Compagnie du Chemin de fer du Congo Supérieur aux Grands Lacs africains

Compagnie du Chemin de fer du Congo Supérieur aux Grands Lacs africains
Création 4 janvier 1902
Disparition 1960
Successeur Société Congolaise des Chemins de Fer des Grands Lacs

Sigle CFL
Siège social Drapeau de Belgique Bruxelles (Belgique)

image illustrative de l’article Compagnie du Chemin de fer du Congo Supérieur aux Grands Lacs africains
Chemins de fer du Congo

La Compagnie du Chemin de fer du Congo Supérieur aux Grands Lacs africains était une compagnie ferroviaire belge créée en 1902 pour établir et gérer un réseau de chemin de fer sur le territoire de la République démocratique du Congo. Elle devient en 1960 la Société Congolaise des Chemins de Fer des Grands Lacs.

Compagnie du Chemin de fer du Congo Supérieur aux Grands Lacs africains

Sommaire

Histoire

La Compagnie du Chemin de fer du Congo Supérieur aux Grands Lacs africains (CFL) est créée le , à Bruxelles par le baron Édouard Empain, dans le but de construire des liaisons ferroviaires et fluviales sur le territoire de la République démocratique du Congo, alors État indépendant du Congo puis Congo belge[1].

Elle reçoit par l'État du Congo, le , la concession de quatre lignes[2].

  • 1- de Stanleyville à Mahagi (750 km)
  • 2- de Stanleyville à Ponthierville (120 km)
  • 3- du Congo à Nyangoué
  • 4- de Nsensoué à Bouli

Le réseau est construit à voie métrique puis transformé en 1955 à l'écartement de 1 067 mm. La ligne Kabalo - Kabongo assure la jonction avec le réseau de la Compagnie du chemin de fer du bas-Congo au Katanga (BCK).

En 1960, lors de l'indépendance, la compagnie CFL devient Société Congolaise des Chemins de Fer des Grands Lacs

En 1967, la compagnie CFL devient Office Congolais des Chemins de Fer des Grands Lacs

Les lignes

Liaisons ferroviaires

Kindu - Kibombo, (117km), ouverture le 1er janvier 1909
Kibombo - Kongolo, (238km), ouverture le 30 décembre 1910[3]
Kongolo - Kabalo, (86km), ouverture le 3 décembre 1939
Kabalo - Malulu, (116km), ouverture en septembre 1913
Malulu – kilomètre 210, (94km), ouverture en juin 1914
kilomètre 210 – AIbertville, (62,9km), ouverture en février 1915

Liaisons fluviales sur le fleuve Lualaba

  • Ponthierville - Kindu, (320 km), ouverture en janvier 1906, (bief moyen du fleuve)
  • Kongolo - Bukama, (640 km), ouverture en 1911, (bief supérieur du fleuve)

Matériel roulant

  • Locomotives type 020 t, Usines métallurgiques du Hainaut SA, à Couillet, poids à vide 11 tonnes[5]

Notes et références

Voir aussi