Concession internationale de Shanghai

Localisation de la concession internationale.
Drapeau de la Concession internationale de Shanghai.

La Concession internationale de Shanghai est le nom que portait la concession étrangère en Chine située à Shanghai, née en 1863 de la fusion des concessions britannique et américaine.

Concession internationale de Shanghai

Sommaire

Historique

La constitution de ces concessions étrangères est autorisée à la suite du traité du Bogue, signé en 1843 et du traité sino-américain de Wangxia, en 1844. Ainsi les deux concessions se créent dans le courant des années suivantes :

  • dès le 20 novembre 1846 pour les Britanniques qui s'établissent sur la rive droite de la rivière Suzhou avant que celle-ci ne se jette dans le Huangpu, ceci jusqu'à un canal, le Yang King Pang qui la séparait de la concession française.
  • entre 1848 et 1854, pour les Américains, sur la rive gauche de rivière Suzhou, ainsi que sur la rive gauche du fleuve Huangpu.

En 1932, la concession internationale compte 1 074 794 habitants dont 44 240 étrangers, essentiellement des Américains, des Britanniques, des Français, des Japonais, des Italiens[1], des Russes et des Allemands[2].

Le Bund et ses immeubles destinés à rivaliser avec ceux du monde occidental en sont le trait architectural caractéristique.

Durant la Seconde Guerre mondiale, celle-ci est occupée dès 1941 par les Japonais, qui mettent fin à son existence en 1943.

Références

Voir aussi

Articles connexes