tchèque République tchèque Anglais Martina Bárta My Turn Mon tour 13 83
15 Drapeau de Chypre Chypre Anglais Hovig Gravity Gravité 5 164
16 Drapeau d'Arménie Arménie Anglais Artsvik Fly with Me Vole avec moi 7 152
17 Drapeau de Slovénie Slovénie Anglais Omar Naber On My Way En route 17 36
18 Drapeau de Lettonie Lettonie Anglais Triana Park Line Ligne 18 21

Deuxième demi-finale

Cette demi-finale a lieu le jeudi 11 mai 2017. L'Allemagne, la France et l'Ukraine votent et interprètent leur chanson lors de cette demi-finale. Cette demi-finale marque la première apparition de la langue biélorusse dans une chanson du Concours. Les dix pays qualifiés de cette demi-finale sont : l'Autriche, la Roumanie, les Pays-Bas, la Hongrie, le Danemark, la Croatie, la Norvège, la Biélorussie, la Bulgarie et Israël. Cette demi-finale marque les premières qualifications danoise et biélorusse depuis 2014. La Serbie, pour sa part, manque la finale pour la première fois depuis 2013. C'est également la première fois depuis 2014 qu'aucun pays balte ne se qualifie.

  •      Qualifiés
  •      Dernier
Résultats de la deuxième demi-finale[47]
Ordre Pays Langue Artiste Chanson Traduction Place Points
01 Drapeau de Serbie Serbie Anglais Tijana Bogićević In Too Deep Dans de mauvais draps 11 98
02 Drapeau d'Autriche Autriche Anglais Nathan Trent Running on Air Aux anges[N 3] 7 147
03 Drapeau de Macédoine Macédoine Anglais Jana Burčeska Dance Alone Danser seule 15 69
04 Drapeau de Malte Malte Anglais Claudia Faniello Breathlessly À bout de souffle 16 55
05 Drapeau de Roumanie Roumanie Anglais Ilinca et Alex Florea Yodel It! Yodle-le ! 6 174
06 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Anglais O'G3NE Lights and Shadows Lumières et ombres 4 200
07 Drapeau de Hongrie Hongrie Hongrois[N 4] Joci Pápai Origo Origines 2 231
08 Drapeau du Danemark Danemark Anglais Anja Nissen Where I Am Où je suis 10 101
09 Drapeau d'Irlande Irlande Anglais Brendan Murray Dying to Try Je meurs d'envie d'essayer 13 86
10 Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin Anglais Valentina Monetta et Jimmie Wilson Spirit of the Night Esprit de la nuit 18 1
11 Drapeau de Croatie Croatie Anglais, italien Jacques Houdek My Friend Mon ami(e) 8 141
12 Drapeau de Norvège Norvège Anglais JOWST feat. Aleksander Walmann Grab the Moment Saisir le moment 5 189
13 Drapeau de Suisse Suisse Anglais Timebelle Apollo Apollon 12 97
14 Drapeau de Biélorussie Biélorussie Biélorusse NAVI Historyja majho žyccia
(Гісторыя майго жыцця)
L'histoire de ma vie 9 110
15 Drapeau de Bulgarie Bulgarie Anglais Kristian Kostov Beautiful Mess Beau désordre 1 403
16 Drapeau de Lituanie Lituanie Anglais Fusedmarc Rain of Revolution Pluie de révolution 17 42
17 Drapeau d'Estonie Estonie Anglais Koit Toome et Laura Verona Vérone 14 85
18 Drapeau d'Israël Israël Anglais Imri I Feel Alive Je me sens vivant 3 207

Finale

La finale a eu lieu le samedi 13 mai 2017. Cette édition du concours voit toutes les chansons interprétées totalement ou en partie dans une autre langue que l'anglais se qualifier pour la finale pour la première fois depuis l'instauration des demi-finales.

Le pays hôte, l'Ukraine, a tiré au sort le numéro 22 dans l'ordre de passage pour la finale lors du Meeting des Délégations le [48]. Les pays du Big 5 ont, après leur seconde répétition, procédé à un tirage au sort déterminant dans quelle partie de la finale ils concourraient[49]. Enfin, pour les vingt qualifiés, une conférence de presse était organisée à la suite de chaque demi-finale durant laquelle un tirage au sort similaire a ensuite eu lieu[50],[51], permettant aux producteurs du Concours de diffuser l'ordre de passage pendant la nuit suivant la deuxième demi-finale[52].

Le président ukrainien, Petro Porochenko avait initialement prévu d'être présent lors de la finale du Concours, ayant même invité des combattants et des invalides à y assister. Cependant, des bombardements dans la ville d'Avdiïvka faisant quatre morts dans l'Est du pays ont eu lieu le jour même de la finale. Porochenko a alors pris la décision de se rendre sur place et de ne pas assister au Concours, malgré l'importance de l'événement pour l'Ukraine[53],[54].

Entracte

Durant la période allouée aux téléspectateurs pour voter, 3 actes ont participé à l'intermède : Ruslana, gagnante de l'Eurovision 2004, a chanté son nouveau single It's Magical ; une composition fut ensuite proposée par Onuka & Naofi ; enfin Jamala, gagnante de l'édition précédente, a présenté son nouveau titre I believe in U[55].

Vote

Lors de la distribution des votes des jurys, le Portugal a pris la tête dès le premier vote et l'a conservée jusqu'à la fin. Pour les autres places, c'est après un léger flottement initial que la Bulgarie prend la seconde place. La troisième place est initialement disputée entre la Moldavie, la Belgique puis l'Italie — qui la conserve durant quasiment la moitié de la procédure — avant d'échoir à la Suède[56].

Le télévote, pour sa part, a grandement modifié le classement, mais les deux premières places étant les mêmes que celles des jurys, cela n'a pas eu d'influence sur le classement du vainqueur.

Les deux classements montrent de grandes différences de préférence entre le télévote et les jurys. Les plus grands écart étant ceux de l'Australie, arrivée 4e au classement des jurys, le télévote la classe en 25e position, soit un écart de 21 places ; de l'Autriche, 11e au classement des jurys mais 26e et dernière au télévote, soit 15 places de différence ; ainsi que les Pays-Bas, arrivés 5e des jurys mais seulement 19e au télévote, soit 14 places d'écart.

Résultats

Photo de Salvador Sobral, vainqueur du Concours.
Salvador Sobral, vainqueur du Concours Eurovision de la chanson 2017.

Cette édition est remportée par la chanson Amar pelos dois, interprétée par le chanteur portugais Salvador Sobral avec 758 points. C'est la première victoire portugaise au Concours, qui met fin, à la quarante-neuvième participation du pays, à une attente de 53 ans, la première participation du pays remontant à 1964. Le pays bat ainsi le record de temps écoulé entre une première participation et une première victoire, auparavant détenu par la Finlande. C'est la première victoire d'une chanson en portugais et la première fois depuis 2007 qu'une chanson chantée intégralement dans une autre langue que l'anglais remporte le Concours. Cette victoire marque un nouveau record de points, battant celui de Jamala en 2016.

Le podium est complété par la Bulgarie avec 615 points, et la Moldavie avec 374 points. Ces deux pays réalisent ainsi leur meilleur placement. Viennent ensuite la Belgique, qui se place en 4e position avec 363 points, et la Suède, en 5e position avec 344 points. Le Top 10 est complété par l'Italie, la Roumanie, la Hongrie, l'Australie et la Norvège.

Une fois encore, seul un pays du Big Five atteint le Top 10. Il s'agit cette année de l'Italie arrivée 6e. La France se classe en 12e place et le Royaume-Uni en 15e place. Quant aux autres qualifiés automatiques pour la finale, tous arrivent en fin de classement : le pays hôte, l'Ukraine se place 24e, un score historiquement bas pour le pays, l'Allemagne est 25e et à la dernière place échoit à l'Espagne, avec seulement 5 points.

  •      Premier
  •      Deuxième
  •      Troisième
  •      Dernier
Résultats de la finale[57]
Ordre Pays Langue Artiste Chanson Traduction Place Points
01 Drapeau d'Israël Israël Anglais Imri I Feel Alive Je me sens vivant 23 39
02 Drapeau de Pologne Pologne Anglais Kasia Moś Flashlight Lampe torche 22 64
03 Drapeau de Biélorussie Biélorussie Biélorusse NAVI Historyja majho žyccia
(Гісторыя майго жыцця)
Histoire de ma vie 17 83
04 Drapeau d'Autriche Autriche Anglais Nathan Trent Running on Air Aux anges[N 3] 16 93
05 Drapeau d'Arménie Arménie Anglais Artsvik Fly with Me Vole avec moi 18 79
06 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Anglais O'G3NE Lights and Shadows Lumières et ombres 11 150
07 Drapeau de Moldavie Moldavie Anglais SunStroke Project Hey Mamma! Hé maman 3 374
08 Drapeau de Hongrie Hongrie Hongrois[N 4] Joci Pápai Origo Origines 8 200
09 Drapeau d'Italie Italie Italien[N 5] Francesco Gabbani Occidentali's Karma Karma des Occidentaux 6 334
10 Drapeau du Danemark Danemark Anglais Anja Nissen Where I Am Où je suis 20 77
11 Drapeau du Portugal Portugal Portugais Salvador Sobral Amar pelos dois Aimer pour deux 1 758
12 Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan Anglais Dihaj Skeletons Squelettes 14 120
13 Drapeau de Croatie Croatie Anglais, italien Jacques Houdek My Friend Mon ami(e) 13 128
14 Drapeau d'Australie Australie Anglais Isaiah Don't Come Easy Ne vient pas facilement 9 173
15 Drapeau de Grèce Grèce Anglais Demy This Is Love C'est de l'amour 19 77
16 Drapeau d'Espagne Espagne Espagnol, anglais Manel Navarro Do It for Your Lover Fais-le pour ton amant 26 5
17 Drapeau de Norvège Norvège Anglais JOWST feat. Aleksander Walmann Grab the Moment Saisir le moment 10 158
18 Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni Anglais Lucie Jones Never Give Up On You Ne jamais renoncer à toi 15 111
19 Drapeau de Chypre Chypre Anglais Hovig Gravity Gravité 21 68
20 Drapeau de Roumanie Roumanie Anglais Ilinca et Alex Florea Yodel It! Yodle-le ! 7 282
21 Drapeau d'Allemagne Allemagne Anglais Levina Perfect Life Vie parfaite 25 6
22 Drapeau d'Ukraine Ukraine (hôte) Anglais O.Torvald Time Temps 24 36
23 Drapeau de Belgique Belgique Anglais Blanche City Lights Lumières de la ville 4 363
24 Drapeau de Suède Suède Anglais Robin Bengtsson I Can't Go On Je ne peux pas continuer 5 344
25 Drapeau de Bulgarie Bulgarie Anglais Kristian Kostov Beautiful Mess Beau désordre 2 615
26 Drapeau de France France Français, anglais Alma Requiem - 12 135

Conférence de presse du gagnant

Une conférence de presse a eu lieu après la finale. Salvador Sobral s'est exprimé sur sa victoire, la première du Portugal, sur sa chanson et sa vision de l'avenir du Concours. Marquant la clôture du Concours, la conférence s'est terminée lorsque Jon Ola Sand, superviseur exécutif du Concours, a remis à la délégation portugaise un premier cahier des charges pour l'accueil de l'édition suivante[58].

Tableaux des votes

Première demi-finale

  •      Dix premiers par les jurys
  •      Dix premiers par le télévote
  •      Pays qualifiés
  •      Dernier
Première

demi-finale

Jurys Télévote Total
Place Points Place Points Place Points
Drapeau de Suède Suède 3e 124 4e 103 3e 227
Drapeau de Géorgie Géorgie 8e 62 13e 37 11e 99
Drapeau d'Australie Australie 2e 139 15e 21 6e 160
Drapeau d'Albanie Albanie 14e 38 12e 38 14e 76
Drapeau de Belgique Belgique 13e 40 3e 125 4e 165
Drapeau du Monténégro Monténégro 16e 17 11e 39 16e 56
Drapeau de Finlande Finlande 12e 41 10e 51 12e 92
Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan 5e 87 8e 63 8e 150
Drapeau du Portugal Portugal 1re 173 1re 197 1re 370
Drapeau de Grèce Grèce 9e 61 9e 54 10e 115
Drapeau de Pologne Pologne 11e 50 6e 69 9e 119
Drapeau de Moldavie Moldavie 4e 111 2e 180 2e 291
Drapeau d'Islande Islande 15e 29 14e 31 15e 60
Drapeau de République tchèque République tchèque 7e 81 18e 2 13e 83
Drapeau de Chypre Chypre 10e 61 5e 103 5e 164
Drapeau d'Arménie Arménie 6e 87 7e 65 7e 152
Drapeau de Slovénie Slovénie 17e 16 16e 20 17e 36
Drapeau de Lettonie Lettonie 18e 1 17e 20 18e 21
Le tableau suit l'ordre de passage des pays participants.

Deuxième demi-finale

  •      Dix premiers par les jurys
  •      Dix premiers par le télévote
  •      Pays qualifiés
  •      Dernier
Deuxième

demi-finale

Jurys Télévote Total
Place Points Place Points Place Points
Drapeau de Serbie Serbie 10e 53 11e 45 11e 98
Drapeau d'Autriche Autriche 4e 115 14e 32 7e 147
Drapeau de Macédoine Macédoine 14e 29 13e 40 15e 69
Drapeau de Malte Malte 8e 55 18e 0 16e 55
Drapeau de Roumanie Roumanie 15e 26 3e 148 6e 174
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 2e 149 9e 51 4e 200
Drapeau de Hongrie Hongrie 7e 66 2e 165 2e 231
Drapeau du Danemark Danemark 5e 96 16e 5 10e 101
Drapeau d'Irlande Irlande 12e 45 12e 41 13e 86
Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin 18e 0 17e 1 18e 1
Drapeau de Croatie Croatie 13e 37 5e 104 8e 141
Drapeau de Norvège Norvège 3e 137 8e 52 5e 189
Drapeau de Suisse Suisse 11e 48 10e 49 12e 97
Drapeau de Biélorussie Biélorussie 9e 55 7e 55 9e 110
Drapeau de Bulgarie Bulgarie 1er 199 1er 204 1er 403
Drapeau de Lituanie Lituanie 16e 17 15e 25 17e 42
Drapeau d'Estonie Estonie 17e 16 6e 69 14e 85
Drapeau d'Israël Israël 6e 75 4e 132 3e 207
Le tableau suit l'ordre de passage des pays participants.

Finale

  •      Premier
  •      Deuxième
  •      Troisième
  •      Dernier
Eurovision Song Contest logo 2015.svg Jurys Télévote Total
Place Points Place Points Place Points
Drapeau d'Israël Israël 21e 34 22e 5 23e 39
Drapeau de Pologne Pologne 23e 23 12e 41 22e 64
Drapeau de Biélorussie Biélorussie 16e 50 13e 33 17e 83
Drapeau d'Autriche Autriche 11e 93 26e 0 16e 93
Drapeau d'Arménie Arménie 14e 58 18e 21 18e 79
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 5e 135 19e 15 11e 150
Drapeau de Moldavie Moldavie 8e 110 3e 264 3e 374
Drapeau de Hongrie Hongrie 17e 48 7e 152 8e 200
Drapeau d'Italie Italie 7e 126 6e 208 6e 334
Drapeau du Danemark Danemark 13e 69 21e 8 20e 77
Drapeau du Portugal Portugal 1re 382 1re 376 1re 758
Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan 12e 78 11e 42 14e 120
Drapeau de Croatie Croatie 22e 25 9e 103 13e 128
Drapeau d'Australie Australie 4e 171 25e 2 9e 173
Drapeau de Grèce Grèce 18e 48 16e 29 19e 77
Drapeau d'Espagne Espagne 26e 0 23e 5 26e 5
Drapeau de Norvège Norvège 6e 129 15e 29 10e 158
Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni 10e 99 20e 12 15e 111
Drapeau de Chypre Chypre 20e 36 14e 32 21e 68
Drapeau de Roumanie Roumanie 15e 58 5e 224 7e 282
Drapeau d'Allemagne Allemagne 25e 3 24e 3 25e 6
Drapeau d'Ukraine Ukraine (hôte) 24e 12 17e 24 24e 36
Drapeau de Belgique Belgique 9e 108 4e 255 4e 363
Drapeau de Suède Suède 3e 218 8e 126 5e 344
Drapeau de Bulgarie Bulgarie 2e 278 2e 337 2e 615
Drapeau de France France 19e 45 10e 90 12e 135
Le tableau suit l'ordre de passage des pays participants.

Allocation des « douze points »

Les tableaux ci-dessous résument l'attribution des 12 points lors de chacune des trois soirées, à la fois par les jurys et par le télévote.

Première demi-finale

Jurys
Nombre Récipiendaire Votant(s)
7 Drapeau du Portugal Portugal Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan, Drapeau d'Espagne Espagne, Drapeau de Géorgie Géorgie, Drapeau d'Islande Islande, Drapeau de Lettonie Lettonie, Drapeau de Moldavie Moldavie, Drapeau de Pologne Pologne
3 Drapeau d'Australie Australie Drapeau de République tchèque République tchèque, Drapeau de Slovénie Slovénie, Drapeau de Suède Suède
2 Drapeau de Grèce Grèce Drapeau de Chypre Chypre, Drapeau du Monténégro Monténégro
Drapeau de Moldavie Moldavie Drapeau d'Albanie Albanie, Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni
Drapeau de Suède Suède Drapeau de Belgique Belgique, Drapeau de Finlande Finlande
1 Drapeau d'Arménie Arménie Drapeau de Grèce Grèce
Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan Drapeau d'Italie Italie
Drapeau de Chypre Chypre Drapeau d'Arménie Arménie
Drapeau de Pologne Pologne Drapeau d'Australie Australie
Drapeau de République tchèque République tchèque Drapeau du Portugal Portugal
Télévote
Nombre Récipiendaire Votant(s)
9 Drapeau du Portugal Portugal Drapeau d'Albanie Albanie, Drapeau de Belgique Belgique, Drapeau d'Espagne Espagne, Drapeau de Finlande Finlande, Drapeau d'Islande Islande, Drapeau de Lettonie Lettonie, Drapeau de Pologne Pologne, Drapeau de Slovénie Slovénie, Drapeau de Suède Suède
3 Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan Drapeau de Géorgie Géorgie, Drapeau de Moldavie Moldavie, Drapeau de République tchèque République tchèque
Drapeau de Moldavie Moldavie Drapeau d'Australie Australie, Drapeau d'Italie Italie, Drapeau du Portugal Portugal
2 Drapeau de Chypre Chypre Drapeau d'Arménie Arménie, Drapeau de Grèce Grèce
1 Drapeau d'Albanie Albanie Drapeau du Monténégro Monténégro
Drapeau de Géorgie Géorgie Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan
Drapeau de Grèce Grèce Drapeau de Chypre Chypre
Drapeau de Pologne Pologne Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni

Deuxième demi-finale

Jurys
Nombre Récipiendaire Votant(s)
10 Drapeau de Bulgarie Bulgarie Drapeau d'Autriche Autriche, Drapeau de Biélorussie Biélorussie, Drapeau d'Estonie Estonie, Drapeau de Hongrie Hongrie, Drapeau d'Irlande Irlande, Drapeau de Macédoine Macédoine, Drapeau de Malte Malte, Drapeau de Norvège Norvège, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas, Drapeau de Suisse Suisse
3 Drapeau de Norvège Norvège Drapeau d'Allemagne Allemagne, Drapeau du Danemark Danemark, Drapeau de Lituanie Lituanie
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Drapeau de Croatie Croatie, Drapeau de Roumanie Roumanie, Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin
2 Drapeau de Hongrie Hongrie Drapeau d'Israël Israël, Drapeau de Serbie Serbie
1 Drapeau d'Autriche Autriche Drapeau de Bulgarie Bulgarie
Drapeau de Biélorussie Biélorussie Drapeau d'Ukraine Ukraine
Drapeau d'Israël Israël Drapeau de France France
Télévote
Nombre Récipiendaire Votant(s)
9 Drapeau de Bulgarie Bulgarie Drapeau d'Allemagne Allemagne, Drapeau de Biélorussie Biélorussie, Drapeau du Danemark Danemark, Drapeau de Hongrie Hongrie, Drapeau d'Israël Israël, Drapeau de Malte Malte, Drapeau de Norvège Norvège, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas, Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin
4 Drapeau de Hongrie Hongrie Drapeau d'Autriche Autriche, Drapeau de Croatie Croatie, Drapeau de Roumanie Roumanie, Drapeau de Serbie Serbie
2 Drapeau de Roumanie Roumanie Drapeau de France France, Drapeau d'Estonie Estonie
Drapeau de Serbie Serbie Drapeau de Macédoine Macédoine, Drapeau de Suisse Suisse
1 Drapeau de Biélorussie Biélorussie Drapeau d'Ukraine Ukraine
Drapeau d'Estonie Estonie Drapeau de Lituanie Lituanie
Drapeau de Lituanie Lituanie Drapeau d'Irlande Irlande
Drapeau de Macédoine Macédoine Drapeau de Bulgarie Bulgarie

Finale

Jurys
Nombre Récipiendaire Votant(s)
18 Drapeau du Portugal Portugal Drapeau d'Arménie Arménie, Drapeau d'Espagne Espagne, Drapeau de France France, Drapeau de Géorgie Géorgie, Drapeau de Hongrie Hongrie, Drapeau d'Islande Islande, Drapeau d'Israël Israël, Drapeau de Lettonie Lettonie, Drapeau de Lituanie Lituanie, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas, Drapeau de Pologne Pologne, Drapeau de République tchèque République tchèque, Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni, Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin, Drapeau de Serbie Serbie, Drapeau de Slovénie Slovénie, Drapeau de Suède Suède, Drapeau de Suisse Suisse
4 Drapeau de Bulgarie Bulgarie Drapeau de Biélorussie Biélorussie, Drapeau d'Estonie Estonie, Drapeau de Macédoine Macédoine, Drapeau de Norvège Norvège
3 Drapeau de Suède Suède Drapeau de Belgique Belgique, Drapeau du Danemark Danemark, Drapeau de Finlande Finlande
2 Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan Drapeau d'Italie Italie, Drapeau du Portugal Portugal
Drapeau de Biélorussie Biélorussie Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan, Drapeau d'Ukraine Ukraine
Drapeau de Grèce Grèce Drapeau de Chypre Chypre, Drapeau du Monténégro Monténégro
Drapeau d'Italie Italie Drapeau d'Albanie Albanie, Drapeau de Malte Malte
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Drapeau d'Autriche Autriche, Drapeau de Roumanie Roumanie
1 Drapeau d'Autriche Autriche Drapeau de Bulgarie Bulgarie
Drapeau de Belgique Belgique Drapeau d'Irlande Irlande
Drapeau de Chypre Chypre Drapeau de Grèce Grèce
Drapeau de Hongrie Hongrie Drapeau de Croatie Croatie
Drapeau de Norvège Norvège Drapeau d'Allemagne Allemagne
Drapeau de Roumanie Roumanie Drapeau de Moldavie Moldavie
Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni Drapeau d'Australie Australie
Télévote
Nombre Récipiendaire Votant(s)
12 Drapeau du Portugal Portugal Drapeau d'Allemagne Allemagne, Drapeau d'Autriche Autriche, Drapeau de Belgique Belgique, Drapeau d'Espagne Espagne, Drapeau de Finlande Finlande, Drapeau de France France, Drapeau d'Islande Islande, Drapeau d'Israël Israël ,Drapeau de Lituanie Lituanie Drapeau de Norvège Norvège, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas, Drapeau de Suisse Suisse
7 Drapeau de Bulgarie Bulgarie Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan, Drapeau de Biélorussie Biélorussie, Drapeau de Hongrie Hongrie, Drapeau de Macédoine Macédoine, Drapeau de République tchèque République tchèque, Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni, Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin
5 Drapeau de Moldavie Moldavie Drapeau d'Australie Australie, Drapeau d'Italie Italie, Drapeau du Portugal Portugal, Drapeau de Roumanie Roumanie, Drapeau d'Ukraine Ukraine
4 Drapeau de Belgique Belgique Drapeau d'Estonie Estonie, Drapeau de Lettonie Lettonie, Drapeau de Pologne Pologne, Drapeau de Suède Suède
2 Drapeau de Chypre Chypre Drapeau d'Arménie Arménie, Drapeau de Grèce Grèce
Drapeau de Croatie Croatie Drapeau du Monténégro Monténégro, Drapeau de Slovénie Slovénie
Drapeau de Hongrie Hongrie Drapeau de Croatie Croatie, Drapeau de Serbie Serbie
Drapeau d'Italie Italie Drapeau d'Albanie Albanie, Drapeau de Malte Malte
Drapeau de Roumanie Roumanie Drapeau d'Irlande Irlande, Drapeau de Moldavie Moldavie
1 Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan Drapeau de Géorgie Géorgie
Drapeau de France France Drapeau de Bulgarie Bulgarie
Drapeau de Grèce Grèce Drapeau de Chypre Chypre
Drapeau de Suède Suède Drapeau du Danemark Danemark

Incidents et controverses

Doute sur la contribution française

France 2 annonce le que le pays sera représenté avec le titre Requiem, par la chanteuse Alma[62]. Cependant, vers le , il est découvert que la chanteuse avait déjà enregistré et interprété ce titre avant le , la date limite fixée par l'UER, enfreignant potentiellement les règles du Concours. Une vidéo de la chanteuse interprétant ce titre est également découverte, mise en ligne en janvier 2015[63]. Alors que France 2 déclare être conforme aux règles du Concours, aucune décision n'est faite concernant une potentielle disqualification[63]. Il a été annoncé le qu'Alma et son équipe de production travaillaient sur une version en français et en anglais de Requiem évitant ainsi la disqualification du pays du Concours[64].

Controverse sur la participation russe

Le gouvernement ukrainien interdit à tout artiste russe soutenant l'annexion de la Crimée par la Russie lors de la crise de Crimée en 2014 l'entrée sur le territoire du pays, créant ainsi une liste d'artistes qui ne seraient pas autorisés à entrer en Ukraine. Selon le député Vyacheslav Kyrylenko, il n'était pas prévu que l'Ukraine lève cette interdiction[65]. L'UER maintient un dialogue avec les autorités du pays ainsi que le télédiffuseur afin de pouvoir assurer l'entrée de chaque artiste et délégation sur le territoire.

Le , le lendemain de l'annonce faite par le diffuseur russe VGTRK que Yulia Samoilova représenterait la Russie au Concours, un communiqué annonce que les autorités ukrainiennes enquêtent sur le cas de la chanteuse, en raison d'un concert donné en Crimée en 2015[66]. Étant entrée directement depuis la Russie alors que les lois indiquent que seul l'accès via le territoire ukrainien est autorisé, la sanction étant l'interdiction d'entrer sur le territoire pour plusieurs années. Le choix de Yulia Samoilova est vu, par les autorités ukrainiennes, comme un choix délibérément politique voulant instiguer une polémique et comme une provocation, ce que les Russes nient[67].

C'est le que le Service de sécurité d'Ukraine (SBU) annonce que Yulia Samoilova est interdite d'entrée en Ukraine pour une durée de trois ans en raison de son voyage illégal en Crimée. L'UER, restée jusqu'alors en retrait, annonce qu'elle continuerait d'assurer que tous les participants puissent interpréter leurs chansons, ainsi que la déception causée par cette décision qui va « à l'encontre de l'esprit du Concours et de la notion d'inclusion au cœur de ses valeurs »[68]. Frants Klintsevich, député russe, appelle alors à boycotter le Concours si les organisateurs ne déclarent pas cette décision inacceptable ; organisateurs qu'il accuse également d'être « totalement politisés et biaisés »[69].

Le , l'UER propose que la participante russe participe au Concours en interprétant sa chanson via une liaison satellite, solution que le diffuseur russe rejette, car allant à l'encontre des règles du Concours, obligeant de se produire en direct sur scène[70]. Deux jours plus tard, le 25 mars 2017, l'UER propose aux autorités ukrainiennes de repousser le bannissement de la candidate russe après le Concours.

Le 29 mars 2017, la directrice générale de l'UER Ingrid Deltenre qualifie le bannissement de Yulia d' « absolument inacceptable », allant même à menacer l'Ukraine, pays hôte, d'exclusion de la compétition, via une lettre adressée au Premier ministre ukrainien, Volodymyr Hroïsman[71].

Le , le diffuseur ukrainien répond à ces propos, soulignant que l'Ukraine a toujours respecté la législation des pays hôtes des Concours précédents, et exprimant également son regret que le Concours soit manipulé à des fins politiques. Selon le diffuseur ukrainien, l'UER tente d'interférer dans les lois du pays en faveur de la candidate russe. Le diffuseur considère également la menace d'Ingrid Deltenre comme étant contraire aux valeurs du Concours. Enfin, UA:PBC demande à l'UER de ne pas intervenir et de respecter la souveraineté de l'État ukrainien[72],[73]. Le président ukrainien, Petro Porochenko, considère le choix de le chanteuse russe comme une provocation délibérée[74]. Entre-temps, la participante russe a commencé le tournage de sa carte postale pour le Concours, malgré l'incertitude planant encore sur sa participation[75].

Finalement, le 13 avril 2017, juste un mois avant la finale, le pays se retire, faute d'un accord entre l'UER et le diffuseur hôte, UA:PBC[76].

Remplacement d'un juré norvégien

Un des membres du jury norvégien, Per Sundnes, fait quelques commentaires lors d'une émission locale le 17 avril 2017 à l'encontre du représentant irlandais, Brendan Murray. Il déclare que « cela fait longtemps qu'ils ne se sont plus réveillés, et je ne pense pas qu'ils le feront encore[77]. Ils continuent d'essayer la même formule année après année ». Ces commentaires n'ont pas été bien accueillis par la délégation irlandaise, qui les signale par la suite à l'UER[78].

Le journal Irish Independent rapporte le 8 mai 2017 que le membre du jury norvégien a été remplacé, en raison du viol des règles du jury. Le chef de la délégation irlandaise, Michael Kealy, salue la décision de l'UER, déclarant qu'il est « content que l'UER a réagi en temps et en heure par rapport à cette situation et que tous les jurés sont impartiaux. L'équité se matérialise par le fait que chaque chanson, participant à l'Eurovision doit être jugée sur le mérite, le soir du concours ». Per Sundnes a donc été remplacé par Erland Bakke[79].

Le membre remplacé déclare dans une interview le 9 mai 2017, qu'il « n'est pas au courant de tout ça. Ce n'était pas réellement étonnant. La même chose s'est produite l'année dernière avec le jury suédois »[80].

La chaîne norvégienne, NRK, admet qu'ils ont eu tort de laisser Per Sundnes être membre du jury norvégien. Toutefois, lorsqu'ils ont été mis au courant par l'UER que ces commentaires sont allés à l'encontre des règles du concours, la situation a été rectifiée rapidement[81].

Incident technique

La performance estonienne du duo Koit Toome et Laura lors de la seconde demi-finale a été marquée par un problème de micro. En effet, le micro de Laura Põldvere n'a pas fonctionné immédiatement au début de la chanson Verona. La chanteuse est donc restée inaudible pendant environ deux secondes. La délégation estonienne a envisagé de demander une seconde performance, en raison de cette erreur, mais a finalement décidé de ne pas le faire[82].

Message politique de Salvador Sobral

Photo de Salvador Sobral portant son pull-over S.O.S Refugees lors de la conférence de presse suivant la première demi-finale.
Salvador Sobral et sa sœur Luísa Sobral à la conférence de presse des gagnants de la 1re demi-finale

Le représentant portugais Salvador Sobral a attiré l'attention sur la crise migratoire en Europe en apparaissant à la conférence de presse des gagnants de la 1re demi-finale vêtu d'un pull-over portant l'inscription S.O.S. Refugees (« S.O.S Réfugiés »)[83]. Il a confié : « Si je suis ici visible par les Européens, la moindre des choses que je puisse faire est d'apporter un message humanitaire », ajoutant « Des gens viennent en Europe dans des bateaux en plastique et on leur demande de montrer leur certificat de naissance pour entrer dans un pays. Ces personnes ne sont pas des immigrants, ce sont des réfugiés fuyant la mort. Ne vous méprenez pas. Il y a tellement de choses bureaucratiques qui se passent dans les camps de réfugiés en Grèce, Turquie et en Italie et nous devrions aider à créer des chemins légaux et sûrs de ces pays à leurs pays d'émigration », lui valant une salve d'applaudissements[84]. Plus tard, L'UER lui ordonne de ne pas porter son pull-over durant le reste du Concours[85], expliquant que le vêtement était utilisé comme « message politique », enfreignant les règles du Concours[85]. Cependant, Salvador a précisé dans la conférence de presse du gagnant que ce n'était pas un message politique, mais humanitaire[58].

Incident lors de la prestation de Jamala

La prestation de Jamala, gagnante de l'Eurovision 2016, durant l'entracte a été perturbée par l'intrusion, sur la plateforme où se tenait la chanteuse, d'un homme qui a affiché sa nudité. Celui-ci a été expulsé après ce geste par les services de sécurité[86]. L'artiste ne s'est cependant pas laissée perturber et a continué l'interprétation de sa chanson I believe in U comme si de rien n'était. L'homme a ensuite été identifié comme étant Vitalii Sediuk, un Ukrainien déjà connu pour de nombreux actes similaires[87].

Amende envers l'Ukraine

L'UER a annoncé le leur décision de sanctionner le télé-diffuseur ukrainien en raison de plusieurs retards et manquements dans l'organisation de cette édition. À cela s'ajoute le manque de coopération de la chaîne vis-à-vis de l'interprète russe, Yulia Samoilova[88].

Cette déclaration rapporte qu'« en raison de ces évènements, l'engouement n'a pas été au rendez-vous pendant le Concours, et sa réputation a été entachée par cet incident. Donc, le comité d'organisation a suggéré que la chaîne reçoive une amende considérable, en accord avec les règles de la compétition »[89]. Le diffuseur ukrainien a ensuite annoncé sa volonté de faire appel de cette décision, dévoilant par la même occasion le montant de ladite amende, s'élevant à 200 000 [90].

Retransmission du Concours

Le Concours a été diffusé dans quarante-sept pays : les quarante-deux participants ainsi que cinq supplémentaires non-participants. Il a également été diffusé en direct sur la plateforme YouTube[91].

Dans les pays participants

  •      Participe et vote lors de l'événement
  •      Vote lors de l'événement
Pays Première demi-finale Seconde demi-finale Finale Porte-parole[92]
Chaîne Commentateur(s) Chaîne Commentateur(s) Chaîne Commentateur(s)
Drapeau de l'Albanie Albanie RTSH Andri Xhahu RTSH Andri Xhahu RTSH Andri Xhahu Andri Xhahu
Drapeau de l'Allemagne Allemagne[93] One Peter Urban One, NDR Fernsehen Peter Urban Das Erste, One Peter Urban Barbara Schöneberger
Drapeau de l'Arménie Arménie[94] Arménie 1 Avet Barseghian et Gohar Gasparian Arménie 1 Avet Barseghian et Gohar Gasparian Arménie 1 Avet Barseghian et Gohar Gasparian Iveta Moukoutchian
Drapeau de l'Australie Australie[95] SBS Myf Warhurst et Joel Creasey SBS Myf Warhurst et Joel Creasey SBS Myf Warhurst et Joel Creasey Lee Lin Chin
Drapeau de l'Autriche Autriche[96] ORF eins Andi Knoll ORF eins Andi Knoll ORF eins Andi Knoll Kristina Inhof
Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan İTV Azər Süleymanlı İTV Azər Süleymanlı İTV Azər Süleymanlı Tural Asadov
Drapeau de la Belgique Belgique[97],[98] Drapeau de la Wallonie La Une Maureen Louys et Jean-Louis Lahaye Drapeau de la Wallonie La Une Maureen Louys et Jean-Louis Lahaye Drapeau de la Wallonie La Une Maureen Louys et Jean-Louis Lahaye Fanny Gillard
Drapeau de la Flandre Één Peter Van de Veire Drapeau de la Flandre Één Peter Van de Veire Drapeau de la Flandre Één Peter Van de Veire
Drapeau de la Biélorussie Biélorussie[99] Belarus 1 et Belarus 24 Evgeny Perlin Belarus 1 et Belarus 24 Evgeny Perlin Belarus 1 et Belarus 24 Evgeny Perlin Alena Lanskaya
Drapeau de la Bulgarie Bulgarie BNT 1 Elena Rosberg et Georgi Kuchvaliev BNT 1 Elena Rosberg et Georgi Kuchvaliev BNT 1 Elena Rosberg et Georgi Kuchvaliev Boryana Gramatikova
Drapeau de Chypre Chypre[100] RIK 1, RIK Sat, RIK HD, Trito Programma Tasos Tryfonos et Christiana Artemiou RIK 1, RIK Sat, RIK HD, Trito Programma Tasos Tryfonos et Christiana Artemiou RIK 1, RIK Sat, RIK HD, Trito Programma Tasos Tryfonos et Christiana Artemiou Yánnis Karayánnis
Drapeau de la Croatie Croatie[101] HRT 1 Duško Čurlić HRT 1 Duško Čurlić HRT 1 Duško Čurlić Uršula Tolj
Drapeau du Danemark Danemark[102] DR1 Ole Tøpholm DR1 Ole Tøpholm DR1 Ole Tøpholm Ulla Essendrop
Drapeau de l'Espagne Espagne[103] La 2 José María Íñigo et Julia Varela La 2 José María Íñigo et Julia Varela La 1, TVE Internacional José María Íñigo et Julia Varela Nieves Álvarez
Drapeau de l'Estonie Estonie[104],[105] Drapeau de l'Estonie ETV Marko Reikop Drapeau de l'Estonie ETV Marko Reikop Drapeau de l'Estonie ETV Marko Reikop Jüri Pootsmann
Drapeau de la Russie ETV+ Julia Kalenda et Aleksandr Hobotov Drapeau de la Russie ETV+ Julia Kalenda et Aleksandr Hobotov Drapeau de la Russie ETV+ Julia Kalenda et Aleksandr Hobotov
Drapeau de la Finlande Finlande[106] Drapeau de la Finlande Yle TV1 Mikko Silvennoinen Drapeau de la Finlande Yle TV2 Mikko Silvennoinen Drapeau de la Finlande Yle TV2 Mikko Silvennoinen Jenni Vartiainen
Drapeau de la Suède Yle TV1 Eva Franz et Johan Lindroos Drapeau de la Suède Yle TV2 Eva Franz et Johan Lindroos Drapeau de la Suède Yle TV2 Eva Franz et Johan Lindroos
Drapeau de la France France[107],[108] France 4 Jarry et Marianne James France 4 Jarry et Marianne James France 2 Stéphane Bern, Marianne James et Amir Haddad Élodie Gossuin
Drapeau de la Géorgie Géorgie Pirveli arkhi Demetre Ergemlidze Pirveli arkhi Demetre Ergemlidze Pirveli arkhi Demetre Ergemlidze Nika Kotcharov
Drapeau de la Grèce Grèce[109] ERT1, ERT HD, ERT World Maria Kozakou et Giorgos Kapoutzidis ERT1, ERT HD, ERT World Maria Kozakou et Giorgos Kapoutzidis ERT1, ERT HD, ERT World Maria Kozakou et Giorgos Kapoutzidis Constantínos Christofórou
Drapeau de la Hongrie Hongrie[110] Duna, Duna World Krisztina Rátonyi et Freddie Duna, Duna World Krisztina Rátonyi et Freddie Duna, Duna World Krisztina Rátonyi et Freddie Csilla Tatár
Drapeau de l'Irlande Irlande[111] RTÉ Two Marty Whelan RTÉ Two Marty Whelan RTÉ One Marty Whelan Nicky Byrne
Drapeau de l'Islande Islande RÚV Gísli Marteinn Baldursson RÚV Gísli Marteinn Baldursson RÚV Gísli Marteinn Baldursson Bo Halldórsson
Drapeau d’Israël Israël[112] Aroutz 1 X mark.svg Aroutz 1 X mark.svg Aroutz 1 X mark.svg Ofer Nachshon
Drapeau de l'Italie Italie[113] Rai 4 Andrea Delogu et Diego Passoni Rai 4 Andrea Delogu et Diego Passoni Rai 1 Flavio Insinna et Federico Russo Giulia Valentina
Drapeau de la Lettonie Lettonie[114] Latvijas Televīzija Valters Fridenbergs Latvijas Televīzija Valters Fridenbergs Latvijas Televīzija Toms Grēviņš, Valters Fridenbergs Aminata Savadogo
Drapeau de la Lituanie Lituanie[115] LRT Darius Užkuraitis et Gerūta Griniūtė LRT Darius Užkuraitis et Gerūta Griniūtė LRT Darius Užkuraitis et Gerūta Griniūtė Eglė Daugėlaitė
Drapeau de la Macédoine République de Macédoine MRT 1 Karolina Petkovska MRT 1 Karolina Petkovska MRT 1, MRT Sat Karolina Petkovska Ilija Grujoski
Drapeau de Malte Malte TVM X mark.svg TVM X mark.svg TVM X mark.svg Martha Fenech
Drapeau de la Moldavie Moldavie[116] Moldova 1 Gloria Gorceag Moldova 1 Gloria Gorceag Moldova 1 Gloria Gorceag Gloria Gorceag
Drapeau du Monténégro Monténégro[117] TVCG 1 Dražen Bauković et Tijana Mišković TVCG 1 Dražen Bauković et Tijana Mišković TVCG 1, TVCG Sat Dražen Bauković et Tijana Mišković Andrea Demirović
Drapeau de la Norvège Norvège[118],[119],[120] NRK1 Olav Viksmo Slettan NRK1 Olav Viksmo Slettan NRK1 Olav Viksmo Slettan Marcus & Martinus
NRK3 Ronny Brede Aase, Silje Nordnes et Markus Neby
NRK Tegnspråk Diffusion en langue des signes
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas[121] NPO 1, BVN Cornald Maas et Jan Smit NPO 1, BVN Cornald Maas et Jan Smit NPO 1, BVN Cornald Maas et Jan Smit Douwe Bob
Drapeau de la Pologne Pologne[122] TVP 1 Artur Orzech TVP 1 Artur Orzech TVP 1, TVP Polonia Artur Orzech Anna Popek
Drapeau du Portugal Portugal[123] RTP1, RTP Internacional José Carlos Malato et Nuno Galopim RTP1, RTP Internacional José Carlos Malato et Nuno Galopim RTP1, RTP Internacional José Carlos Malato et Nuno Galopim Filomena Cautela
Drapeau de la République tchèque République tchèque[124] ČT2 Libor Bouček ČT2 Libor Bouček ČT1 Libor Bouček Radka Rosická
Drapeau de la Roumanie Roumanie TVR1 Liana Stanciu et Radu Andrei Tudor TVR1 Liana Stanciu et Radu Andrei Tudor TVR1, TVR International Liana Stanciu et Radu Andrei Tudor Sonia Argint-Ionescu
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni[125] BBC Four Scott Mills et Mel Giedroyc BBC Four Scott Mills et Mel Giedroyc BBC One Graham Norton Katrina Leskanich
Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin[126] San Marino RTV Lia Fiorio et Gigi Restivo San Marino RTV Lia Fiorio et Gigi Restivo San Marino RTV Lia Fiorio et Gigi Restivo Lia Fiorio et Gigi Restivo
Drapeau de la Serbie Serbie[127] RTS1 Silvana Grujić et Olga Kapor RTS1 Silvana Grujić et Olga Kapor RTS1, RTS Sat Silvana Grujić et Olga Kapor Sanja Vučić
Drapeau de la Slovénie Slovénie[128] RTV SLO2 Andrej Hofer RTV SLO2 Andrej Hofer RTV SLO1 Andrej Hofer Katarina Čas
Drapeau de la Suède Suède[129] SVT1 Måns Zelmerlöw et Edward af Sillén SVT1 Måns Zelmerlöw et Edward af Sillén SVT1 Måns Zelmerlöw et Edward af Sillén Wiktoria
Drapeau de la Suisse Suisse[130] Drapeau de la Suisse RTS Deux Jean-Marc Richard et Nicolas Tanner Drapeau de la Suisse RTS Deux Jean-Marc Richard et Nicolas Tanner Drapeau de la Suisse RTS Un Jean-Marc Richard et Nicolas Tanner Luca Hänni
Drapeau de l'Italie RSI La 2 Clarissa Tami et Sebalter Drapeau de l'Italie RSI La 2 Clarissa Tami et Sebalter Drapeau de l'Italie RSI La 1 Clarissa Tami et Sebalter
Drapeau de l'Allemagne SRF Zwei Sven Epiney Drapeau de l'Allemagne SRF Zwei Sven Epiney Drapeau de l'Allemagne SRF 1 Sven Epiney
Drapeau de l'Ukraine Ukraine[131] Pershyi Natsionalnyi Tetiana Terekhova et Andriy Horodyskyi Pershyi Natsionalnyi Tetiana Terekhova et Andriy Horodyskyi Pershyi Natsionalnyi Tetiana Terekhova et Andriy Horodyskyi Zlata Ognevich

Dans les autres pays

Pays Première demi-finale Seconde demi-finale Finale
Chaîne Commentateur(s) Chaîne Commentateur(s) Chaîne Commentateur(s)
Drapeau de la République populaire de Chine Chine[132] Hunan Télévision Lee Wei Song et Lee Shih Shiong Hunan Télévision Lee Wei Song et Lee Shih Shiong Hunan Télévision Lee Wei Song et Lee Shih Shiong
Drapeau du Groenland Groenland[133] X mark.svg X mark.svg KNR Ole Tøpholm
Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan[134] Khabar TV Kaldybek Zhaysanbaev et Diana Snegina Khabar TV Kaldybek Zhaysanbaev et Diana Snegina Khabar TV Kaldybek Zhaysanbaev et Diana Snegina
Drapeau du Kosovo Kosovo[135] RTK 1  ? RTK 1 ? RTK 1 ?
Drapeau des États-Unis États-Unis[136] X mark.svg X mark.svg Logo TV Michelle Visage et Ross Mathews

Audiences

Le Concours a atteint, en 2017, 182 000 000 de téléspectateurs. Le nombre de téléspectateurs a chuté de 22 000 000 par rapport à l'édition précédente. La principale raison de cette baisse est le retrait de la Russie, qui n'a pas diffusé l'événement[137],[138]. Le tableau ci-dessous résume les audiences dans différents pays diffuseurs :

Pays Part d'audience Téléspectateurs
Drapeau de l'Allemagne Allemagne[139] 31,5 % 7 760 000
Drapeau de l'Australie Australie[140] NC 541 000
Drapeau de l'Autriche Autriche[141] 44,5 % 896 000
Drapeau de la Belgique Belgique[142] 17 % 1 744 956
Drapeau de Chypre Chypre[143] 57 % 136 170
Drapeau de la Croatie Croatie[144] 16,3 % 666 500
Drapeau du Danemark Danemark[145] NC 1 213 000
Drapeau de l'Espagne Espagne[146] 28,4 % 4 056 000
Drapeau de l'Estonie Estonie[147] NC 157 000
Drapeau de la Finlande Finlande[148] NC 525 000
Drapeau de la France France[149] 26,3 % 4 700 000
Drapeau de la Hongrie Hongrie[150] 27,3 % 798 914
Drapeau de l'Islande Islande[151] 97,5 % 153 000
Drapeau de l'Italie Italie[152] 20,1 % 3 742 000
Drapeau de la Norvège Norvège[153] 78 % 1 354 000
Drapeau de la Pologne Pologne[154] 24,9 % 2 700 000
Drapeau du Portugal Portugal[155] 57 % 2 500 000
Drapeau de la République tchèque République tchèque[156] NC 120 000 à 155 000
Drapeau de la Roumanie Roumanie[157] 11 % 561 000
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni[158] 35,2 % 6 700 000
Drapeau de la Slovénie Slovénie[159] 8,8 % 166 600
Drapeau de la Suède Suède[160] NC 2 849 000
Drapeau de la Suisse Suisse[161] 24,2 % 272 000

Autres prix

Prix Marcel-Bezençon

Article détaillé : Prix Marcel-Bezençon.

Les prix Marcel-Bezençon sont remis pour la première fois durant le Concours Eurovision de la chanson 2002 à Tallinn en Estonie pour honorer les meilleures chansons en compétition lors de la finale. Fondés par Christer Björkman (représentant de la Suède lors du Concours 1992 et producteur des concours 2013 et 2016) et Richard Herrey (membre des Herreys et vainqueur suédois du Concours 1984), les prix portent le nom du créateur de la compétition annuelle, Marcel Bezençon. Les prix, remis tous les ans, sont répartis en trois catégories : le prix de la presse attribué par les médias accrédités à la meilleure chanson, le prix de la meilleure performance artistique attribué au meilleur artiste par les commentateurs du concours et, enfin, le prix de la meilleure composition attribué par les auteurs-compositeurs participants aux meilleurs compositeurs de la soirée. En 2017, les candidats récompensés sont[162] :

Catégories Pays Chanson Chanteur(s) Compositeur(s)
Prix de la meilleure performance artistique Drapeau du Portugal Portugal Amar pelos dois Salvador Sobral Luísa Sobral
Prix de la meilleure composition
Prix de la presse Drapeau d'Italie Italie Occidentali's Karma Francesco Gabbani Francesco Gabbani, Filippo Gabbani, Fabio Ilacqua, Luca Chiaravalli

OGAE

L'Organisation générale des amateurs de l'Eurovision (OGAE) est l'un des deux plus grands fan clubs de l'Eurovision. Elle possède des sections dans toute l'Europe et a été créée en 1984 en Finlande[163]. Tous les pays prenant part ou qui ont pris part à la compétition annuelle peuvent avoir leur propre section OGAE. Les autres pays du monde sont, quant à eux, regroupés dans l'« OGAE Reste du monde », créée en 2004. Chaque année, les 45 clubs ont l'occasion de voter, suivant le modèle de l'Eurovision, pour leurs favoris.

Le tableau ci-dessous montre les dix premiers du vote OGAE 2017 au terme du vote[164]. Le club monténégrin s'est abstenu de voter.

Position Pays Artiste Chanson Points
1 Drapeau d'Italie Italie Francesco Gabbani Occidentali's Karma 497
2 Drapeau de Belgique Belgique Blanche City Lights 335
3 Drapeau de Suède Suède Robin Bengtsson I Can't Go On 308
4 Drapeau de France France Alma Requiem 277
5 Drapeau d'Estonie Estonie Koit Toome & Laura Verona 242
6 Drapeau du Portugal Portugal Salvador Sobral Amar pelos dois 122
7 Drapeau de Bulgarie Bulgarie Kristan Kostov Beautiful Mess 120
8 Drapeau de Macédoine Macédoine Jana Burčeska Dance Alone 107
9 Drapeau d'Israël Israël Imri Ziv I Feel Alive 102
10 Drapeau de Finlande Finlande Norma John Blackbird 64

Prix Barbara-Dex

Article détaillé : Prix Barbara-Dex.
Photo de Slavko Kalezić, lauréat du prix Barbara Dex 2017.
Slavko Kalezić, lauréat du prix Barbara Dex 2017.

Le prix Barbara-Dex est un prix humoristique, attribué lors de chaque concours entre 1997 et 2016 par le fan club House of Eurovision puis depuis 2017 par le site web belge songfestival.be, qui récompense l'artiste le ou la plus mal habillé(e) lors de la compétition. Ce prix porte le nom de Barbara Dex, qui avait représenté la Belgique et qui était arrivée dernière du concours 1993 en portant lors de son passage une robe jugée affreuse qu'elle avait elle-même créée. Les cinq premiers du prix Barbara Dex 2017 sont[165] :

Position Pays Interprète(s)
1 Drapeau du Monténégro Monténégro Slavko Kalezić
2 Drapeau de Lettonie Lettonie Triana Park
3 Drapeau de République tchèque République tchèque Martina Bárta
4 Drapeau de Suisse Suisse Timebelle
5 Drapeau d'Albanie Albanie Lindita Halimi

Notes et références

Notes

  1. Le pays devait faire partie de ce premier lot. Cependant, sa demande de participer lors de la seconde demi-finale ayant été acceptée, la Suisse n'a pas à passer par le tirage au sort.
  2. L'interdiction de séjour en Ukraine de la chanteuse russe entraîne le retrait de la Russie. Le pays avait initialement été réparti dans la deuxième demi-finale.
  3. a et b Le titre de la chanson est une hyperbole de l'expression anglaise "Walking on air", qui peut se traduire en français par "Être aux anges".
  4. a et b La chanson contient également quelques mots en romani. Le titre, lui, est en latin.
  5. Contient également quelques mots en grec ancien, anglais, français, pali et sanskrit.

Références

  1. (en) Sanjay Jiandani, « Eurovision 2017: Host city requirements; are we heading to Kyiv or Lviv next year? », sur esctoday.com, (consulté le 27 mai 2017).
  2. (en) Anthony Granger, « ESC '17 : Host city criteria and bidding timeline announced », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017).
  3. (ru) Анастасия Пасютина, « Какой город больше всего подходит для Евровидения 2017 », sur strana.ua,‎ (consulté le 27 mai 2017)
  4. (en) Anthony Granger, « ESC'17 : Irpin shows interest in bidding for Eurovision 2017 », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017).
  5. (en) Sanjay Jiandani, « Eurovision 2017 : Dnipro officially applies to host the contest », sur esctoday.com, (consulté le 27 mai 2017).
  6. (en) Sanjay Jiandani, « Eurovision 2017 : Kharkiv officially applies to host the contest », sur esctoday.com, (consulté le 27 mai 2017).
  7. (en) Sanjay Jiandani, « Eurovision 2017 : Kherson officially applies to host the contest », sur esctoday.com, (consulté le 27 mai 2017).
  8. (en) Sanjay Jiandani, « Eurovision 2017 : Kyiv officially applies to host the contest », sur esctoday.com, (consulté le 27 mai 2017).
  9. (en) Sanjay Jiandani, « Eurovision 2017 : Lviv officially applies to host the contest », sur esctoday.com, (consulté le 27 mai 2017).
  10. (en) Sanjay Jiandani, « Eurovision 2017 : Odessa officially applies to host the contest », sur esctoday.com, (consulté le 27 mai 2017).
  11. (en) Samuel Deakin, « Ukraine : host city debate 2017 », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017).
  12. (en) Samuel Deakin, « Only three remain : host city of Eurovision 2017 », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017).
  13. (en) Sanjay Jiandani, « Eurovision 2017: A two horse race between Odessa and Kyiv: announcement postponed », sur esctoday.com, (consulté le 27 mai 2017).
  14. (en) Sanjay Jiandani, « Eurovision 2017: Kyiv bids with the IEC as the potential venue », sur esctoday.com, (consulté le 27 mai 2017).
  15. (en) Anthony Granger, « ESC '17 : Dnipro reveals Eurovision hosting plans », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017).
  16. (en) Anthony Granger, « ESC '17 : Kharkiv reveals planned venue », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017).
  17. (en) William Lee Adams, « Eurovision 2017: International Exhibition Center is Kyiv's only viable venue », sur wiwibloggs.com, (consulté le 27 mai 2017)
  18. (en) Anthony Granger, « ESC '17 : Odessa proposes Chornomorets stadium as venue », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017).
  19. a et b Sébastien Barké, « Eurovision 2017 : et la ville qui organisera finalement le concours est… », sur programme-tv.net, (consulté le 27 mai 2017)
  20. (en) Anthony Granger, « ESC'17 : Kyiv allocates 7.2 million Euros to hosting Eurovision », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  21. (en) Anthony Granger, « Ukraine : Head of NTU Zurab Alasania resigns », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  22. (en) Anthony Granger, « ESC'17 : Director General of NTU admits preparations are one month behind schedule », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  23. (en) Anthony Granger, « ESC'17: “Eurovision Will Be Held in Ukraine” – Oleksandr Kharebin », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  24. (en) Michalis Vranis, « Eurovision 2017 : UA:PBC Eurovision core team resigns ; EBU confirms », sur esctoday.com, (consulté le 27 mai 2017)
  25. (en) Sanjay Jiandani, « Eurovision 2017 : Victoria Romanova and Oleksandr Kherebin resign : EBU statement », sur esctoday.com, (consulté le 27 mai 2017)
  26. (en) Paul Jordan, « Let's hear it for the boys! Meet the hosts of Eurovision 2017 », sur eurovision.tv, (consulté le 27 mai 2017).
  27. (en) Paul Jordan, « Ukraine is ready to Celebrate Diversity in 2017 », sur eurovision.tv, (consulté le 27 mai 2017)
  28. (en) Anthony Granger, « ESC'17 : People's Friendship Arch becomes Arch of Diversity », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  29. (en) Paul Jordan, « Twitter announces exclusive emojis ahead of Eurovision 2017 », sur eurovision.tv, (consulté le 27 mai 2017).
  30. a et b (en) Paul Jordan, « 43 countries to participate in Eurovision 2017 », sur eurovision.tv, (consulté le 27 mai 2017)
  31. (en) Sanjay Jiandani, « Andorra : RTVA will not return to Eurovision 2017 », sur esctoday.com, (consulté le 27 mai 2017)
  32. (en) Anthony Granger, « Bosnia and Herzegovina withdraws from Eurovision 2017 », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  33. (en) Sanjay Jiandani, « Liechtenstein : 1 FL TV will not debut in Kyiv ; sets its eyes on a future ESC participation », sur esctoday.com, (consulté le 27 mai 2017)
  34. (en) Sanjay Jiandani, « Luxembourg: RTL will not return to Eurovision in 2017 », sur esctoday.com, (consulté le 27 mai 2017)
  35. (en) Anthony Granger, « Luxembourg: Government Committee To Debate Eurovision Return », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  36. (en) Sanjay Jiandani, « Monaco : TMC will not return to Eurovision 2017 », sur esctoday.com, (consulté le 27 mai 2017)
  37. (ru) « Первый канал не будет транслировать Евровидение-2017. Новости. Первый канал », sur 1tv.ru,‎ (consulté le 27 mai 2017)
  38. (en) Sanjay Jiandani, « Slovakia : RTVS will not participate in Eurovision 2017 », sur esctoday.com, (consulté le 27 mai 2017)
  39. (en) Anthony Granger, « Turkey : NGOs working to seek Turkish return to Eurovision », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  40. (en) Sanjay Jiandani, « Turkey : TRT will not participate in Eurovision 2017 », sur esctoday.com, (consulté le 27 mai 2017)
  41. (en) Paul Jordan, « Semi-Final Allocation draw to take place in Kyiv », sur eurovision.tv, (consulté le 27 mai 2017)
  42. Anthony Granger, « The Netherlands: O'G3NE to the Eurovision Song Contest 2017 », sur eurovoix.com, (consulté le 28 mai 2017)
  43. Anthony Granger, « Israel : Selects Imri Ziv to Perform at Eurovision 2017 », sur eurovoix.com, (consulté le 28 mai 2017)
  44. a et b (en) Gil Laufer, « Kyiv Calling: Eurovision 2017 official event schedule published », sur esctoday.com, (consulté le 27 mai 2017)
  45. (en) Bernardo Pereira, « Portugal : Salvador Sobral will miss Eurovision rehearsals owing to health issues », sur wiwibloggs.com, (consulté le 27 mai 2017)
  46. (en) UER, « Eurovision Song Contest 2017 First Semi-Final participants », sur eurovision.tv, (consulté le 27 mai 2017)
  47. (en) UER, « Eurovision Song Contest 2017 Second Semi-Final participants », sur eurovision.tv, (consulté le 27 mai 2017)
  48. (en) Paul Jordan, « Heads of Delegation gather to be briefed ahead of Eurovision 2017 », sur eurovision.tv, (consulté le 23 juillet 2017)
  49. (en) Jessica Weaver, « Eurovision 2017 : ‘Big 5’ allocation draw decided », sur esctoday.com, (consulté le 23 juillet 2017)
  50. (en) Victor Escudero, Paul Jordan et Yullia Kryvinchuk, « Press Conference with the qualifiers from the first Semi-Final », sur eurovision.tv, (consulté le 27 mai 2017)
  51. (en) Victor Escudero, Paul Jordan et Yullia Kryvinchuk, « Ecstatic qualifiers from 2nd Semi-Final gather at press conference », sur eurovision.tv, (consulté le 27 mai 2017)
  52. (en) Paul Jordan et Helena Nilsson, « EXCLUSIVE: Running order for the 2017 Grand Final released! », sur eurovision.tv, (consulté le 27 mai 2017)
  53. « Combats en Ukraine : le président Porochenko absent de l'Eurovision », sur leparisien.fr, (consulté le 27 mai 2017)
  54. « Ukraine : le président Porochenko absent de l'Eurovision à cause des combats », sur europe1.fr, (consulté le 27 mai 2017)
  55. (en) Paul Jordan, « Jamala and ONUKA confirmed as interval acts for Eurovision 2017 », sur eurovision.tv, (consulté le 27 mai 2017)
  56. (en) « All the jury votes of the Grand Final of the 2017 Eurovision Song Contest », sur YouTube, (consulté le 27 mai 2017)
  57. (en) UER, « Eurovision Song Contest 2017 Grand Final participants », sur eurovision.tv, (consulté le 27 mai 2017)
  58. a et b (en) Victor Escudero, Paul Jordan et Yullia Kryvinchuk, « Winner's Press Conference with Portugal's Salvador Sobral », sur eurovision.tv, (consulté le 27 mai 2017)
  59. a et b (en) UER, « Eurovision Song Contest 2017 First Semi-Final voting details », sur eurovision.tv, (consulté le 27 mai 2017)
  60. a et b (en) UER, « Eurovision Song Contest 2017 Second Semi-Final voting details », sur eurovision.tv, (consulté le 27 mai 2017)
  61. a et b (en) UER, « Eurovision Song Contest 2017 Grand Final voting details », sur eurovision.tv, (consulté le 27 mai 2017)
  62. Lauren Provost, « Alma représentera la France à l'Eurovision 2017 avec le titre "Requiem" », sur huffingtonpost.fr, (consulté le 27 mai 2017)
  63. a et b Sébastien Barké, « La chanson d'Alma enfreint-elle les règles de l'Eurovision ? "Elle est conforme", réagit France 2 », sur programme-tv.net, (consulté le 27 mai 2017)
  64. Christophe Quarez, « Eurovision 2017 : finalement, la chanson d'Alma "Requiem" prévue en français a été remixée... avec de l'anglais », sur lci.fr, LCI, (consulté le 27 mai 2017)
  65. (en) Vladimir Kozlov, « Ukraine Won't Lift Eurovision Ban on Some Russian Artists, Says Song Contest Isn't Moscow Bound », sur billboard.com, (consulté le 27 mai 2017)
  66. (en) « Ukraine investigates Russia's newly chosen Eurovision candidate », sur dw.com, (consulté le 27 mai 2017)
  67. (en) Alec Luhn, « Russia strikes provocative note for Eurovision in Ukraine », sur theguardian.com, (consulté le 27 mai 2017)
  68. (en) Paul Jordan, « Statement from the EBU regarding Russia's participation in the 2017 Eurovision Song Contest », sur eurovision.tv, (consulté le 27 mai 2017)
  69. (en) « Russia to Boycott Eurovision if Contest Leadership Does Not Defend Samoilova », sur sputniknews.com, (consulté le 27 mai 2017)
  70. (en) Anthony Granger, « Russia: Channel One Refuses Remote Performance Proposal », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  71. (en) William Lee Adams, « EBU chief Ingrid Deltenre could threaten Ukraine with exclusion from Eurovision », sur wiwibloggs.com, (consulté le 29 mars 2017)
  72. (en) Michalis Vranis, « Eurovision 2017: UA:PBC ‘EBU should refrain from interfering’ », sur esctoday.com, (consulté le 27 mai 2017)
  73. (en) Anthony Granger, « ESC'17 : UA:PBC board urges EBU to respect Ukraine's sovereignty », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  74. (en) Anthony Granger, « Ukraine : President Poroshenko gives first public comments on Yulia's ban », sur eurovoix.com, 4 avril mai 2017 (consulté le 27 mai 2017)
  75. (en) Jessica Weaver, « Russia : Julia Samoylova films Eurovision postcard amidst uncertainty », sur esctoday.com, (consulté le 27 mai 2017)
  76. (en) Jessica Weaver, « Russia : Officially withdraws from the Eurovision Song Contest 2017 », sur esctoday.com, (consulté le 27 mai 2017)
  77. (no) « NRK TV - Se Adresse Kiev », sur tv.nrk.no, (consulté le 3 août 2017)
  78. (en) Anthony Granger, « Norway: Per Sundnes Removed As Juror », sur eurovoix.com, (consulté le 3 août 2017)
  79. (en) « Eurovision juror replaced 'due to breach of rules' following comments about Ireland's entry - Independent.ie », sur independent.ie, (consulté le 3 août 2017)
  80. (no) Catherine Gonsholt Ighanian, « Per Sundnes kastet ut av fagjuryen i Eurovision Song Contest », sur vg.no, (consulté le 3 août 2017)
  81. (no) Katrine Nybø, « Per Sundnes ut av Eurovision-jury etter irsk klage », sur nrk.no, (consulté le 3 août 2017)
  82. (en) Anthony Granger, « Estonia :delegation considered appealing to perform again », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  83. (en) « Eurovision Song Contest 2017 - Winners' press conference - First Semi-Final », sur YouTube, (consulté le 13 mai 2017)
  84. (en) Maria Romanenko, « Eurovision contestants share emotions after qualifying for final », sur kyivpost.com, (consulté le 13 mai 2017)
  85. a et b (en) Emily Herbet, « Portugal: EBU Ban Salvador Sobral from Wearing "S.O.S Refugees" Jumper », sur eurovoix.com, (consulté le 13 mai 2017)
  86. Félix Roudaut, « VIDÉO - Un inconnu montre ses fesses en direct », sur rtl.fr, (consulté le 27 mai 2017)
  87. (en) « Eurovision streaker in Australian flag identified as Ukrainian prankster Vitalii Sediuk », sur 9news.com.au, (consulté le 27 mai 2017)
  88. (en) Michalls Vranis, « EBU: Ukraine fined for Eurovision 2017 delays and poor collaboration over Russian participation », sur esctoday.com, (consulté le 29 juin 2017)
  89. (en) Anthony Granger, « Ukraine : UA:PBC to be fined by the European Broadcasting Union », sur eurovoix.com, (consulté le 29 juin 2017)
  90. (en) Anthony Granger, « Ukraine : UA:PBC to appeal EBU fine », sur eurovoix.com, (consulté le 22 juillet 2017)
  91. (en) Paul Jordan, « The 2017 Eurovision Song Contest to be streamed live on YouTube », sur eurovision.tv, (consulté le 27 mai 2017)
  92. (en) Charlotte Jensen, « Voting order and spokespeople for Grand Final 2017 », sur eurovisionary.com, (consulté le 27 mai 2017)
  93. (de) « ESC 2017: Schwedischer Kandidat kritisiert ESC-Sieger Salvador Sobral », sur augsburger-allgemeine.de, (consulté le 27 mai 2017)
  94. (ru) « Стали известны армянские ведущие "Евровидения-2017" », sur newsarmenia.am,‎ (consulté le 27 mai 2017)
  95. (en) « SBS’s new Eurovision hosts are… », sur sbs.com.au, (consulté le 27 mai 2017)
  96. (de) Sascha Mutavdzic, « Farewell Party: Good Luck, Nathan! », sur eurovision-austria.com, (consulté le 27 mai 2017)
  97. « Trois garçons pour présenter l'Eurovision », sur cinetelerevue.be, (consulté le 27 mai 2017)
  98. (nl) « Twee primeurs in de geschiedenis van het Songfestival », sur nl.metrotime.be, (consulté le 27 mai 2017)
  99. (en) « Evgeny Perlin will comment the second Semi-Final of the Eurovision Song Contest 2017 in Belarusian », sur tvr.by, (consulté le 27 mai 2017)
  100. (en) Anthony Granger, « Cyprus: New Commentary Team Announced For Cybc », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  101. (hr) « Prva polufinalna večer 62. Eurosonga izravno na HRT-u », sur eurosong.hrt.hr, (consulté le 27 mai 2017)
  102. (da) Søren Bygbjerg, « Tøpholm analyserer: Derfor sejrer Sverige, mens resten af Norden flopper i Grand Prix », sur dr.dk, (consulté le 27 mai 2017)
  103. (es) Laura Ortiz, « Eurovision 2017: Nieves Álvarez debuta como portavoz de los puntos del jurado español », sur eurovision-spain.com, (consulté le 27 mai 2017)
  104. (et) « Eurovisiooni lauluvõistlus 2017: 1. poolfinaal », sur etv.err.ee, (consulté le 27 mai 2017)
  105. (ru) « Евровидение-2017 », sur etvpluss.err.ee,‎ (consulté le 27 mai 2017)
  106. (fi) Lauri Leskinen, « Euroviisut toukokuussa 2017 Ylen kanavilla », sur yle.fi, (consulté le 27 mai 2017)
  107. Sébastien Barké, « Eurovision 2017 : Marianne James et Stéphane Bern toujours aux commentaires », sur programme-tv.net, (consulté le 27 mai 2017)
  108. « Le grand direct des médias – Marianne James », Marianne James indique sur Europe 1 : « C'est le partenariat France 4/France 2 avec Jarry et les deux demi-finales dans la semaine [...] » à 43:30 du programme, sur europe1.fr, (consulté le 27 mai 2017)
  109. (el) « Eurovision 2017: Η επίσημη παρουσίαση της ελληνικής συμμετοχής από την ΕΡΤ », sur protothema.gr,‎ (consulté le 27 mai 2017)
  110. (hu) « Pályázati felhívás 2017 », sur mediaklikk.hu, (consulté le 27 mai 2017)
  111. (en) « Eurovision Song Contest Final 2017 », sur rte.ie (consulté le 27 mai 2017)
  112. (he) « נציג ישראל לאירוויזיון: אימרי זיו », sur mako.co.il,‎ (consulté le 27 mai 2017)
  113. (it) Alessandro Pigliavento, « Eurovision 2017: Federico Russo e Flavio Insinna al commento della finale su Rai1 », sur eurofestivalnews.com, (consulté le 27 mai 2017)
  114. (lv) Izklaide Delfi, « Zināms, kas komentēs 'Eirovīzijas' tiešraides », sur delfi.lv, (consulté le 27 mai 2017)
  115. (lt) Miglė Dauskurdienė, « D. Užkuraitis "Euroviziją" šiemet komentuos ne vienas - LRT », sur lrt.lt, (consulté le 27 mai 2017)
  116. (ro) Lina Lungu, « Gloria Gorceag va prezenta punctele acordate de Moldova la Eurovision 2017 », sur trm.md, (consulté le 27 mai 2017)
  117. (sr-ME) « Eurosong 2017 », sur rtcg.me, (consulté le 27 mai 2017)
  118. (no) « NRK TV - Se Semifinale 1 », sur tv.nrk.no, (consulté le 27 mai 2017)
  119. (no) « P3morgens store Eurovisions-fest », sur tv.nrk.no, (consulté le 27 mai 2017)
  120. (no) « Program », sur tv.nrk.no, (consulté le 27 mai 2017)
  121. (nl) Door Moniek Moerland, « Eurovisiesongfestival 2017 : Eerste Halve Finale », sur elle.nl, (consulté le 27 mai 2017)
  122. (pl) « Zjawiskowa Kasia Moś wyrusza na muzyczny podbój Europy », sur centruminformacji.tvp.pl, (consulté le 27 mai 2017)
  123. (pt) « Nuno Galopim junta-se a José Carlos Malato como comentador da Eurovisão 2017 », sur media.rtp.pt, (consulté le 27 mai 2017)
  124. (cs) « Eurovision Song Contest 2017 — Česká televize », sur ceskatelevize.cz, (consulté le 27 mai 2017)
  125. (en) « "Eurovision: You Decide" is back! », sur bbc.co.uk, (consulté le 27 mai 2017)
  126. (it) Emanuele Lombardini, « Eurovision 2017, San Marino: Lia Fiorio e Gigi Restivo annunceranno anche i voti », sur eurofestivalnews.com, (consulté le 27 mai 2017)
  127. (sr) « Песма Евровизије 2017, полуфинале 1, пренос », sur rts.rs,‎ (consulté le 27 mai 2017)
  128. (sl) « Otroški Kanal », sur 4d.rtvslo.si, (consulté le 27 mai 2017)
  129. (en) Emily Herbert, « Sweden: Edward Af Sillen & Mans Zelmerlow announced as commentators », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  130. (de) « Programm », sur sfr.ch, (consulté le 27 mai 2017)
  131. (uk) « Щоденник Євробачення-2017. Випуск №3 », sur 1tv.com,‎ (consulté le 27 mai 2017)
  132. (en) Anthony Granger, « China: Hunan Television Has Eurovision Broadcasting Rights Until 2018 », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  133. (en) Anthony Granger, « Greenland: KNR to broadcast Eurovision 2017 on timeshift », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  134. (ru) « Eurovision 2017 », sur khabar.kz, (consulté le 27 mai 2017)
  135. (sq) « Kosova nuk merr pjesë, RTK harxhon mbi 2 mijë euro për 'Eurovision », sur gazetametro.net, (consulté le 27 mai 2017)
  136. (en) Paul Jordan, « Eurovision returns to the United States », sur eurovision.tv, (consulté le 27 mai 2017)
  137. (en) Paul Jordan, « The 2017 Eurovision Song Contest reaches over 180 million viewers », sur eurovision.tv, (consulté le 27 mai 2017)
  138. Sébastien Barké, « Eurovision 2017 : une audience globale en forte baisse, la faute à… », sur programme-tv.net, (consulté le 27 mai 2017)
  139. Benjamin Lopes, « Audiences Eurovision 2017 : carton au Portugal sur RTP1, en baisse sur ARD (Allemagne), BBC 1 (Royaume-Uni), TVE1 (Espagne)... », sur toutelatele.com, (consulté le 21 mai 2017)
  140. (en) Anthony Granger, « Australia : 541,000 viewers watched the final live », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  141. (en) Anthony Granger, « Austria : 896,000 viewers watched Nathan Trent in the Eurovision 2017 final », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  142. (en) Anthony Granger, « Belgium : 1.74 million watched the final of Eurovision 2017 », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  143. (en) Anthony Granger, « Cyprus : over 50% of the country watched the final of Eurovision 2017 », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  144. (hr) « Nastup Jacquesa u završnici natjecanja za pjesmu Eurovizije na HRT-u pratilo 666.500 gledatelja », sur hrtprikazuje.hrt.hr, (consulté le 27 mai 2017)
  145. (en) Anthony Granger, « Denmark : Grand Final viewing figures increase by over 400,000 », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  146. (en) Anthony Granger, « Spain : Eurovision Final viewing figures lowest in 10 years », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  147. (en) Anthony Granger, « Estonia : Grand Final viewing figure less than half of the Eesti Laul 2017 Final », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  148. (en) Anthony Granger, « Finland : 525,000 viewers watched the Grand Final », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  149. « Audiences: L'Eurovision s'impose devant The Voice », sur 20minutes.fr, (consulté le 27 mai 2017)
  150. (en) Anthony Granger, « Hungary : viewing figures increase by 20% over 2016 », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  151. (en) Anthony Granger, « Iceland : 97.5% of viewers watched the Grand Final », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  152. (en) Anthony Granger, « Italy : 3.7 million viewers watched the Grand Final », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  153. (en) Anthony Granger, « Norway : 78% of viewers watched the Grand Final of Eurovision 2017 », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  154. (en) Anthony Granger, « Poland : 3.1 million watched Kasio Moś perform in the Grand Final », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  155. (en) Anthony Granger, « Portugal : Over 50% of the country watched Salvador win Eurovision 2017 », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  156. (en) Anthony Granger, « Czech Republic : Viewing figures lowest since return to Eurovision », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  157. (en) Anthony Granger, « Romania : Peak of audience of 807,000 viewers for Eurovision 2017 », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  158. (en) Anthony Granger, « United Kingdom : peak audience of 8.4 million viewers », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  159. (en) Anthony Granger, « Slovenia : Peak of 202,000 viewers for Omar Naber’s performance », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  160. (en) Anthony Granger, « Sweden : Grand Final viewing figures fell by over 800,000 viewers », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  161. (en) Anthony Granger, « Switzerland : SEF releases viewing figures for Eurovision 2017 », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2017)
  162. (en) UER, « The Marcel Bezençon Awards of 2017 », sur eurovision.tv, (consulté le 27 mai 2017)
  163. (fi) « Club History », sur euroviisuklubi.fi, OGAE Finlande, (consulté le 27 mai 2017)
  164. (en) « OGAE Poll 2017 Results », sur docs.google.com, (consulté le 27 mai 2017)
  165. (en) Jasper Van Biesen, « Montenegro wins Barbara Dex Award 2017 », sur songfestival.be, (consulté le 27 mai 2017)

Liens externes

  • (en) Site officiel
  • Concours Eurovision - Site francophone du Concours Eurovision
  • EFR12 Radio - 1re radio francophone de l'Eurovision
  • Eurovision-fr.net - Histoire, vidéos et infos
Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 5 juin 2017 ().
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.
La version du 5 juin 2017 de cet article a été reconnue comme « bon article », c'est-à-dire qu'elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l'illustration.